News

"Approved by Tomorrow": et notre vie privée, dans tout ça ?

24 août 2020
"Approved by Tomorrow": et notre vie privée, dans tout ça ?

L'application de traçage pourrait être déployée dans notre pays en quelques semaines au maximum, selon les dernières infos. Allez-vous l'installer de suite ? Pensez-vous que vos données resteront anonymes ? Tout l'été, dans le cadre de notre campagne « Approved by Tomorrow », nous discutons avec vous et vous donnons la parole. Cette semaine, focus sur la vie privée.

Beaucoup d'encre a déjà coulé au sujet de l'application de traçage « CoronAlert ». Non seulement sur le fait de savoir si elle va débarquer ou non, mais aussi sur les éventuels problèmes liés au respect de la vie privée que cette appli pourrait entraîner. Un problème typique de la digitalisation croissante de notre quotidien. Eh oui, même avec une simple serrure de porte dite intelligente et donc connectée, ou même une tablette pour enfants, vos données privées sont souvent balancées au premier venu...

Une application anonyme... Douce illusion ?

Fin avril, nous interrogions plus de 1 000 Belges pour connaître leur avis sur une application de traçage de ce genre. La majorité des Belges (60 %) était alors convaincue que l'utilisation des données personnelles pouvait être très utile pour contrôler la propagation du coronavirus. Quelque 66 % d'entre eux estimaient qu'elle pouvait être très utile pour sauver des vies.

Le fait que les Belges sont conscients que l'utilisation des données peut être un outil de lutte contre la COVID-19 ne signifie pas pour autant qu'ils donnent carte blanche au gouvernement. À l'époque, 64 % de nos répondants ont exprimé leur inquiétude quant à l'impact de la crise sanitaire sur le respect de la vie privée. 24 % déclaraient même ouvertement qu'ils n'avaient pas l'intention d'installer une application de traçage. Et pas moins de 82 % étaient convaincus que les données contenues dans cette application ne pourraient jamais être complètement anonymisées.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Discutons-en ! Sachez que dès que l'application sera disponible, nous passerons au crible tous les aspects relatifs au respect de la vie privée.

Je participe à la discussion

Les appareils connectés ne sont pas toujours sécurisés

Nous connaissons bien ce problème des données privées qui peuvent être galvaudées. Il y a quelques années, nous avions ainsi envoyé une équipe de pirates éthiques dans une maison où nous avions installé plusieurs appareils dits « intelligents ». Il ne leur a pas fallu beaucoup de temps pour forcer la serrure de la porte, sonder l'imprimante, regarder les images des appareils photos, etc. Nous avons déjà soulevé ce problème à plusieurs reprises avec le secrétaire d'État à la Vie privée. Nous exigeons un cadre juridique pour assurer la cybersécurité de ces dispositifs.

Notre travail, ainsi que celui d'autres organisations européennes de défense des consommateurs, porte ses fruits. La Commission européenne a récemment annoncé qu'elle allait élaborer une nouvelle législation pour améliorer la cybersécurité, en particulier celle des dispositifs connectés à internet.

Vers une société digitale : toujours plus de pression 

D'autres secteurs prennent également de plus en plus le chemin de la digitalisation. Ainsi du secteur bancaire. Avec la crise du coronavirus, par exemple, la limite pour les paiements sans contact a été portée à 50 euros. Nous préconisons cependant de garder cette mesure transitoire et de revenir à l'ancien modèle après la crise. Car lors d'un paiement sans contact, vous ne devez pas confirmer que c'est vous qui payez, comme c'est le cas lorsque vous saisissez votre code PIN. Par conséquent, une personne qui aurait trouvé ou volé votre carte de banque pourrait très bien payer avec sans connaître votre code !

En outre, en plus de leur offre numérique, nous exigeons que les banques fournissent un service bancaire de base plus étendu pour faire face à l'évolution trop brutale de la numérisation. Nous avons lancé une pétition à cet effet au début de l'année.

