News

Les consommateurs modifient leurs habitudes par peur du Covid

07 août 2020

Les Belges vont moins au restaurant, évitent les centres commerciaux et ont souvent annulé leurs vacances à l'étranger. Le Covid-19 a clairement un impact sur notre vie quotidienne, comme le montre notre dernière enquête. Mais quid de l’avenir ? Participez à la discussion sur nos plateformes "Approved by tomorrow".

Notre dernière enquête sur les effets du coronavirus montre que le Belge a considérablement modifié ses habitudes. Mais qu’en restera-t-il une fois que la crise sera passée ? Votre avis est toujours très apprécié sur nos plateformes "Approved by tomorrow".

La peur est là

En juillet dernier, nous avons mené une enquête auprès d'un échantillon représentatif de Belges. Nous les avons interrogés quant à l'impact du coronavirus sur leur vie quotidienne. Et les réponses montrent que beaucoup ont modifié leurs habitudes, sous la contrainte ou non des mesures édictées par les autorités.

Par exemple, 48 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles vont moins souvent au restaurant. Près de la moitié utilisent également moins les transports publics et optent désormais plus souvent pour la voiture, le vélo ou la moto. Et 42 % des répondants disent qu'ils vont moins souvent au supermarché.

Certains secteurs sont très durement touchés. Plus de la moitié des Belges entrent moins souvent dans un magasin de vêtements, un quart n'y va carrément (plus) jamais. 43% disent fréquenter moins qu'avant les centres commerciaux. Bien entendu, tout cela profite au commerce électronique, dont les chiffres explosent comme jamais auparavant.

L'été sans vacances

Les Belges sont également beaucoup plus méfiants à l'égard de certains services ou infrastructures qui tournent d’habitude à plein régime pendant les vacances d'été. Pensons aux aéroports, aux gares ferroviaires ou routières, aux hôtels, aux maisons de vacances ou aux auberges de jeunesse ... Ils sont considérés comme "peu sûrs", voire "très peu sûrs" par nombre de nos répondants.

Pour beaucoup de gens, la pandémie a de toute façon un impact majeur sur les vacances d’été. 52 % des personnes interrogées prévoyaient de partir en vacances à l'étranger, mais au final, seuls 31 % ont effectivement fait ou feront le voyage. 19 % disent qu'ils n'ont même pas prévu de vacances du tout. D'autres, en revanche, choisissent de partir en vacances principalement en Belgique.

Votre avis sur la société post-corona

Tout l'été, nous nous pencherons sur la question "que se passera-t-il après le corona " ? Reviendrons-nous à l'ancienne normalité ou notre société changera-t-elle à jamais ? Peut-être ferons-nous des choix plus durables dans certains domaines ? Sous le label "Approved by tomorrow", nous abordons toutes sortes de thèmes, de la consommation locale et des voyages à la fiscalité et à l'énergie. Votre opinion et votre contribution nous sont précieux, alors n’hésitez pas à participer au débat sur nos pages de discussion.

donnez votre avis

 
User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

8 Commentaires

trier par :

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

14-09-2020

c'est toujours la même chose c'est le consommateur qui payera l"addition et de nouveau une réduction du pouvoir d'achat

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

10-09-2020

J'ai remplacé ma chaudière au mazout par une pompe à chaleur (2016)(installation importante ; eau sanitaire & chauffage). En outre j'ai également fait installer des panneaux photovoltaïques (2011) d'une puissance de 10 kWc. Je suis donc autonome quant à l'énergie consommée. Zéro émission de gaz à effet de serre. L'ensemble représente un investissement de +/- 45.000 €. J'ajoute à cela que j'ai changé de voiture pour un véhicule hybride. C'est pourquoi je suis totalement opposé à toutes taxes additionnelles de quelque nature qu'elles soient !

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

09-09-2020

Une réaffectation de la taxe carbone pour des incitants plus propre, je n’y crois pas. En Belgique, quand il y a des trous financiers nos politiciens puisent automatiquement dans la caisse à côté sans tenir compte des abus, du travaille au noir et faux chômeurs.
Donc, pas de taxe carbone.
De plus remplacer par exemple les voitures diesels par des voitures électriques c’est bien beau mais la fabrication de batteries au lithium provoque une telle pollution de co2 (procédés d’extraction du minerais) et de métaux annexes abandonné dans la nature car pas utile et qui deviennent eux des polluants.
Nous sommes plus de 7 milliards sur terre, bientôt 10 milliards, à moins de retourner à l’âge de la pierre ce que apparemment personne ne veut sauf les utopistes à qui il ne faut surtout pas faire confiance.
D’abords limiter les naissances sur l’ensemble de la planète et pas uniquement chez nous.
Voici mon opinion qui n'est pas seulement la mienne.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

08-09-2020

Il faut arrêter avec ces taxes climatiques qui n'ont aucun sens, aucun effet, aucune utilité ! Le rôle du carbone dans le réchauffement est contesté par des scientifiques nobellisés que vous n'entendrez jamais dans les médias. Les thèses réchaufistes portées par le GIEC, elles, inondent tout les canaux d'information. Les cycles solaires et certaines variations dans l'inclinaison du globe commandent les fluctuations du climat, et elles furent tout au long de l'existence de notre planète ! Réchauffements suivis de refroidissements, tout est cycles dans l'univers et dans la nature. On les connait sous le vocable d'optimum. Les énergies fossiles quand à elles sont en augmentation partout dans le monde et ont encore un bel avenir car rien, à part le nucléaire (contesté aussi) ne peut valablement les remplacer. Assez de ces taxes voulues par des activistes gauchistes qui se servent de l'écologie pour abattre l'économie "capitaliste"

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

08-09-2020

taxer ne sert à rien il faut limiter l'emploi des combustibles fossiles

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

10-08-2020

Voici plus de deux ans que je vous ai signalé que cela ne servait souvent à rien de changer de fournisseur d'énergie si plus de moitié de la facture était constituée de taxes, redevances, impôts, cotisations, rétributions, etc.
Vous n'avez pas réagi, parce que le sujet n'était pas à la mode. Maintenant, vous évoquez comme solution le remplacement des multiples impositions par une seule taxe d'environnement. C'est évidemment un leurre : une diminution du nombre de taxes dans un secteur permettra d'en ajouter dans un autre, tout en se vantant que le nombre total de taxes n'est pas augmenté.
La seule solution pour réduire les impôts est de diminuer ce qui les engendre : le nombre de soi-disant "responsables", les institutions pléthoriques pour un petit pays, la complication du droit qui paralyse l'activité économique.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

04-08-2020

Il faut absolument que l on revienne à une TVA de 6% car l énergie n est pas un luxe mais une nécessité absolue et cela doit être une lutte prioritaire

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

22-07-2020

Les magasins physique sont généralement plus cher et ont moins de stock que les magasins en ligne. Difficile pour faire marche arrière maintenant que de très gros acteurs économique comme amazon ou alibaba sont en place. Pour les vêtements les magasins physique sont plus pratique selon moi. Savoir d'ou provient et comment est fabriquer le produit me semble une très bonne idée, ainsi d'un label de réparabilité ( de une à 5 étoiles).

Community