dernier update: 25/08/2019

Suppression du compteur qui tourne à l'envers...

Y a t'il des actions en cours ou prévues par Test-Achats en rapport avec la suppression du compteur qui tourne à l’envers (J'habite à Bruxelles, mais je pense que le problème se posera aussi pour la Région Wallone comme pour la Région Bruxelloise en 2018)?

Rejoignez-nous

Vous aimez notre communauté et souhaitez participer pour partager votre expérience? 
Créer votre compte ne vous prendra que quelques instants.

Vous pourrez alors demander de l'aide,

recevoir des réponses de qualité,

et être informé sur les nouveautés.

Inscrivez-vous gratuitement

Commentaires

User name Moderator
PHILIPPE MERCIER | Modérateur
23/08/2016

Bonjour Léon,

A Bruxelles, le compteur est systématiquement remplacé par un compteur bidirectionnel qui mesure séparément les consommations et injections de courant. Ce qui n'empêche pas le bruxellois d'obtenir le bénéfice de la compensation, qui se calcule simplement en soustrayant le courant injecté de celui consommé.
Toutefois cet avantage va y disparaître en 2018, voire un peu plus tôt. Cette disparition peut avoir un impact important mais les autorités ont prévu l'augmentation du nombre de certificats verts, ce qui peut compenser le manque à gagner. Une augmentation du nombre de certificats verts a déjà eu lieu en 2016 en prévision de ce changement.

Plus d'infos sur notre dossier en ligne :
http://www.test-achats.be/maison-energie/energie/dossier/panneaux-photovoltaiques-toujours-interessant/12

User name
LEON FROM
24/08/2016

Bonjour Philippe,

Nous avons, en fait , participé à l'achat groupé de 2015: installation réalisée finalement le 26 mai 2016 après quelques 3 reports dûs à une pénurie du modèle de panneaux PV commandé, puis aux intempéries. L'ancien compteur (qui pouvait déjà tourner à l'envers sans que nous le sachions!) a donc effectivement été changé par Sibelga et nous attendons, pour cette semaine, la certification par Brugel (obtention des CV...). Les CV seront plus vite obtenus: il faudra moins de 214Kwh pour en obtenir un si j'ai bien compris... (exact?). La question qui va dès lors se poser sera de savoir utiliser l'excédent de production qui sera injectée dans le réseau. Utilisation optimalisée pendant la journée (machines à laver le linge ou la vaisselle, recharge des batteries de lampes-torche, de smartphones/iPod, ordinateurs portables...) et stockage éventuel pour l'utilisation nocturne ou pour amortir des moments de moindre productivité/recours au réseau... Sinon, ce sera du bénévolat au profit du réseau (Sibelga). Question: y a t'il quelque de chose de semblable (à la campagne d'achat collectif d'installations de PV) de prévu pour des éléments de stockage?

Salutations à tous,

User name Moderator
PHILIPPE MERCIER | Modérateur
25/08/2016

Bonjour Léon,

Je crois qu'il est aussi important de préciser que Brugel qui régule le marché de l'électricité et du gaz et qui s'occupe également des certificats verts, adaptera les prix proposés par CV fonction de la situation.
L'arrêt de la compensation en 2018 sera donc prise en compte dans ce calcul afin de garantir un temps de retour inférieur ou égal à 7 ans. Dans ce cadre, votre installation comme toute installation bruxelloise reste un excellent investissement.
En ce qui concerne les capacités d'autoconsommation supplémentaires nous n'organiserons pas dans un futur proche d'achat groupé pour des dispositifs de stockage de type batterie puisque ces formules présentent des temps de retour qui dépasse les 25 ans alors que la durée de vie dépassera peut-être dix ans.
Par contre d'autres options de stockage sont aussi intéressantes dans le cas où par exemple vous devriez changer votre système de production d'eau chaude en optant pour un système performant fonctionnant à l'électricité comme un boiler thermodynamique par exemple. De la sorte vous pourrez stocker en journée la production du jour sous forme d'eau chaude avec un dispositif moins coûteux et qui possède une durée de vie plus longue que les batteries classiques.

Voici pour mes premières périgrinations sur le sujet.
N'hésitez pas à prolonger ce débat:-)

Excellente journée à tous,

Philippe.

