News

Ecole et Covid : près d’1 parent sur 5 craint que son enfant ne puisse rattraper son retard cette année

10 janvier 2022
covid ecole sondage

C’est ce qui ressort de notre sondage sur l’impact de la pandémie sur l’éducation. Les parents se montrent plutôt pessimistes quant aux actuelles conditions d’apprentissage de leurs enfants. Et les jours d’absence à l’école qui s’accumulent n’amélioreront pas le constat.

La pandémie a bouleversé notre quotidien, en ce compris celui de nos enfants à l’école. Et en cette rentrée de janvier, on peut malheureusement supposer que cela dure encore un temps…

Pour mettre des chiffres sur cet impact, nous avons mené, en novembre dernier, un sondage auprès d’un millier de parents d’enfants fréquentant l’école primaire ou secondaire. Florilège des résultats enregistrés.

Le plus interpellant sans doute : près d'un parent sur cinq dont l’enfant, d’après ce parent, n’était pas bien préparé craint qu’il ne soit pas capable de rattraper son retard au cours de l’année scolaire actuelle. Ils sont un sur cinq dans l’enseignement public, mais un sur huit seulement dans le privé. Différences régionales aussi puisque les parents flamands se montrent les plus pessimistes.

Un pessimisme qui s’explique par le regard qu’ils portent sur l’année scolaire précédente. 34% des parents d’élèves du primaire jugent important l’impact du Covid-19 sur la préparation scolaire de leur enfant en 2020-2021. Et pour le secondaire, ils sont 48%!

Les jours d’absence s’accumulent

Sur les deux premiers mois de cette année scolaire (septembre et octobre 2021 donc), plus d’un élève sur trois était déjà resté en isolement à la maison. Soit parce qu’il était lui-même positif, soit parce que des camarades de classe, des enseignants, des amis ou des membres de sa famille l’étaient. Et le nombre moyen de jours « perdus » s’établissait à 8 dans le primaire et à 10 dans le secondaire. Inutile de dire que ces chiffres ont augmenté depuis et qu’ils augmenteront probablement encore en ce début 2022.

On en a beaucoup parlé et les résultats de notre sondage le confirment : les parents craignent pour la santé mentale de leur progéniture. Pour 30% des répondants ayant un enfant dans le primaire, la pandémie a eu un impact important sur sa santé psychique. Et ce chiffre grimpe à 48% dans le secondaire.

Tout cela n’est pas très réjouissant, on finalisera donc le propos sur une petit note optimiste. 39% des répondants estiment que leur enfant a grandement amélioré ses compétences en matière d’outils numériques. La pandémie aura eu au moins un effet positif sur l’apprentissage de nos jeunes…

Un bon masque pour vos enfants

Le port du masque reste d’actualité en cette rentrée scolaire de janvier, y compris pour les plus jeunes. Pour en savoir plus sur la question, voyez nos recommandations.

Vers notre dossier masques pour enfants