dernier update: 03/09/2019

Vers une société sans cash?

Une petite réflexion suite à l'article publié dans B&D 264;

On y parle de l'hygiène avec 10.000 bactéries sur un billet de banque, mais combien de bactéries se trouvent-elles sur les touches du clavier de chaque terminal bancaire ainsi que sur l'écran ? Combien de bactéries sur les terminaux Bancontact ? Et sur la poignée de porte de votre agence ou du magasin ? Si on y réfléchit bien, cet argument n'est certainement pas très important pour faire un choix...

En ce qui concerne les problèmes techniques en tout genre, il fut d'après moi faire une distinction entre:

  • Un problème dans un seul commerce ou le terminal de payement est hors service. Dans ce cas, le cash peut vous aider.
  • Un problème de réseau de payement, tous les commerces sont impactés, soit dans une région soit au niveau national. Cela m'est déjà arrivé et ma réserve de cash a pu également m'aider. Si on a pas été prévoyant et que les distributeurs sont également impactés .... pas de chance !
  • Un problème sur Internet. Dans ce cas, les réseaux bancaires ne seront peut-être pas impactés mais leur accès sera peut-être impossible.
  • Un probrème de téléphonie fixe ou mobile. Ici encore, il y aura probablement difficulté ou impossibilité d'accéder à certains services et d'effectuer des paiements

Bref, celui qui refusera d'utiliser du cash risquera un jour ou l'autre de ne pas pouvoir acheter des produits de première nécessité comme des médicaments par exemple.

Enfin, il existe encore des commerçants qui n'utilisent que du cash, que ce soit pour des petits montants ou pour les marchands ambulants (friterie, glacier, marché, ...) et même des commerçants ou médecins qui refusent d'investir dans un terminal bancaire.

Une société totalement sans cash est donc bien illusoire à mon humble avis, et ce, pour encore très longtemps.

Et comment ferait-on pour donner une "dringuelle" aux petits enfants à la nouvelle année ?   :-)

Rejoignez-nous

Vous aimez notre communauté et souhaitez participer pour partager votre expérience? 
Créer votre compte ne vous prendra que quelques instants.

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement

Commentaires

User name
Marginal
06/05/2019

Sans cash? une belle supercherie.
Quand on repense à la Grèce et ces pauvres gens qui avaient pour seule façon d'avoir de l'argent d'aller retire par 20€ par semaine. Scandaleux. Une gestion gouvernementale dégueulasse qui veut maîtriser tout. Merci l'Europe.
frontière libres, entreprises qui utilisent de la main d'oeuvre moins chère au détriment des ouvriers locaux, etc etc etc.
Et si cela arrivait chez nous.....
pour ma part je n'ai plus qu'n compte à vue en banque (les comptes épargne ne rapporte plus rien) l'inflation est plus forte de les intérêts "récoltés" en bout d'année. Les taux sont si bas car c'est une volonté des états à pousser le consommateur à investir dans des actions et de opérations à risuqe ou à mi-risque. Notre cher Michel l'a avoué (que l'opération aguicheuse pour attirer les investissements de petits épargnants à franchir le pas n'a pas fonctionné)
Tout ça pour que les banques investissent pour avoir des rapports plus importants. Et quand on voit les bénéfices qu'ils se font (pour payer les actionnaires) on comprend mal comment ils peuvent encore faire payer des frais aux citoyens, alors qu'il y a de moins en moins d'agences).
Ici à Paliseul par exemple il y avait le bnp qui était ouverte 4 h par jours mais toutes les possibilités de retraits de dépots et de virement via les machines. Il n'atait pas rare que je vois des personnes âgées accompagnée de l'aide familiale pour les aider à retirer de l'argent (puisqu'il ny en a plus au guichet) ou faire des virements. Et bien c'est terminé PLUS d'agence ici. Ces pauvres personnes doivent aller à 15 km d'ici et dites moi par quel moyen;
Et lorsqu'ils auront le monopole de l'argent sans plus aucune coupure, ils feront et demanderont ce qu'il voudront comme frais. Vous n'aurez plus la libre utilisation de votre argent.

