News

Dites STOP aux hausses de frais bancaires!

23 février 2017
Combien coûte votre compte à vue en 2016?

23 février 2017
Une nouvelle année est souvent synonyme de révision des tarifs pour les banques, le plus souvent à la hausse. Injustifiable, selon nous, alors que les services sont de plus en plus réduits. Comparez les tarifs bancaires et signez notre pétition « Banques : actionnaires chouchoutés, clients pénalisés »
Soutenez notre action « Banques : actionnaires chouchoutés, clients pénalisés »

Pour stopper les hausses de frais bancaires injustifiées et porter un message fort au gouvernement, nous avons besoin de votre soutien:

 Signez notre pétition

 

Stop aux hausses injustifiées

Cette année encore, un certain nombre de banques ont augmenté les frais liés à leurs services, notamment ceux offerts en agence. Ces augmentations peuvent paraître faibles, mais traduites en pourcentages, on se rend compte que le coût de certaines opérations passe du simple au double. 
De nouvelles mesures telles que faire payer certains retraits d’argent aux automates, chez Bpost Banque par exemple, sont carrément inacceptables. En effet, le consommateur devrait pouvoir accéder à son argent gratuitement. On remarque aussi que ce sont les opérations dites manuelles au guichet qui sont pénalisées financièrement ex. les virements papier sont de plus en plus coûteux.

Voici d’autres exemples d’augmentation de tarifs et de diminution de services mises en place cette année: 
  • L’obtention d’une carte de crédit passe de 0 à 24€ par an pour certains comptes chez Axa.
  • Le coût du virement papier passe de 0,30 à 1,50€ chez Keytrade bank.
  • Le prix des opérations manuelles augmente de 2 à 3,63€ chez Nagelmackers.
  • Le service « phone-bank » est supprimé chez bpost banque.
  • L’envoi des extraits à domicile, auparavant gratuit, devient payant chez Axa.
  • Le taux créditeur que vous rapporte votre dépôt passe de 0,05 à 0% chez ING.  

Plafonnement trop haut des frais de dossier

Rappelons également la décision de BNP Paribas de majorer drastiquement les frais de dossier de ses crédits hypothécaires à partir du 1er septembre 2016 : de 350€ à 500€ pour les nouveaux dossiers et de 350 € à 700€ pour les frais de refinancement d’un ancien crédit!
Nous avion mis en doute la légalité de cette décision et appelé le Ministre Kris Peeters à intervenir. Ce qu'il a fait en plafonnant les frais de dossier à 500€. Nous approuvons la décision de plafonner ces frais mais regrettons que le plafond ait été fixé si haut alors que d’autres pays tels que l’Italie et l’Espagne n’imputent aucun frais de dossier.

Non, tous les comptes à vue ne se valent pas!


Imprimer Envoyer par e-mail