News

Vous êtes de plus en plus nombreux à changer de banque

13 janvier 2022

En 2021, le nombre de personnes qui ont fait appel au service de mobilité interbancaire a explosé. Un signe que les consommateurs sont moins fidèles à leur banque qu’avant et ont compris que changer de banque n'est pas si difficile qu'il n'y paraît.  

L’année dernière, pas moins de 107000 demandes de changement de banque ont été faites via le service gratuit de mobilité interbancaire Bankswitching. C’est 35 000 demandes de plus qu’en 2020. Le nombre réel de changements de banque est toutefois très certainement plus élevé puisque ces chiffres ne tiennent pas compte des consommateurs qui ont réglé eux-mêmes les formalités de transfert.  

Rappelons que le service de mobilité interbancaire permet aux clients qui souhaitent transférer leur compte à vue et leur compte d'épargne vers une autre banque d’opérer ce changement rapidement et facilement sans interrompre leurs ordres de paiement en cours.

La fidélité diminue

Quoi qu’il en soit, une augmentation aussi nette est vraisemblablement le signe que les consommateurs sont moins attachés à leur banque qu’avant. Une bonne chose, puisque la satisfaction que nos membres expriment vis-à-vis des « grandes » banques n’est guère élevée et que cela ne les empêchait traditionnellement pas d’y rester clients.

Vous voulez vérifier si votre banque est la plus adaptée à votre profil? Voyez notre comparateur comptes à vue, que nous mettons à jour en permanence.

 

vers notre comparateur comptes a vue

 

Si vous voulez changer de banque, faire appel au service de mobilité interbancaire peut faciliter le transfert mais il convient tout de même de rester vigilant sur plusieurs points, comme nous l’expliquons dans notre Dossier «Changer de banque facilement»

 

vers notre dossier sur la mobilite bancaire

 

Pour une portabilité du numéro de compte

Rappelons que nous souhaiterions que les personnes qui changent de banque puissent conserver le même numéro de compte bancaire, à l’image de la portabilité des numéros de GSM en vigueur depuis pas mal d’années. Cela lèverait bien des obstacles à une véritable mobilité. Les associations de consommateurs des autres Etats membres de l’Union européenne expriment le même souhait.