User name
MICHEL BEDORET
07/05/2019

Je suis absolument contre le sans cash, car je ne veux pas que l'on connaisse mes dépenses sans mon consentement, et cela me permets de mieux contrôler mon budget.

User name
HENRI DUCK
28/07/2019

Mauvaise excuse :)

User name
G. MARASTI
11/05/2019

FIN DE L ARGENT CASH = FIN DE TOUTE LIBERTE= DICTATURE ECONOMIQUE

Voici 11 bonnes raisons de ne jamais abandonner l’argent cash :

1. Le coût des services bancaires vont exploser sans aucunes alternatives
En effet, comme tout monopole, les banques pourront décider de vous taxer chaque transaction, augmenter le prix des cartes bancaires, …. sans limites .
C’est ce qu’elles ont commencé à faire depuis que l’on nous force à verser bénévolement notre salaire sur un compte bancaire couteux avec 0 % d’intérêt !!!!
2. Risquer de se trouver sans ressources un certain temps
Si vous avez un problème avec votre carte bancaire, (perdue, bloquée, abîmée, avalée dans un distributeur en vacance, …) vous restez sans argent pendant un certain temps.
Si cela vous arrive à l’étranger c’est encore pire (je l’ai vécu)
L’argent cash permet donc de palier de problème passager

3. On sera encore plus tracké
Nous somme déjà tracké à cause de la téléphonie et d’internet à note insu et contre notre volonté, se sera pire encore car tout le monde pourra vérifier vos achats, la localisation, …
Ne me dite pas que ces données seront protégées puisque c’est déjà le cas dans de nombreux sites
La méthode légale pour vous tracer malgré les lois, est de vous envoyer un message pour vous demander une autorisation
Si vous dite non, vous n’avez plus accès et donc vous dite oui et vous acceptez de subir un viol de vos données personnelles pour pouvoir continuer sur le site !!!!!!
L’état pourra aussi en profiter vous contrôler et inventer une taxe supplémentaire sur vos économies.
4. Sécurité et blocage de compte
Etant totalement soumis aux règles monopolistes des banques, celle-ci pourront décider du montant à vous libérer ou à transférer, ou pas.
Elles pourront décider pour des raisons (risque de faillite, ..) de vous donner de l’argent au compte-goutte (comme déjà vu en Grèce)
Vous n’aurez plus aucun moyen de récupérer la totalité de votre argent immédiatement et d’en faire ce que vous souhaitez !!!!
Et je n’imagine pas si la faillite de la banque est déclarée, le nombre d’années pour récupérer votre argent.

5. Garanties et sécurité
Les cartes bancaires ne sont pas sûres et elles le seront de moins en moins (les cas de d’escroqueries explosent et j’en ai déjà moi-même subit 2 ) et vous serez le seul responsable de la perte d’argent subie.
Les mesquins vous diront que l’on peut vous voler votre portefeuille ou un billet de 50 eur, depuis 40 ans cela ne m’est pas arrivé contrairement aux cartes bancaires.
6. Gestion impossible des extraits de compte
Il est déjà difficile aujourd’hui de se rappeler de certaines transactions réalisées et vérifiées sur vos extraits de banque, imaginez demain si vous faites toutes les transactions (café, croissants, ..) avec votre carte, il sera impossible de tout vérifier
Il vous faudra un comptable journalier !!!
Avec l’argent liquide, les 20 eur que vous avez en poche vous permettent de gérer vos petites dépenses quotidiennes sans contrôler quoi que ce soit
7. Donner sera taxé
Si vous souhaitez offrir un peu d’argent à une personne qui vous aide bénévolement ou offrir un somme d’argent à un enfant ,… l’état se fera un plaisir de vous réclamer un impôt sur ce cadeau fait. En effet il pourra contrôler chaque centime.
De nouveau, il le fait déjà, quand vous faite une donation d’une maison déjà payée 3 fois (emprunt, taxes, cadastre, ..) il ose à nouveau vous voler un montant exorbitant sur un cadeau que vous faite à votre ENFANT !!!!
8. Problèmes digitaux et coûts
Toutes ces nouvelles technologies qui réduisent le coût bancaire, licencient du personnel et augmentent le profit des banques sont totalement à charge des consommateurs.
Les frais seront mis à charge du client
Les pannes informatiques, c’est vous qui en paierez les conséquences
Les retards de paiement liés à des bugs seront à votre charge
Si votre matériel électronique tombe en panne ou est volé, c’est vous qui serez pénalisé et cela pourra vous coûter très cher (remplacement PC, smartphone, pénalités de retard, …)
L’argent liquide ne vous génère aucun risques ni aucun frais