Je signe la pétition

Votre avis nous est précieux

Comment trouver un bon équilibre entre les différents intérêts qui sont en jeu aujourd'hui ? Dans quelles conditions des données personnelles peuvent-elles être traitées dans le cadre de l'épidémie de Covid-19 ? Comment réglementer et sécuriser la collecte, le stockage et l'utilisation de ces données ? Et vous-même, craignez-vous que la crise sanitaire actuelle n'affecte vos droits à la vie privée ?

JE DONNE MON AVIS

 

 

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

26 Commentaires

trier par :

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

09-09-2020

La priorité doit être la précaution sanitaire et il faut utiliser tous les moyens nécessaires dont le traçage informatique à priori le plus efficace tout en respectant les précautions d’usage.
Arrêtons d’opposer santé publique et liberté individuelle, même s’il est clair que in fine le collectif doit primer sur l’individuel!

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

10-09-2020
, a répondu:

Pour notre part, nous sommes d'avis que l’application devrait respecter les grands principes du RGPD, et reposer sur l’anonymisation des données. Elle devrait également être transparente quant aux informations qu’elle collecte, ainsi que sur la finalité et la durée de cette collecte. Plus d'infos sur notre site https://bit.ly/2FiA0OK. ^Kelly 

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

30-08-2020

En tout cas, le traçage "manuel" opéré aujourd'hui n'est pas GDPR-compliant, selon moi. On demande en effet à quelqu'un de positif de donner le nom, adresse e-mail et téléphone des personnes avec lesquelles il/elle aurait été en contact. Autant de données personnelles qui sont transmises sans notre consentement.
En revanche, pour l'app, si uniquement une identification de l'appareil est transmise, je n'y vois aucun problème, au contraire, allons-y. Par contre, il faudrait s'assurer que le code soit ouvert (open source).

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

26-08-2020

Le respect de la vie privée n'a pas sa place avec le Covid19.Le respect des autres et la protection de la santé doivent être au centre du problème.Si un énergumène va sciemment dans une zone rouge et ensuite ne donne pas ces informations c'est un criminel et sa "vie privée" n'a pas sa place dans la situation actuelle.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

26-08-2020

Cette application suscite beaucoup de fantasmes ! Quelles informations seront stockées ? : Le fait que que j'ai été chez Aldi, au restaurant X ou pris le bus 27 ... Quelle importance ?
et impossible de vous pister si vous avez désinstallé l'appli, une fois l'épidémie maîtrisée.
Un peu de civisme et moins d'individualisme. 10 000 morts ce n'est pas rien que diable !

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

26-08-2020

Il ne faut quand même pas exagérer. Nous ne sommes ni en Chine, ni en Russie, ni dans une dictature quelconque. N'oubliez pas que le but est de connaître qui est susceptible de contaminer le Covid-19. Si maintenant vous préférez ne rien dire au risque de contaminer vos proches ou vos amis, c'est assez lamentable. Quant aux soi-disant "fake news" à la Trump, je plains ceux qui inventent n'importe quoi sous prétexte que de rester dans son petit chez soi et tant *** pour les autres. En ce qui me concerne, je préfère être confiné chez moi plutôt que dans un cercueil.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

26-08-2020

quand on voit les sommes détournées par certains politiciens, il ne fait aucun doute qu'ils détourneront nos données. Et ils seront innocents comme d'habitude.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

26-08-2020

nos sociétés virent au totalitarisme donc tout à fait possible que les données soient utilisées pour des causes perverses.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

