dernier update: 20-11-2017

Cassette à insérer dans un feu ouvert

Est-ce que TA a un avis sur l'opportunité, le choix et les caractéristiques d'une cassette à insérer dans un feu ouvert ancien et l'usage éventuel de pellets dans ce cas spécifique?

Rejoignez-nous

Vous aimez notre communauté et souhaitez participer pour partager votre expérience? 
Créer votre compte ne vous prendra que quelques instants.

Connectez-vous ou inscrivez-vous gratuitement

  Commentaires

User name Moderator
PHILIPPE MERCIER | Modérateur
07-09-2017

Bonjour,

Si vous souhaitez insérer un appareil dans un feu ouvert ce sera une excellente solution point de vue rendement et émissions polluantes.
Vous aurez le choix entre un insert à bois ou à pellets.
Je vous conseille d'abord de faire vérifier l'étanchéité de votre conduit et son bon état ou de le faire tuber afin d'éviter tout problème de sécurité.

Les entreprises qui placent des inserts sont à même de pouvoir vous conseiller lors de l'établissement d'un devis à ce sujet.
Concernant le choix d'un insert à pellets ou à bûches, ce sera plutôt un choix de confort logistique et de programmation si vous souhaitez lancer votre appareil en matinée par exemple un appareil à pellets sera plus indiqué.
Sachez également que le rendement d'un appareil à pellet est par définition meilleur que celui d'un insert bûche puisqu'il y a une maîtrise stricte de la quantité de combustible à utiliser.

Je vous recommande en tous les cas un appareils étanche et à combustion la plus complète possible (c'est à dire avec entrées d'air multiples (dans le bas de l'appareil, au milieu et au sommet afin de garantir que tous les gaz puissent brûler complètement).
Le côté étanche vous permettera de ne pas mettre en "dépression" votre séjour et de ne pas créer une déperdition de chaleur lorsque l'appareil sera éteint.

Bien à vous,

User name
GHISLAIN VERMEULEN
17-09-2017

Merci Monsieur Mercier pour cette explication intéressante.
Ayant lu attentivement l'article de TA du 25/0/2017 "Les points d'attention lors de l'achat d'un poêle à pellets", je pense qu'il y a lieu de s'imposer les mêmes points d'attention pour l'achat d'un insert à pellets. Mais la difficulté que les inserts sont probablement moins sophistiqués et moins performants rend un choix plus difficile. Pensez-vous qu'il y a sur le marché des inserts dont les performances se rapprochent des poêles?
D'avance merci pour votre commentaire.
Bien à vous.

User name Moderator
PHILIPPE MERCIER | Modérateur
18-09-2017

Bonjour,

Question épineuse, nous n'avons jamais testé des inserts à pellets jusqu'à aujourd'hui.
Je ne pense pas par contre que ces appareils soient moins sophistiqués que les poêles, ils sont simplement différemment agencés.
Les exigences réglementaires de rendement sont les même que pour les poêles.
Les appareils actuels proposent des rendements de plus de 90%.
L'unique différence marquée est plutôt la taille du réservoir qui est plus restreinte et l'accès est parfois peu pratique.
Ce sont donc des points d'attention.
S'il y a moyen d'avoir un foyer étanche avec prise d'air extérieure ou dans la cave, c'est un point positif.

Bàv.

Philippe.

User name
SEBASTIEN DEHAM
18-09-2017

Bonjour,
Les inserts à pellets doivent bien suivre les normes en vigueur concernant les rendements par exemple.
Dans le cas d’un insert, c’est surtout le chargement qui pose problème ( tiroir, trappe,...).
Rika a dans son assortiment un insert à pellets qui a la particularité d’avoir le réservoir sur le côté de l’appareil.
de ce fait, la chambre de combustion occupe la moitié de la façade et le réservoir l’autre.
évidemment, la flamme n’est pas au milieu mais une grande vitre sérigraphie « masque » le tout.
Celui-ci est pourvu d’une ventilation pour pouvoir profiter d’un maximum de chaleur.
Aussi, ils ont sorti cette année un appareil qui ressemble à un poêle mais qui est encastrable. Non ventilé.
N’hésitez pas à prendre contact.
Sébastien de L&D Energy à MONS.
www.ldenergy.be

User name
GHISLAIN VERMEULEN
18-09-2017

Merci Messieurs pour les informations instructives. Cela m'a permis d'être plus ouvert vis-à-vis des possibilités d'un insert et de son utilité éventuelle chez moi.
Par conséquent, je tente de transposer les critères des poêles sur les inserts. J'ai donc relu l'article de TA sur "Les poêles plus sûrs" de septembre 2017. Ce que je n'y ai pas trouvé c'est un bilan entre la convection forcée et la convection naturelle: laquelle est à préférer par rapport au confort thermique de la pièce à chauffer (p. ex. grand salon)?
Merci.
Bien à vous.
Ghislain Vermeulen

User name Moderator
PHILIPPE MERCIER | Modérateur
18-09-2017

Bonjour Ghislain,

Si vous optez pour un insert il faut de la convection forcée sinon votre rendement de chauffage sera trop bas.
A moins que votre insert ne soit pas placé dans un corps de cheminée et que ses parois soient en contact direct avec l'air de votre salon?