9. Les personnes âgées et autres personnes sans certaines maîtrises
Comment va faire une personne âgée qui ne maîtrise pas toutes ces technologies, qui ne comprend pas suffisamment, qui ne sait pas vraiment se débrouiller (et il y en a énormément)
Elles vont se faire escroquer sans limites !!!!

10. Personnes à handicap
Que fait-on des personnes qui ne savent plus se déplacer facilement ? Vont-elles donner leur cartes bancaires et leurs codes à des étrangers pour faire leurs courses ou acheter un pain ?
11. Contraintes et abus

Les cartes bancaires génèrent des contraintes et des abus que l’on nous fait subir
Exemple : il est devenu impossible de réserver un véhicule sans une carte de crédit, les agences ne veulent pas de paiement liquide, pourquoi ?
Elles veulent les codes de votre carte de crédit pour vous prélever des montants contre votre gré en toute impunité en justifiant une griffe, un retard, … après votre retour au pays
RESULTAT : vous avez perdu quelques centaines d’euro car une procédure en justice vous en coûterai bien plus. Certaines agences sont devenue des expertes dans ce genre d’escroquerie sans issues pour le citoyen
12. Aide et assistance
Ce monde virtuel va parfois se bloquer et vous aurez besoin d’aide pour débloquer votre problème et là votre punition va commencer
Vous serez promené d’un bureau à l’autre, vous pourrez écouter Vivaldi pendant que votre crédit téléphonique se décrémente et en finalité vous risquez de rester avec votre soucis en ayant payé très cher votre demande.
Cela existe déjà pour les autres services (Engie, SWDE, Proximus .. )
13. Toxicité des billets de banques

Certains banquiers à court d’arguments, vous expliquent la nocivité des billets de banques remplit de bactéries mais je préfère être au contact de ces bactéries qu’au contact de ces parasites aux gros cigares.




CONCLUSIONS
On vous parle en permanence de concurrence, de liberté, de choix et on veut dans ce cas faire exactement le contraire
Laissons le droit au citoyen de choisir en toute liberté, c’est cela la démocratie
Les cartes bancaires sont une avancée technologique et apportent une certaines facilité et utilisons – les, mais ne tombons pas dans un piège pour des raisons de gain de temps N’oublions pas que nous avons des exemples de ce qui arrive.
L’arrivée de ces moyens de paiement fait que maintenant c’est vous qui faite l’employé de banque bénévole !!
Je pense que les divers systèmes peuvent cohabiter sans soucis, c’est d’ailleurs le cas maintenant
Certains vous dirons que je vois le verre à moitié vide au lieu de le voir à moitié plein mais pour chaque raison évoquée ci-dessus j’ai un vécu personnel ou e mon entourage appuyant des raisons
Chacun doit gérer son argent comme bon lui semble et c’est normal

User name
Ubamoir
13/05/2019

Bonjour,
Je suis stupéfait de tous les malheurs que l'argent virtuel vous a fait subir et je vous plains bien sincèrement ! Personnellement je n'ai jamais rien eu le moindre problème et je regrette amèrement la suppression de Proton qui permettait les petits paiements sans encombrer mes poches. Pourquoi diaboliser un système qui nous facilite grandement la vie ? Vous oubliez une chose importante c'est que l'argent liquide coûte très cher à l'économie en transport et manipulation de ces morceaux de papier ou de métal hérités d'une autre époque. Et le ne parlerai pas des fourgons braqués, des convoyeurs tués en transportant vos précieuses devises, des bornes explosées qu'il faut remplacer, des vols et braquages, home-jacking…Alors soyons ouverts et positifs et arrêtons de fantasmer !

