Dossier

A savoir avant de partir à la chasse aux soldes…

03 janvier 2017
soldes

03 janvier 2017

D’hiver ou d’été, à chaque fois, les soldes promettent de bonnes affaires. En principe! Car pour profiter au mieux de vos achats, restez toujours sur vos gardes et tenez à l’œil les éventuelles combines des vendeurs.

Des questions ou des problèmes à propos des soldes?

  • Problème de faux soldes ou autre? Faites-le nous savoir ou contactez-nous
    au 02 542 35 89 et partagez vos expériences ci-dessous.
  • Vous profitez d'un séjour à l'étranger pour faire les soldes sur place, consultez la brochure gratuite du CEC.
  • Partagez vos expériences des soldes en commentaire de notre post sur notre page Facebook.

Disparition du prix de référence

Dans le passé, la loi sur les pratiques du marché et la protection des consommateurs prévoyait que le vendeur ne pouvait procéder à l’annonce d’une réduction de prix que lorsque le nouveau prix était inférieur au « prix de référence ». Ce prix de référence était défini comme  le prix le plus bas  appliqué au cours du mois précédant le premier jour où le nouveau prix est annoncé. 
En juillet 2014, la Cour de Justice de l’Union Européenne a jugé qu’une telle mesure était trop stricte. La notion de prix de référence a disparu. Seule subsiste l’interdiction générale de tromper le consommateur sur le prix, son mode de calcul ou l’existence d’un avantage spécifique quant à ce prix. Résultat : c’est le chaos !  Sans prix de référence clairement défini, comment contrôler qu'une réduction a bien eu lieu et que le commerçant n’a pas gonflé ses prix quelques jours avant d’annoncer une (fausse) promo ? Chaque situation doit dorénavant être évaluée au cas par cas pour déterminer si elle est trompeuse ou non. 

Réductions déloyales : vigilance nécessaire

Une précédente enquête a révélé que, plus que les autres, les magasins de meubles et d’électroménager ont la fâcheuse tendance d’ augmentent d’abord le prix pour ensuite accorder un rabais, de sorte que le prix final est tout aussi élevé que le prix de base.
La vigilance est donc plus que nécessaire. Faire un repérage avant les soldes pour contrôler le prix applicable, vérifiez les prix en ligne, ne pas hésiter à soulever les étiquettes pour vérifier le prix affiché en dessous, … Ces quelques conseils de bon sens doivent permettre de limiter les arnaques. Si vous constatez que le prix affiché sur la nouvelle étiquette est plus élevé que celui en dessous, demandez au vendeur de pratiquer la réduction sur le prix le plus bas et n’hésitez pas à porter plainte à la Direction générale de l’Inspection économique.

Avant les soldes

Les soldes d’hiver commencent début janvier et ceux d’été, début juillet. Une période d’attente d’un mois les précédent, période pendant laquelle les magasins ne peuvent pas annoncer de réductions. Du moins, en ce qui concerne l’habillement, les chaussures et la maroquinerie.
La loi permet toutefois d’organiser des braderies ou autres manifestations commerciales durant la période d’attente. Durant ces manifestations, les réductions de prix sont autorisées. Il est simplement interdit de les appeler « soldes ».
Ces dernières années est apparue la pratique des offres conjointes : peu avant la période officielle des soldes, de nombreux commerçants proposent des articles à prix réduit à condition d’en acheter au moins deux.

Garantie, échange, retour…

Que l’article soit soldé ou non, vous avez toujours droit à la garantie légale de deux ans. Si un vendeur prétend que ce n’est pas le cas, il vous mène en bateau. 
Un vêtement acheté en solde à 250 € au lieu de 400 € doit vous donner le même usage. S'il présente un défaut, comme une fermeture qui se bloque après 15 jours par exemple, le vendeur ne peut refuser d'appliquer la garantie sous prétexte que vous l'aviez acheté en solde, à un prix sacrifié. 
Par contre, un vendeur peut refuser d’échanger ou de reprendre un article soldé juste parce qu’il ne vous convient pas. Même pour un article non soldé, il n’est légalement pas obligé d’accepter un échange. Il s’agit d’un geste purement commercial. Et s’il est généralement d’application en temps normal, en période de soldes, le vendeur y renonce souvent. 

Confronté à de faux soldes? Partagez-le!