Bàv,


Philippe.

User name
SEBASTIEN DEHAM
18-09-2017

Le confort thermique peut être « meilleur » avec un appareil ventilé surtout si le volume à chauffer est important. Mais suivant l’usage, la convection naturelle peut-être suffisante et le confort acoustique accru.
C’est un choix à faire suivant l’utilisation et le confort recherché.
Bien à vous.

User name
GHISLAIN VERMEULEN
21-09-2017

Bonjour Messieurs.
Les 3 poêles à pellets testés par TA ont une puissance de 8 à 9 kW. Je me demande quelle est la puissance qu'il faudrait pour un insert à pellets qui sert de chauffage d'appoint et quelles sont les règles de calcul. Est-ce que c'est uniquement le volume de la pièce qui compte (chez moi le volume est de 107 m³). Je crains aussi bien un sous-dimensionnement qu'un surdimensionnement.
Merci pour votre avis.

Ghislain Vermeulen

User name
SEBASTIEN DEHAM
21-09-2017

Le calcul de base est (nombre de m3) X (besoin en calorie /h/m3).
Evidemment, il faut aussi prendre en considération les déperditions (isolation, étanchéité à l'air)...
Mais de toute façon, les appareils travaillent sur une plage de puissance Min-Max.
Les calculs actuels utilisent un coefficient de 35W/m3 mais une maison traditionnelle avant les années 2000, il vaut mieux considérer un besoin entre 45 et 50w/m3.
N'hésitez pas à prendre contact pour plus d'information.
Bien à vous.
Sébastien @ L&D Energy-Mons

User name
GHISLAIN VERMEULEN
22-09-2017

Merci Monsieur Deham.
Dans mon cas, il s'agit d'une maison mitoyenne d'avant 2000 avec de grandes fenêtres (en partie double-vitrage et en partie super-isolant).
Dans le cadre de la puissance, je pense que le rendement est le meilleur quand l'insert travaille à 3/4 de sa puissance max et que la souplesse de fonctionnement c.à.d son fonctionnement à faible allure (puissance min. ?) n'est pas assez pris en compte (parce que difficile à évaluer). Est-ce que je me trompe et quelle est la règle pour la puissance min.?
Merci.

Ghislain Vermeulen

User name
SEBASTIEN DEHAM
22-09-2017

Ce qui est difficile avec la puissance Minimale c'est que de toute façon, nous ne pouvons pas descendre en dessous.
C'est à dire que même au minimum, le poêle peut délivrer assez de puissance pour faire monter la température.
Souvent compris entre 2 et 3,5kW.
La seule solution pour que la température n'augmente pas est d'éteindre l'appareil.

N'hésitez pas à prendre contact pour plus d'information.
Bien à vous.
Sébastien @ L&D Energy-Mons

User name
GHISLAIN VERMEULEN
20-11-2017

Bonjour Messieurs.
Je me permets de revenir sur le sujet "insert à pellets".
Entretemps j'ai un peu prospecté le marché de ces inserts (je n'ai pas encore reçu de vrai offre).
Mon impression: l'insert à pellets est supérieur à l'insert à bois du point de vue technique, facilité et environnement.
la flamme du feu à bois a peut-être plus de charme.
Mais surtout l'insert à pellets est beaucoup plus cher à l'achat parce que, à côté de l'insert, il faut d'office faire tuber la cheminée.
Le choix dépendra donc pour une grande partie du budget qu'on pourra consacrer à ce type de chauffage.
Reste deux inconnues:
L'évolution future du prix des pellets qui deviendra peut-être plus onéreuse (pensons à une évolution similaire au prix consommateur de l'électricité?).
L'évolution des règles environnementales qui rendront l'usage du bois de plus en plus difficile.
Le choix est donc difficile.
Merci pour votre commentaire.
Bien à vous.
Ghislain Vermeulen

eu
Ce projet a reçu un financement du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’UE, dans le cadre de ma convention de subvention n°749402.
L’UE n’est pas responsable des informations diffusées ni de l’usage qui en est fait.