dernier update: 26-11-2019

remplacer du simple vitrage par du double vitrage dans des chassis existants

j'envisage de remplacer le simple vitrage par du double tout en conservant mes chassis. Est-ce efficace d'un point de vue énergétique? Quelle est la meilleure technique? Quelles sociétés me recommandez-vous?

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

3 Commentaires

trier par :
Vous n'êtes pas connecté. Se connecter
07-11-2019

J'ai entendu qu'il existe un nouveau vitrage plus mince que ce qui existe et aussi efficace au point de vue isolation. Pouvez-vous me documenter à ce sujet?

Vous n'êtes pas connecté. Se connecter
26-11-2019
, a répondu:

Bonjour Paul,

Il s’agit des vitrages sous vide, dont la commercialisation commence :
www.agc-glass.eu/.../fineo-nouveau-double-vitrage-sous-vide-dagc-laureat-du-sustainable-energy-award
architectura.be/.../le-nouveau-vitrage-isolant-sous-vide-de-guardian-glass-ouvre-dinfinies-possibilites
www.pilkington.com/.../pilkington-spacia

Le potentiel d’utilisation de ce type de vitrage est a priori élevé, avec un vitrage aussi isolant que du triple vitrage mais une épaisseur de simple vitrage.

AGC le propose dans son service de remplacement de vitrage dans les châssis existants : www.renowindow.be/.../fineo
Le prix (installation comprise) oscille dans les 430 à 500 EUR. C’est plus que les +/-300 EUR pour du double vitrage super-isolant mais ce n’est pas le seul critère de choix : le confort , la préservation du patrimoine architectural et l’environnement rentrent en ligne de compte. ^Pol

Vous n'êtes pas connecté. Se connecter
02-10-2019

Bonjour Dominique,
Il faut savoir que si l’on remplace aussi les châssis, cela prendra plus de 20 ans pour récupérer son investissement. Si l’on remplace le simple vitrage par du double vitrage, il est possible de récupérer son investissement en 15 ans (si l’on chauffe au gaz ou au mazout) ou même en 5 ans (en cas de chauffage électrique classique).
Malheureusement, nous n’avons pas fait d’enquête par rapport à la qualité et la fiabilité des installateurs, nous nous sommes limités à étudier une série de devis.
Quant à la technique, on enlève le vitrage existant pour le remplacer par du vitrage à haut rendement. Il faut surtout s’assurer que le châssis soit encore en bon était et qu’il soit suffisamment épais pour permettre d’y loger le nouveau vitrage. ^Pol