Communiqué

Hello Belgium, Bye Bye Belgium ?

26 mars 2021

Une annonce qui fit grand bruit à l’époque : le Hello Belgium Railpass ... Mais entre l’annonce du Gouvernement et de la SNCB pour promouvoir une mobilité douce vers des lieux de promenade ou de shopping, et la réalité de la crise depuis des mois, il y a un sérieux pas que beaucoup de consommateurs n’ont pas franchi. Il semble en effet que nombre d’entre eux n’ont pas encore pu profiter de leur pass.

A la fin de l'été 2020, la SNCB avait mis en place le 'Hello Belgium Railpass' pour tous les résidents belges de plus de 12 ans qui en faisaient la demande avant le 30 septembre 2020. La demande (3,6 millions de pass demandés) était apparemment assez importante pour une offre qui consistait en 2 billets gratuits par mois jusqu'au 31 mars 2021. Le potentiel de nouveaux adeptes du train était estimé à l’époque par la SNCB à 360.000 !

Sauf qu'entretemps, les mesures anti-Covid n’ont pas été levées, et elles ont même été prolongées par le gouvernement. Les occasions de voyager et de se rendre aux quatre coins du pays ont été très limitées pour la majorité des belges. Les conditions de voyage n’ont jamais pu être considérées comme normales et comme incitant à profiter de l’offre de gratuité. Et pourtant, le budget (aux alentours de 120 milllions €) était important.

Dans ce contexte, Test Achats s’interroge et interroge les consommateurs via un mini-sondage disponible sur : https://www.test-achats.be/actions/mobiguide/info/public-transports/hello-belgium-railpass-stop-ou-encore

A quelques jours de la date d’expiration de validité de l’offre, Test Achats plaide pour que l’on prolonge l’opération jusqu’à la fin de l’été au moins pour donner la possibilité d’utiliser les lignes du pass jusqu’à présent non utilisées, et elle estime qu’elles sont nombreuses. L'organisation de consommateurs souligne qu'il serait également préférable d'attendre que les cafés, restaurants, cinémas, etc. des centres-villes ouvrent leurs portes pour utiliser le pass. En effet, la gratuité des transports publics peut inciter davantage de personnes à se déplacer et à soutenir ainsi l'économie locale dès lors qu'une plus grande flexibilité est possible, affirme Test Achats.

Alors Hello Belgium, ou Bye Bye Belgium ?

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.