dernier update: 23-12-2020

Assurance hospitalisation - Privées versus mutuelles

Bonjour à tous,

Je cherche une assurance hospitalisation. Les assurances privées sont très chères pour une couverture en chambre simple. Pas vraiment étonnant avec les suppléments que peuvent demander les médecins.

Une chambre simple n'est pas indispendable pour moi, j'essaie donc de comparer les assurances proposant uniquement une couverture en chambre double ou commune. Certaines mutuelles offrent ce genre de produit, par exemple Solidaris Hospimut qui me reviendrait à 230 €/an pour ma famille de 4 personnes.  Cela inclut :

  • Frais pre/post hospitalisation avec plafond de 6.500 €/an.
  • Frais ambulatoires maladies graves avec plafond de 6.500 €/an.
  • Hospitalisation en chambre double/commune avec plafond de 12.500 € par an et hospitalisation.  Je pense qu'il est très difficile voire presque impossible de dépasser ce plafond en chambre double non ?

Dans le privé, j'ai vu DKV Medi Pack. Y a pas de plafond et ca couvre les frais ambulatoires à 80% toute l'année avec une franchise de 150 €. C'est presque 4x plus cher (853 €/an). J'ai du mal à voir l'interêt sauf si les frais non remboursés par l'assurance obligatoire dépasse les plafonds cités plus haut, ce qui est je pense peu probable mais qui peut me confirmer cela, y a-t-il des statistiques qui existent ? 

Y a-t-il une assurance privée qui propose juste la couverture en chambre double + frais ambulatoires maladies graves ?

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

5 Commentaires

trier par :

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

18-12-2020

You only must use a health insurance broker or agent if you want to purchase coverage outside of the Marketplace. In other words, you'll only need a broker or agent if you want to buy a non-ACA compliant plan. To put it even more simply, if you want a non-Obamacare plan, you'll need a broker.





MyFordBenefits

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

10-12-2020

Toujours dans ma quête d'avoir une idée de ce qui reste à la charge du patient pour une hospitalisation, voici quelques pistes.

www.solidaris.be/.../index.aspx

Les interventions les plus chères reviennent à environ 1.500 € en chambre double et 3.500 € en chambre simple en moyenne. On arrive parfois à 5.500 € pour les hôpitaux les plus chers.

Même constat ici : tools.mloz.be/.../

Et ici : www.hospitalisation.be/.../

Pour un cancer ou leucémie 2.500-3.000 € en moyenne : www.lalibre.be/.../le-traitement-contre-le-cancer-coute-2500-euros-51b8db8de4b0de6db9c37262

Malheureusement ce sont des moyennes, on devrait avoir les percentiles pour une bonne analyse. Mais ça laisse supposer que les plafonds de certaines assurances de mutuelles (par exemple 12.500 €) ne sont que très rarement atteints, et encore moins si on est en chambre double.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

01-12-2020

Bonjour Michael. Nous avons mis à la disposition des internautes un module de comparaison des assurances hospitalisation. Vous y avez accès via le lien suivant https://bit.ly/33y3Bgg. L'avez-vous déjà testé? ^kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

09-12-2020
, a répondu:

Bonjour.

J'ai effectivement testé votre comparateur. Il ne répond malheureusement pas à mes questions puisque je ne peux pas rechercher les assurances couvrant uniquement une hospitalisation en chambre double ou commune. Ensuite, beaucoup d'assurances de mutuelles beaucoup moins chères ne sont pas bien classées en partie à cause des plafonds plus bas. Mais comme ces plafonds me semblent difficiles à atteindre dans la majorité des cas, pourquoi ces plafonds impactent-ils si négativement le classement ?

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

23-12-2020
, a répondu:

Il est vrai que seule une minorité de patients admis dans une chambre double ou multiple doivent payer de leur poche une charge très lourde. Par exemple, parce qu'un budget est prévu dans l'assurance maladie obligatoire pour l'utilisation de matériels nouvellement développés seulement après un très long délai. Cependant, nous supposons qu'un consommateur moyen qui se donne la peine de souscrire une assurance hospitalisation souhaite également être correctement protégé de ces situations. En outre, d'autres aspects peuvent également jouer un rôle dans le faible score final, car il prend en compte une cinquantaine de critères. ^Kelly