User name
DANIEL VANDEWALLE
19/05/2019

Bonjour, entièrement d'accord avec votre analyse
FIN DE L ARGENT CASH = FIN DE TOUTE LIBERTE= DICTATURE ECONOMIQUE
Le cas de la Grèce a été très éclairant, celui de Chypre aussi.
Il est aussi temps que les banques comprennent que l'argent déposés N'EST PAS leur propre argent.

User name
FREDDY GILLES
28/05/2019

Je suis tout à fait d'accord avec votre analyse.
J'ajouterais que en cas de décès de votre conjoint, les comptes sont bloqués. On me rétorquera que vous pouvez débloquer 5000€...mais est-ce suffisant : rien que les frais funéraires ce n'est déjà pas rien, e pour peu que vous ayez une facture importante en attente, bonjour les tracas.

User name
Ubamoir
29/05/2019

Donc vous suggérez de garder des sommes importantes chez soi ! Merci pour les cambrioleurs et home-jackeurs en tout genre !

User name
JEAN MENCHIOR
14/05/2019

L'argent liquide me permet surtout à ne pas dépenser plus que ce que j'ai sur moi. Je trouve scandaleux que quatre retraits par mois m'occasionnent quatre fois plus de frais à payer à la banque. Avec un petit budget on ne fait que de petites dépenses. Et que se passera-t-il lorsque mon ordi rendra l'âme? Je suis également contre les factures par mail car je ne reste pas collée à l'écran

User name
Ubamoir
15/05/2019

Vous pourrez utiliser votre téléphone...

User name
VIVIANE LURQUIN
15/05/2019

Plus d'argent liquide!!!Une belle arnaque!
Les banques vont s'enrichir encore un peu plus et donner encore plus à leurs actionnaires. Que feront les personnes âgées? Il n'y a plus de guichets partout, elles doivent déjà se faire aider pour les retraits et les virements.
C'est la fin de toute liberté, nous allons vers une dictature économique.
Que se passera-t-il pour ceux qui n'ont pas d'ordi ou pas de smartphone?
Nous sommes également contre les factures par mail.Je ne suis pas toujours scotchée à mon écran. Que se passera-t-il si mon ordi rend l'âme et que je suis trop âgée pour acheter un nouveau!!!
Jetons cette idée à la poubelle..
C'est à nos gouvernants à interdire fermement cette dictature bancaire.

User name Moderator
Pol | Modérateur
16/05/2019

Bonjour Viviane, 

Le secteur bancaire est en pleine évolution. Moins de contact humain, moins de papier et moins d’argent liquide. L’argent liquide n’est pas près de disparaître totalement mais il est vrai que la tendance à l’utiliser de moins en moins est bien présente.

Nous alertons régulièrement les banques. Nous leur expliquons notre souci de voir une partie de la clientèle laissée sur le carreau. Nous souhaitons élaborer avec elles un gentleman agreement afin de protéger ceux qui en ont besoin contre une évolution trop rapide vers le digital et vers une société avec moins d’argent liquide.

Nous comprenons votre inquiétude. Même si les banques ne reviendront plus en arrière, notre mission en tant qu’association de consommateurs est de les sensibiliser à cette problématique. ^Pol

User name
Ubamoir
16/05/2019

Chère Viviane,
Les gouvernants font la même chose (Tax-on-Web…). Je les vois difficilement donner des leçons aux banques...

User name
PIERRE DELCROIX
16/05/2019

Le cash permet les paiements en noir ; c’est vrai mais selon l’OCDE la fraude et l’évasion fiscales se font à plus de 75 % par des moyens électroniques. On voit mal aujourd’hui quelqu’un traverser les frontières jusqu’au Panama avec des valises remplies de billets. L’excuse de supprimer le cash pour stopper la fraude ne tient pas la route.

