Conseils

Il faut prouver la dette

17 septembre 2018

17 septembre 2018
Un bureau de recouvrement contacte notre abonnée en vue de lui faire payer une grosse somme d’argent pour un contrat qu’elle aurait conclu plus de deux ans plus tôt. Notre abonnée ne sait absolument pas de quoi il s’agit et n’a jamais rien reçu.

Marijke Meys, d’Oud-Heverlee : "J’ai reçu un coup de téléphone, immédiatement suivi d’un e-mail d’un bureau de recouvrement de dettes. Il me réclame 632 € pour un contrat que j’aurais conclu en 2015 et en 2016. Je ne sais absolument pas de quoi il s’agit, et je n’ai jamais rien reçu. De plus, je ne dispose d’aucun détail ou autres données concernant cette soi-disant dette. Que faire ?"

La réponse de notre expert

Notre tout premier conseil : ne payez jamais sans savoir de quoi il retourne exactement. Il peut très bien s’agir d’une tentative d’escroquerie. Ou encore, d’une vente forcée, cette pratique commerciale illicite qui consiste à vous envoyer quelque chose que vous n’avez jamais commandé.

Il ne suffit pas d’affirmer qu’un contrat existe ou que vous avez commandé quelque chose, encore faut-il que le bureau de recouvrement puisse le prouver.

Ce qu’il aurait d’ailleurs dû faire spontanément dans son mail, en précisant de manière complète et sans équivoque pourquoi vous êtes redevable de la somme qu’il vous réclame. C’est une obligation légale. On aurait dû vous indiquer le nom exact du créancier (y compris son numéro de téléphone), préciser le montant de la dette (en détaillant clairement ses différents postes), et expliquer sur quelle base cette dette peut être réclamée.

En ce qui vous concerne, le mieux est de faire savoir par écrit que vous contestez toute obligation vis-à-vis de la fi rme qui prétend que vous lui devez de l’argent, et que vous n’avez pas l’intention de payer la somme exigée. En première instance, une lettre ordinaire ou un e-mail suffit.

Si le bureau de recouvrement ne lâche pas le morceau, exigez – par lettre recommandée, cette fois – la preuve du contrat que vous auriez signé ou de votre commande par téléphone (dont avez dû recevoir confi rmation par mail ou par la poste, avec toutes les informations sur l’offre et sur la possibilité de revenir sur votre décision dans un délai de 14 jours).

Si l’on ne peut pas vous fournir cette preuve, vous n’êtes redevable de rien du tout.

Un problème ? Nous pouvons vous aider

Vous aussi vous avez un problème? N’hésitez pas à utiliser notre module plaintes pour envoyer votre plainte à l’entreprise via Test Achats. Vous mettrez ainsi l’entreprise davantage sous pression et vous aiderez d’autres consommateurs qui se trouvent dans des situations similaires.

Vers le module plaintes