User name
LEON FROM
29/08/2016

Bonjour Philippe,

Une question: la maison est entourée côté ouest d'un pignon assez élevé (un étage et un grenier en plus, ce qui a nécessité de courir à deux onduleurs/2 circuits de panneaux PV. Le circuit, côté pignon ouest, commence à être couvert vers 15h30 et décroit en intensité rapidement. L'autre circuit, côté est, restant actif encore 2 à 3 heures. Actuellement, la captation diffuse (il n'y a plus de lumière directe) produit encore jusque vers 21h30/22H. Alors la question: serait-il utile d'avoir le pignon peint en clair au lieu de la couleur brique ou même noir ardoise pour réfléchir la lumière du matin plus intensément?
J'espère que ce n'est pas une question ridicule...

Réponse détaillée bienvenue,

Salutations,

Léon

User name
LEON FROM
07/09/2016

Hello... ?
Y a quelqu'un ?

;-)))

User name
Iann Ash
08/09/2016

Bonjour,

La question n'est pas ridicule mais la démarche n'a qu'un faible intérêt, je pense, dans ce cas-ci. En fait, vous modifiez ce qu'on appelle l'albedo qui est pris en compte dans le calcul théorique de production des panneaux (cf. site, par exemple, de PVSYST), et qui bien sûr, a un effet réel dans la pratique.

Cependant, l'influence est très relative et dépend de nombreux paramètre dont (non exhaustivement) :

  • Position de la surface peinte en blanc par rapport à la source de lumière et les panneaux
  • Le ratio de surface avec un albedo élevé par rapport aux surface avec une albedo faible
  • Le nombre d'heure où cet albedo a une influence conséquente. En effet, en rayonnement direct, son influence est minime...
  • etc...

Ceci étant dit, votre réflexion n'est pas dénuée de sens et de nombreux fabricants ont étudié cet aspect mais essentiellement pour les installation sur toiture plate en proposant des peintures pour blanchir la couverture qui était généralement une couverture bitumineuse (et donc noire) avec un très faible albedo. Mais cette solution avait surtout été mise en avant lorsque Panasonic proposait des panneaux bi-face (recto-verso) ou quand la société Solyndra existait encore.

Votre réflexion est très intéressante si elle est posée dans ce sens-ci :

  • Je DOIS rénover mon pignon ! Quelle couleur choisir ? --> alors, le choix d'un couleur à albédo élevé est une réponse qui a du sens.

J'ai le sentiment que cette réflexion a moins d'intérêt si proposée dans ce sens-ci :

  • Mon pignon est en bon état ! Faut-il le rénover pour mettre une couleur à albédo élevé  ?--> Je ne peux pas le quantifier et donc difficile de répondre mais j'ai le sentiment que c'est peu rentable comme démarche.

Après, libre à vous de le faire, de mesurer les amélioration et de le partager avec nous mais votre situation sera difficilement transposable en une généralité (puisque, comme je l'ai dit, cela dépend de plusieurs facteurs....)

Bien à vous,

User name
LEON FROM
08/09/2016

Bonjour Philippe,

La question a pris soudain un intérêt plus évident: un comodo/incomodo (ça s'appelle maintenant Enquête pour une Demande de Permis d'Urbanisme) vient d'être affiché pour des travaux à la maison située côté Ouest par rapport à notre maison. Les modifications envisagées: réhaussement de la toiture par "une lucarne dans le versant de toiture arrière et isolation des pignons..." !
Après consultation des plans à la Commune (Service de l'Urbanisme), il apparaît qu'une avancée sera pratiquée au milieu de la plate-forme existante restant à une certaine distance des pignons et pourrait modifier le profil d'ombrage provoqué par cette modification de la toiture. Le pignons sera donc aussi modifié (empiètement de 12 cm sur une éventuelle mitoyenneté à questionner et question de la jonction avec notre toît... + celle de l'augmentation du poids de cette modification sur les murs mitoyens et d'éventuels travaux de renforcement....).
La question de la modification du profil d'ombrage nous concerne ici principalement: nous allons demander devant le Comité de Concertation (qui est l'aboutissement prévu) et au voisin de présenter une étude d'impact répondant à nos soucis.
Nous avons donc pris contact avec la voisine qui vient de nous proposer d'en discuter avec son architecte, la réalisation des travaux n'étant prévue que l'an prochain...
L'idée n'est pas d'empêcher la réalisation de ces travaux (c'est un droit absolu de pouvoir le faire...), mais de chercher à en compenser les inconvénients.
Techniquement: sur base de photos-satellite provenant de Google Earth/Map d'Apple, etc... le choix de partager les panneaux solaires en deux réseaux (un Est et l'autre à l'Ouest près du pignon concerné, la toiture en pente étant orientée Sud-Sud-Est) a été fait et s'est montré judicieux. Les graphiques (de Production globale et par onduleur) de SMA Sunny Portal/PV System Overview confirment l'efficcacité du dispositif. Ils montrent très bien l'effet actuel du pignon: net down* de productivité réparti dans le temps: vers 15h pour le réseau contre le pignon et vers 16h15 pour le réseau Est.
La compensation demandée serait donc de favoriser la production, anticipativemnt en fait, en augmentant l'albédo plus marqué du pignon (en brique actuellement) qu'il ne faudrait surtout pas couvrir d'ardoises foncées par exemple... ou par le placement d'un panneau additionnel, mais ceci peut aussi augmenter/provoque plus tôt le down de productivité s'il est atteint plus vite qu'actuellement et il manque de place de toute façon: solution donc peu praticable à remière vue.