La suppression du cash est discriminatoire pour une partie grandissante de notre population. En effet, un billet (ou une pièce) n’a pas qu’une valeur faciale. C’est aussi un système de communication, un système de creux et bossages qui permet aux aveugles et mal-voyants d’utiliser la monnaie. C’est nettement plus difficile à faire avec la bande magnétique d’une carte, la puce électronique ou l’écran plat de votre smartphone. Certains vous diront qu’ il existe des assistants vocaux ». C’est vrai mais je vois mal un aveugle à la caisse d’un supermarché recevoir le message « Veuillez énoncer votre code PIN » « Vous avez dit 1,2,3,4 » « Votre paiement est accepté. La probabilité que vous atteignez le coin de la rue sans être agressé et délesté de votre carte est de 62 %. Bonne chance, bonne route et bonne journée »
NDR Le taux en fonction de la file à la caisse :=)

La disparition du cash, c’est aussi tout un pan de l’économie qui disparaît. Fini le marchand de hot dogs, la friterie, les commerçants du marché local. Fini les circuits courts tant à la mode ces temps-ci ; le fermier ne va pas s’équiper de l’appareillage nécessaire pour quelques kilos de légumes, de beurre ou un carton d’oeufs. Fini d’acheter le stylo de la croix rouge ou du télévie. Fini les pourboires, les dons, les dringuelles. Finalement, le seul effet positif de la suppression du cash sera de faire disparaître la mendicité .

Le tout au cash ou le tout au numérique sont tout aussi néfastes l’un que l’autre. Les deux systèmes doivent coexister. Les politiciens et les banquiers font deux erreurs. La première, c’est de croire que leur monnaie est éternelle. Ils devraient se souvenir que nous avons eu l’euro, le franc belge, le napoléon, le gulden, le louis, l’assignat, le real, l’écu, le sesterce, le bulbe de tulipe,etc....Lorsque la population voudra échapper au contrôle des politiques et des banques, elle changera de monnaie. Le mouvement a d’ailleurs déjà commencé avec les monnaies locales, les crypto-monnaies ou le change Euro-Oeuvre d’art, Euro-Vin millésimé ou Euro-Voiture de collection...(Vous ne pensiez quand même pas que tous les riches étaient des mécènes)
La deuxième erreur des politiciens et banquiers est de croire que les banques sont indispensables et incontournables.Or, nous avons constitutionnellement une liberté d’association et d’adhésion. Nul n’est obligé de passer par une banque Il existe d’autres moyens de payer tels que le cash, paypal, Western Union, money gobe, les cartes de crédit, les wallets, les chèques-repas, etc… Ces alternatives vont encore se multiplier avec le développement des fintechs et de l’open banking. Préparez-vous à accueillir Facebook, Google, Amazon et consorts. Sans oublier la terreur de tous les fiscs mondiaux, la banque millénaire qui « n’existe pas » à savoir la Hawala, la banque qui transfert de la monnaie d’un pays à l’autre sans déplacer le moindre billet ou pièce et qui, cerise sur le gâteau, ne laisse aucune trace écrite, aucune comptabilité. Mieux vaut avoir un hawaladar qu’un banquier parmi ses amis.

En résumé, la disparition du cash frappera principalement les plus faibles. La lutte contre la fraude fiscale n’est qu’un prétexte. Pour lutter contre la fraude fiscale, il faut mener deux actions de front à savoir d’une part augmenter les sanctions frappants les fraudeurs et d’autre part augmenter le risque en baissant les taux d’imposition. Il est assez paradoxale que l’UE préconise la libre concurrence, la liberté de circulation des gens, des biens et des services mais que lorsqu’un pays -parfois même membre de l’UE- offre de meilleures conditions fiscales que son propre pays, il se voit taxer de paradis fiscal alors qu'il s'agit d'un meilleur commerçant.
Le tout numérique est dangereux car il permet aux politiques -comme cela s'est passé en Grèce et à Chypre - de bloquer tous les comptes et de prélever un soi-disant impôt de crise sans l'accord des titulaires et sans aucun discernement.
Rappelez-vous cet octogénaire grec assis sur le trottoir de sa banque et qui pleurait parce qu'il lui était impossible de retirer 20 euros de son compte.

User name
BENOIT CHARLET
19/05/2019

Je suis assez d'accord avec ce que vous énoncez. Et c'est vrai que si nous n'avions plus d'argent cash, rien ne pourrait empêcher les banques d'introduire des intérêts négatifs sur nos comptes. Nous verrions le résultat de notre dur labeur s'évanouir sans que nous puissions rien faire. C'est notre liberté d'action qui est en jeu. Non au sans cash.

