dernier update: 21-08-2020

Consommer local (Approved by Tomorrow)

Les récentes études l’ont démontré, la tendance est au durable et au local. Si nous sommes nombreux à vouloir nous tourner vers une alimentation plus saine et équitable aujourd’hui, il n’est  pas toujours simple de se lancer.

 La crise sanitaire nous a permis d’effectuer un recentrage sur nos habitudes alimentaires. Nous sommes nombreux à avoir (re)découvert le plaisir de cuisiner pendant la période de confinement, à privilégier les commerces de proximité ou à cultiver fruits et légumes dans notre jardin (pour les chanceux qui en ont un   ). Les modes de consommation se sont adaptés et ont ouvert la voie à une consommation plus locale et équitable.

Selon une récente étude de Test Achats, près de 60% des Belges sondés au mois d’avril 2020, ont indiqué que (presque) aucune nourriture ne fut gaspillée chez eux durant le confinement, favorisant ainsi l’accommodation des restes. Toujours d’après cette étude, on constate une augmentation de la planification des repas à l’avance en réalisant notamment des listes de course avant de se rendre au supermarché. Le consommateur fait ainsi plus attention à son portefeuille et à sa consommation. 

Dans une étude réalisée en 2019 par Test Achats, le consommateur évoquait déjà plusieurs raisons qui l’empêche de manger (plus) durable : le prix, le manque d’informations, l’absence d’étiquetage clair, le manque de produits durables en magasins, etc. Et pourtant, les consommateurs sont disposés à changer leurs habitudes alimentaires en limitant par exemple le gaspillage alimentaire, en mangeant des produits de saison et en mangeant de façon générale plus sainement, en diminuant la consommation de viande rouge et de produits laitiers. 

Dans le cadre du mouvement Approved by Tomorrow, donnez votre avis !

Votre avis compte : Est-ce qu’aujourd’hui le consommateur est suffisamment informé sur l’origine, la composition et la qualité des aliments ?

Et vous personnellement, avez-vous changé vos habitudes alimentaires ? Qu’est-ce qui vous en empêche ? (Manque d’info sur les étiquettes ?, prix trop élevés ?, choix limité ?, ...)

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

3 Commentaires

trier par :

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

19-08-2020

La consommation locale devrait encore plus être promulguée. Une plus grande place devrait être donnée à la mobilité douce et les transports en commun.
Encore plus d'emplacements pour des véhicules partagés devraient être disponibles pour les déplacements nécessitant l'utilisation de ces véhicules.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

21-08-2020
, a répondu:

Vous avez tout à fait raison, manger local est meilleur pour l'environnement. Nous avons d'ailleurs rédigé un article sur le sujet https://bit.ly/3aRcqEr. N'hésiez ps à le consulter. ^Kelly

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

08-07-2020

Petite enquête perso au sein de l'organisation (remarquable!) des marchés de "La Ruche qui dit oui..." Si on pose qu'avant COVID, les producteurs locaux vendaient 100, pendant le COVID la demande est passée à 300 (X3 donc). Certains n'ont pas pu suivre la demande, d'autres bien. Et dès le premier jour du déconfinement ? Retour immédiat à ... 100. !
Dommage.
Certains espérent encore pouvoir 'remonter' à 130%. Mais aucun signe dans ce sens.
Compréhensible pour moi : les supermarchés ont fait des efforts gigantesques pro-BIO et pro-local. Et quand la vie professionnelle reprend, cela devient une question d'organisation, bien plus facile avec les grandes surfaces. Et leurs arguments prix, dans la conjoncture actuelle.
Un petit coup de pouce aux petits producteurs serait donc le bienvenu. Evidemment, c'est parfois en opposition avec l'obsession du prix le plus bas qui fait partie importante du succès de TA....