Voilà quelques éléments permettant d'approfondir la réflexion et j'attends vos réaction avec intérêt et impatience.

Meilleures salutations,

* avec un effet de diffraction dû probablement à l'arrête du pignon qui voit prolonger la production d'un quart d'heure... et ensuite une chute brutale de la production.

User name
LEON FROM
08/09/2016

Ah! Je réponds à mon propre message pour complément d'information (un droit de répondre à moi-même, en quelque sorte!).
Le soleil est masqué assez longtemps par le fait qu'il se présente dans l'enfilade des maisons à l'Est de la nôtre: le graphique de l'onduleur du réseau Ouest (pour rappel: attenant au pignon qui va être modifié et qui est à 5/6 mètres plus haut) démarre plus tôt que celui de l'Est car les maisons attenantes à l'Est, sauf celle mitoyenne, sont aussi plus élevées (d'un étage plus un toît). Les graphiques montrent aussi que la lumière diffuse est assez bien captée (la production continue pendant plus de 3 heures à faible intensité et démarre bien avant (1h30) l'accès des panneaux en lumière directe du soleil. Maintenir et même favoriser cette captation me semble intéressant.

User name
LEON FROM
08/09/2016

Grand merci Iann! ... et en attente d'une réaction toujours bienvenue de Philippe.

;-)))

User name Moderator
PHILIPPE MERCIER | Modérateur
09/09/2016

Bonjour Léon,


Désolé pour la réaction tardive.
Concernant l'albédo, cela ne pourra pas être défavorable mais il ne faut pas compter là dessus pour gagner plus que quelques petits pourcents. Le principal de la production est réellement l'exposition directe et l'évitement de l'ombrage. Il faudrait avoir un bilan de production après une année afin d'estimer le potentiel d'augmentation de la production et envisager peut-être la rentabilité d'un système de gestion de l'ombrage.

Bàv Philippe.

User name
LEON FROM
12/09/2016

L'installation a été réalisée fin mai de cette année et à déjà produit 1155Kwh pour une prévision annuelle de +/- 3100Kwh. Mais l'arrière saison s'amorce (hier: 3,16 au lieu de près de 16 pour les jours précédents, mais c'est exceptionnel pour la saison...) et il faudra effectivement voir sur le reste de l'année. Actuellement, il nous faut gérer le rehaussement projeté par la voisine et on tiendra au courant des suites (réunion de concertation le 23 de ce mois).
Des infos et des pistes d'infos sur la "gestion de l'ombrage"?

Bonne journée très ensoleillée à tous!

User name
CORINNE WENNER
25/08/2019

Bonjour
J’ai reçu la visite de Energreen et de Winwatt-lampiris pour estimation-devis pour panneaux photovoltaïques. J’aurai besoin de conseils pour choisir …

et je voudrais savoir ce que l’on doit faire avec les certificats verts ? Ils sont annoncé avec une certaine valeur mais si j’ai bien compris nous devons nous-même essayer de les vendre ?? Comment ça se passe ?

Le premier me propose 8 panneaux IBC SOLAR Monosol 320 VL5-HC et onduleur HUAWEI SUN2000L-2.0KTL / 2200W (4770€)
et
le second 8 panneaux SunPower HighPower P19 - 320Wp Black avec onduleur SolarEdge SE2200 HDwave - incl. Power Optimizers (5306€)

avec des rentabilités différentes ... que dois-je regarder précisemment pour me faire une idée ?

merci pour toutes réponses qui m'aiderait à choisir !
Corinne

eu
Ce projet a reçu un financement du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’UE, dans le cadre de ma convention de subvention n°749402.
L’UE n’est pas responsable des informations diffusées ni de l’usage qui en est fait.