User name
PIERRE DELCROIX
16/05/2019

Le cash permet les paiements en noir ; c’est vrai mais selon l’OCDE la fraude et l’évasion fiscales se font à plus de 75 % par des moyens électroniques. On voit mal aujourd’hui quelqu’un traverser les frontières jusqu’au Panama avec des valises remplies de billets. L’excuse de supprimer le cash pour stopper la fraude ne tient pas la route.

La suppression du cash est discriminatoire pour une partie grandissante de notre population. En effet, un billet (ou une pièce) n’a pas qu’une valeur faciale. C’est aussi un système de communication, un système de creux et bossages qui permet aux aveugles et mal-voyants d’utiliser la monnaie. C’est nettement plus difficile à faire avec la bande magnétique d’une carte, la puce électronique ou l’écran plat de votre smartphone. Certains vous diront qu’ il existe des assistants vocaux ». C’est vrai mais je vois mal un aveugle à la caisse d’un supermarché recevoir le message « Veuillez énoncer votre code PIN » « Vous avez dit 1,2,3,4 » « Votre paiement est accepté. La probabilité que vous atteignez le coin de la rue sans être agressé et délesté de votre carte est de 62 %. Bonne chance, bonne route et bonne journée »
NDR Le taux en fonction de la file à la caisse :=)

La disparition du cash, c’est aussi tout un pan de l’économie qui disparaît. Fini le marchand de hot dogs, la friterie, les commerçants du marché local. Fini les circuits courts tant à la mode ces temps-ci ; le fermier ne va pas s’équiper de l’appareillage nécessaire pour quelques kilos de légumes, de beurre ou un carton d’oeufs. Fini d’acheter le stylo de la croix rouge ou du télévie. Fini les pourboires, les dons, les dringuelles. Finalement, le seul effet positif de la suppression du cash sera de faire disparaître la mendicité .

Le tout au cash ou le tout au numérique sont tout aussi néfastes l’un que l’autre. Les deux systèmes doivent coexister. Les politiciens et les banquiers font deux erreurs. La première, c’est de croire que leur monnaie est éternelle. Ils devraient se souvenir que nous avons eu l’euro, le franc belge, le napoléon, le gulden, le louis, l’assignat, le real, l’écu, le sesterce, le bulbe de tulipe,etc....Lorsque la population voudra échapper au contrôle des politiques et des banques, elle changera de monnaie. Le mouvement a d’ailleurs déjà commencé avec les monnaies locales, les crypto-monnaies ou le change Euro-Oeuvre d’art, Euro-Vin millésimé ou Euro-Voiture de collection...(Vous ne pensiez quand même pas que tous les riches étaient des mécènes)
La deuxième erreur des politiciens et banquiers est de croire que les banques sont indispensables et incontournables.Or, nous avons constitutionnellement une liberté d’association et d’adhésion. Nul n’est obligé de passer par une banque Il existe d’autres moyens de payer tels que le cash, paypal, Western Union, money gobe, les cartes de crédit, les wallets, les chèques-repas, etc… Ces alternatives vont encore se multiplier avec le développement des fintechs et de l’open banking. Préparez-vous à accueillir Facebook, Google, Amazon et consorts. Sans oublier la terreur de tous les fiscs mondiaux, la banque millénaire qui « n’existe pas » à savoir la Hawala, la banque qui transfert de la monnaie d’un pays à l’autre sans déplacer le moindre billet ou pièce et qui, cerise sur le gâteau, ne laisse aucune trace écrite, aucune comptabilité. Mieux vaut avoir un hawaladar qu’un banquier parmi ses amis.

En résumé, la disparition du cash frappera principalement les plus faibles. La lutte contre la fraude fiscale n’est qu’un prétexte. Pour lutter contre la fraude fiscale, il faut mener deux actions de front à savoir d’une part augmenter les sanctions frappants les fraudeurs et d’autre part augmenter le risque en baissant les taux d’imposition. Il est assez paradoxale que l’UE préconise la libre concurrence, la liberté de circulation des gens, des biens et des services mais que lorsqu’un pays -parfois même membre de l’UE- offre de meilleures conditions fiscales que son propre pays, il se voit taxer de paradis fiscal alors qu'il s'agit d'un meilleur commerçant.
Le tout numérique est dangereux car il permet aux politiques -comme cela s'est passé en Grèce et à Chypre - de bloquer tous les comptes et de prélever un soi-disant impôt de crise sans l'accord des titulaires et sans aucun discernement.
Rappelez-vous cet octogénaire grec assis sur le trottoir de sa banque et qui pleurait parce qu'il lui était impossible de retirer 20 euros de son compte.