26-08-2020

Il serait utile de préciser comment ce système peut être anonyme quand il me prévient personnellement que j’ai croisé une personne reconnue comme infectée. De plus, quelle est l’utilité du système, comment les personnes seront-elles « fichées et signalées » comme infectée ? Ne sont-elles pas, dans ce cas, supposées être en « quatorzaine », leur demander de se signaler via ce programme comme infectées à t-il un sens, pourquoi ne pas leur demander de porter un chapeau rouge dans ce cas ? Sans jouer au Cassandre, que dirons-nous si on nous raconte par la suite que ce système est bien utile pour retrouver les terroristes, les casseurs lors des manifestations, les extrémistes de tous bords, ou tout simplement ceux qui dérangent ou sortent de la ligne du parti ? Ceci sans présumer de l’usage que pourrait faire de ce système un parti ou un groupuscule extrémiste ou mal intentionné ou avide de pouvoir ? Et pour finir, soyons réaliste, si une quelconque utilité est reconnue aux informations recueillies par ce programme qui est en final un enregistreur de liens sociaux (car avant de signaler la rencontre avec un contaminé, ce programme contrôle TOUTS les contacts, TOUTES les rencontres, enregistrer celles-ci en incluant les informations de fréquence, de temporalité et de localisation est un jeu d’enfants), il est certain que ces données seront détournées, piratées et utilisées, mais par qui et pourquoi ?

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020

Je suis inquiète de la restriction de plus en plus grande de notre liberté...
Et je crois de moins en moins au dires du gouvernements et des média!

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020

Avant de décider si oui ou non on veut utiliser une application permettant de savoir si on a été en proche contact avec une personne contaminée, il serait intéressant de savoir comment cela fonctionne. Un spécialiste informatique (de Test Achats?) devrait pouvoir nous dire si par exemple toutes les données sont rendues anonymes, etc...

Je suis également d'accord de dire que beaucoup de gens ne regardent jamais leurs paramètres de sécurité sur les réseau sociaux et exposent leur vie privée à grande échelle et fournissent une myriade d'informations aux sociétés commerciales qui ne se privent pas de les utiliser. Pour cela, peu de gens se tracassent...

Le type de matériel utilisé peut aussi avoir de l'importance, car les "vieux" appareils sont moins sécurisés que les nouveaux.

Voir: www.securiteinfo.com/.../securite_reseaux_sans_fil_Bluetooth.shtml

Il suffit de taper "sécurité Bluetooth" sur Internet pour être édifié.

Il serait également intéressant de savoir ce que les autres pays on mis en place (depuis longtemps déjà), et si leur solutions sont sécurisées et comment?

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020

Personnellement, je n'utiliserai pas cette application de traçage. De toute façon, le Bluetooth et la localisation sont la plupart du temps coupés sur mon téléphone. Les risques que cette mesure transitoire se prolonge au-delà de la période Covid-19 (qui finira par passer comme toutes les épidémies) sont trop importants à mes yeux.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020

Nous sommes déjà tracés, le plus souvent à notre insu, par les gafa's et autres, par les paiements autres qu'en cash, etc...
Alors une appli pouvant servir la santé publique principalement, je suis pour.
De plus, concernant les personnes foncièrement décidées à passer inaperçues, il me semble qu'elles en ont une, si pas des raisons de le vouloir...

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020

A l'heure où il est enfin TRES clair que la pandémie n'a qu'une dangerosité EXTREMEMENT limitée, que la capacité d'accueil de nos services d'urgence est largement suffisante, que le nombre réel de cas sérieux est absolument infime, maintenant que nous disposons ENFIN de capacités de testing valables, de masques dans tous le pays, bref, maintenant que la "vague" est passée et que nous avons les moyens de lutter efficacement contre tout nouvel épisode réellement sérieux, on voudrait continuer à nous faire accepter de nouvelles mesures toujours plus contraignantes et liberticides. C'est inadmissible. Et ceux qui prétendent que n'importe quoi qui pourrait prétendument "sauver une vie" doit absolument en mettre mis en oeuvre sont, de mon avis, des idiots utiles d'un système qui se régale à l'avance d'avoir enfin des prétextes pou instaurer de telles mesures antidémocratiques et tyranniques.
Les masques, surtout une obligation en extérieur ridicule, c'est AU TOUT DEBUT DE LA PANDEMIE qu'ils auraient été utiles. Obliger aujourd'hui à les porter en rue est une imbécilité ne reposant sur AUCUN fondement. On a au contraire mis en évidence l'absence de contamination en extérieur provoquant une forme grave. On peut devenir positif aux tests ultra-sensibles, mais on ne développe pas de covid symptomatique en respirant un demi-virus dans la rue...
Bref, je pourrais continuer longtemps. Et pendant qu'on nous bombarde encore avec des messages hyper anxiogènes visant à nous faire accepter tout et n'importe quoi, on prend des décisions qui ne sont motivées NI par les faits, NI par la science, et on peut donc très clairement mettre en doute les motivations de ceux qui entendent nous imposer ces décisions...

