Dossier

Frigos américains peu convaincants

17 septembre 2013
Frigos américains peu convaincants

17 septembre 2013

Les frigos dits américains se distinguent pas leur capacité, leurs dimensions et par le distributeur de glace et d'eau fraîche. Leur consommation énergétique est cependant un peu plus élevée que celle des réfrigérateurs combinés classiques.

Pour découvrir tous les résultats de test des réfrigérateurs combinés classiques, consultez notre comparateur.

Tenté par un frigo américain ?

On les voit dans les films et séries télévisées., ils sont aussi vendus chez nous. Mais faut-il se laisser séduire par ces armoires à glace venues outre-Atlantique ? Un frigo américain – qui n'est pas forcément fabriqué au pays de l’Oncle Sam, soit dit en passant – diffère sur plusieurs plans d'un réfrigérateur combiné classique (avec l’espace congélateur au-dessus ou en dessous)

Les spécificités du modèle U.S.

Le gabarit d’abord : le plus baraqué nécessite un espace de 187 cm en hauteur, 110 cm en largeur et 86 cm en profondeur.
Ensuite, ils sont tous équipés de deux portes : à gauche, le congélateur, à droite le réfrigérateur. D’où leur nom de "side-by-side".
Et enfin l’argument marketing massue des fabricants : la porte du congélateur abrite un distributeur de glace (glaçons ou glace pilée) et un robinet d’eau fraîche. Sur la plupart des modèles, la production de glace est automatique.
Sur d’autres modèles, vous devez remplir un bac à glaçons avec de l’eau. Pour l’eau, il existe deux variantes : vous branchez le bloc de production au réseau d’eau ou vous devez remplir un réservoir intégré.

Les moins chers sont déconseillés

Les frigos américains sont en général des modèles coûteux : leur prix varie souvent de 1 000 à 4 000 €. Mais à l’issue de nos tests, il faut se rendre à l’évidence : les modèles les moins chers (moins de 2 000 €)  ne sont pas vraiment de bons appareils. Le problème le plus fréquent, c’est le manque de stabilité de la température du congélateur. En effet, celle-ci augmente trop lorsque le frigo est placé dans un environnement à 10°C, alors qu’ils devraient supporter des températures ambiantes de 10 à 43°C.

Peu de réserve en cas de panne d'électricité

En cas de panne d’électricité, pendant combien de temps le congélateur peut-il maintenir la température de son contenu entre – 18°C, la température idéale, et -9°C, quand la qualité bactériologique est en danger ? Un modèle bien isolé devrait tenir 24 heures. Or, nos américains ne tiennent que 4 à 13 heures. Le coupable ? Leur système de production de glace, qui laisse échapper le froid.
Un bon appareil doit pouvoir abaisser la température d’objets ou d’aliments de 25°C à 7°C maximum en 13 heures sans trop réchauffer les aliments déjà stockés, alors que pas mal d’entre eux requièrent plus de 24 heures.

Trop énergivore : A+++ moins répandus

Les frigos américains consomment en moyenne 33 % de plus en électricité qu’un modèle traditionnel de qualité. Et cette consommation, calculée par litre de volume, intégrée au score de l’impact environnemental fait grimper les coûts d’électricité annuels de ces gros appareils. Aucun modèle testé n’est de la meilleure classe énergétique A+++, la plupart sont des A+.




Imprimer Envoyer par e-mail