User name
MARC BAUDRIHAYE
19/05/2019

La suppression du cash mettra fin à toute liberté et à ce qui reste de confiance dans les monnaies « fiduciaires ». On ne peut imaginer de totalitarisme plus puissant que celui qui contrôlera sans exception toutes les transactions entre individus. On nous vend le contrôle des fraudes, du terrorisme, de la « grande » criminalité, mais en réalité c’est toute activité privée qui sera contrôlée de façon absolue. La réduction des coûts associés ne servira que les banques.
Rappelons que l’argent que nous déposons à la banque ne nous appartient plus, nous recevons un crédit en échange. Si ces dépôts deviennent obligatoires car il n’est plus possible de retirer l’argent de la banque, notre propriété aura été confisquée. La valeur de réserve de la monnaie, déjà bien mise à mal dans le système monétaire actuel, aura alors totalement disparu. L’administrateur du réseau pourra vous isoler totalement en bloquant vos transactions, l’état pourra confisquer vos biens d’un simple clic, les banques pourront faire faillite sans crainte en se payant sur vos biens etc. Sans même parler des pannes, actes terroristes, sabotages, actes de guerre qui pourront bloquer tout le système sans alternatives.
Toutes les promesses d’aujourd’hui (compte gratuit, protection des dépôts, etc.) ne sont que des promesses sans valeur quand nous serons totalement prisonniers du système. L’histoire passée et actuelle démontre l’amoralité des états et l’absurdité de leur confier un pouvoir totalitaire. Aucune organisation de défense des consommateurs, citoyens ou démocrates ne peut soutenir un tel cauchemard.

User name
PIERRE-YVES MARIE
20/05/2019

Le cash, c'est une de nos libertés !
S'il n'existe plus, comment pourrons-nous encore dire aux banques "Rendez-moi mon argent !" si elles nous comptent des intérêts négatifs sur nos comptes ?Nous serons pieds et poings liés ! C'est ce qu'il faut transmettre à tout prix aux générations montantes qui ne se rendent pas compte que les libertés, elles ne sont pas données, elles se conquièrent ! Et une fois conquises, il faut lutter pour les préserver ! Effectivement, la Grèce nous a montré précédemment ce qui nous pend au nez : vous aurez beau avoir des dizaines de milliers d'euros sur vos comptes, en cas de crise, ce sera x dizaines d'euros par jour et par personne, point barre ! Nous n'aurons même plus la possibilité d'utiliser notre argent, qui sera réduit à quelques chiffres sur un écran, et auquel l'accès pourra nous être empêché ! Elle est belle la monnaie virtuelle ! Ne nous laissons pas duper !

User name
Ubamoir
20/05/2019

Croire que le cash met à l'abris du contrôle étatique est une illusion, je ne vous rappelle l'opération Gutt au sortir de la dernière guerre où les habitants du royaume étaient invités à échanger leur cash contre une nouvelle monnaie mais pour un montant très limité, une façon de pénaliser ceux qui s'étaient enrichis de façon illicite. Dans certains pays à forte inflation on utilise encore ce genre de méthode alors arrêtons de fantasmer sur la monnaie électronique !

User name
EMMANUEL FIVET
19/07/2019

Beaucoup de petites associations organisent un nombre restreint de manifestations financées par un petit débit de boissons ou d'autres moyens pour récolter un peu de soutien financier de la part du public. La disparition du cash leur imposerait de s'équiper d'un appareil bancontact dont le coût réduirait d'autant leur bénéfice.

User name
MICHEL SENTRIE
03/09/2019

tout a fait d' accord avec ses remarques et nous serons complètement à la merci des banques et du fisc!