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020
, a répondu:

Bravo, c'est tout à fait ce que j'aurais écrit, et je suis médecin ! Il faut stopper cette communication anxiogène, chaque année la grippe "grippe" tue des milliers de personnes, chaque année des centaines de personnes âgées meurent dans les homes, chaque année il y a une recrudescence de cas grave pendant une canicule. Qu'on en finisse une fois pour toute avec ce virus, qui de toute façon va circuler, et avec qui on vivra ... pas moins bien qu'avant. Mais il faut reconnaitre qu'il alimente les politiques, qui débordent d'imagination pour trouver des "parapluies" anti-critiques ... au cas où, ou alors en cas de prochaines élections !

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020

Suivre l’évolution d’une pandémie me semble plus qu’utile. Un traçage pourra endiguer sa propagation. Ne pas le comprendre ou l’accepter est vraiment égoïste. Un membre de sa famille pourrait être sauvé grâce à ce genre d’application, plus utile que les Twitter, facebook, TikTok et autres...
Le côté protection de l’anonymat sera surveillé et des lois de protection existent... ainsi que test achats

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020

N'ayant rien à cacher, et le "flicage" étant déjà monnaie courante avec Google, FB et bien des applications, cette fois, ce sera à bon escient. Oui à ce traçage, ne pas utiliser cette méthode du 21è siècle serait un crime, et continuer d'employer les méthodes du début du 20è, comme maintenant, serait de la bêtise...

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020

N'ayant pas de slurtfaune et résolu à m'en passer aussi longtemps que cet accessoire ne sera pas obligatoire, je pense bien ne pas télécharger ce machin.
De toute manière l'indocilité systématique de mes concitoyens me fait penser qu'il ne modifiera pas les importants dégâts sanitaires, sociaux et économiques que la CoVid-19 fera au cours des deux ou trois prochaines années.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020

Il serait utile de préciser comment ce système peut être anonyme quand il me prévient personnellement que j’ai croisé une personne reconnue comme infectée. De plus, quelle est l’utilité du système, comment les personnes seront-elles « fichées et signalées » comme infectée ? Ne sont-elles pas, dans ce cas, supposées être en « quatorzaine », leur demander de se signaler via ce programme comme infectées à t-il un sens, pourquoi ne pas leur demander de porter un chapeau rouge dans ce cas ? Sans jouer au Cassandre, que dirons-nous si on nous raconte par la suite que ce système est bien utile pour retrouver les terroristes, les casseurs lors des manifestations, les extrémistes de tous bords, ou tout simplement ceux qui dérangent ou sortent de la ligne du parti ? Ceci sans présumer de l’usage que pourrait faire de ce système un parti ou un groupuscule extrémiste ou mal intentionné ou avide de pouvoir ? Et pour finir, soyons réaliste, si une quelconque utilité est reconnue aux informations recueillies par ce programme qui est en final un enregistreur de liens sociaux (car avant de signaler la rencontre avec un contaminé, ce programme contrôle TOUTS les contacts, TOUTES les rencontres, enregistrer celles-ci en incluant les informations de fréquence, de temporalité et de localisation est un jeu d’enfants), il est certain que ces données seront détournées, piratées et utilisées, mais par qui et pourquoi ?

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020

Je suis tout à fait d'accord de participer à cette application, la santé avant tout, je n'ai rien à cacher

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020

Je suis opposé, à utiliser cette application.
Je reste convaincu que derrière ce traçage, existent des intentions qui ne me plairont pas du tout.

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

25-08-2020

Je suis opposé, à utiliser cette application.
Je reste convaincu que derrière ce traçage, existent des intentions qui ne me plairont pas du tout.