Communiqué

Pouvoir d’achat : Test Achats rappelle l’importance de faire les bons choix

06 décembre 2021

En matière de consommation, l’inertie coûte cher : des centaines d’euros par an, voire davantage si les choix de départ ont été malheureux. Or, récupérer du pouvoir d’achat est souvent plus facile qu’on ne le croit, rappelle Test Achats. Notamment, en ce qui concerne l’énergie qui motive, parmi d’autres points, la manifestation nationale d’aujourd’hui. L’organisation de consommateurs en profite pour rappeler sa pétition demandant aux autorités de cesser de traiter la facture d’électricité comme une feuille d’impôts, et qui a déjà récolté plus de 28 000 signatures: www.testachats.be/energyguide/petition

Inflation record

Le taux d’inflation actuel dépasse les prévisions les plus pessimistes et atteint un niveau qui n’avait plus été observé depuis plus de 10 ans. La cause est connue : la flambée des prix de l’énergie qui touche aux besoins essentiels à domicile ou lors des déplacements. Faut-il pour autant subir ? Selon Test Achats, le consommateur a une grande liberté de choix qu’il n’exploite peut-être pas suffisamment, par habitude, crainte ou manque d’information.

 

Faire les bons choix

L’énergie (gaz et électricité) est le secteur qui pèse de plus en plus lourd sur le budget des ménages mais en même temps, celui où les changements d’habitude de consommation ou de fournisseur sont les plus faciles. Changer de fournisseur de gaz et d’électricité revient à changer d’émetteur de factures, rien de plus.  L’énergie fournie restera la même, quel que soit le fournisseur, même s’il faut admettre que certains ont par exemple un profil plus vert que d’autres.  Et quelle que soit la durée ou la nature du contrat, on peut changer à n’importe quel moment, moyennant un préavis d’un mois. Une fois le nouveau fournisseur choisi, il s’occupera du changement. Rien de plus facile.  Par contre, si le changement est simple, la comparaison s’avère plus délicate. Pour aider les consommateurs à s’y retrouver, Test Achats met à leur disposition ses outils et conseils.

 

La responsabilité des gouvernements

Les pouvoirs publics ont également un rôle à jouer et une responsabilité aujourd’hui accrue, notamment pour protéger les ménages les plus vulnérables.  C’est la raison pour laquelle Test Achats a relancé sa pétition, qui récolte déjà plus de 28 000 signatures, demandant que l’on arrête de considérer la facture d’électricité comme une feuille d’impôts en l’allégeant des nombreuses taxes et cotisations qui l’alourdissent.  Cet allègement est nécessaire et devient urgent afin de soutenir le pouvoir d’achat des ménages et d’initier le pas vers une transition énergétique potentiellement coûteuse.

 

Contrer la possible hausse des prix dans les supermarchés

Aujourd’hui, la hausse des prix de l’énergie n’a pas encore provoqué, en Belgique, une hausse générale des prix en supermarchés.  Quelques produits sont cependant à pointer, comme par exemple les céréales (+ 5 % entre octobre et novembre, mais aujourd’hui moins chères qu’en janvier) ou les confitures et miels (+ 4 % entre octobre et novembre, et + 6 % par rapport à janvier). Mais la hausse des prix de l’énergie impactant toute la chaîne logistique, l’effet retard sur les prix en supermarchés paraît donc malheureusement inévitable.

 

Heureusement, au supermarché aussi,  le potentiel d’économie reste important.  Et point besoin de changer ici radicalement ses habitudes. En passant d’un supermarché à niveau de prix moyen vers le moins cher, une famille de 3 personnes peut en moyenne économiser 300 à 400€ par an en achetant exactement les mêmes produits de grandes marques.  Si elle achète un mix de produits de grandes marques, de marques de distributeur et de produits dits “premier prix”, en y ajoutant viande et fruits et légumes, l’économie moyenne dépasse les 700€ par an.

Dans un même supermarché, les différents types de marques se font également concurrence.  Par rapport aux grandes marques, les marques de distributeur et les produits “premier prix” sont respectivement 45 % et 66 % moins chers.

Les tests menés par Test Achats montrent également que les produits alimentaires qui reçoivent le titre de “Maître-achat”, attestant du meilleur rapport qualité-prix, sont en moyenne 20 à 50 % moins chers que la moyenne. Cet écart est encore plus important pour les produits d’hygiène. Ainsi, un dentifrice “Maître-achat” est 7 fois moins cher que la moyenne des prix des autres dentifrices repris dans ses tests.

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.