News

Au travail, Mesdames, Messieurs les ministres!

21 décembre 2016
Smiley ou pas?

21 décembre 2016
Nos ministres sont à mi-parcours de leurs mandats de 5 ans. Le moment idéal pour tirer un premier bilan de leur action en faveur des consommateurs. Résultats pour les 4 ministres fédéraux et 3 ministres régionaux considérés?  Une note globale décevante pour le fédéral et des régions plus enclines à écouter la voix du consommateur.

Depuis les élections de 2014, nous avons adressé aux ministres fédéraux et régionaux compétents notre mémorandum et plus d’une centaine de courriers portant sur des thématiques diverses telles que la loi sur le crédit hypothécaire, le roaming, la TVA sur l’électricité, la transparence de la qualité des soins dans les hôpitaux... Autant de thématiques qui ont un impact sur la qualité de vie des consommateurs et qui doivent évoluer dans le bon sens.

Bulletin médiocre pour le gouvernement fédéral 

Chaque ministre se révèle plus ou moins ouvert au dialogue et à la concertation. Ainsi, le Ministre Kris Peeters qui se voit attribuer la note « Faible », répond avec assiduité aux courriers et reçoit volontiers nos experts, mais, au final, il satisfait très peu de demandes de grande envergure tels que le crédit hypothécaire ou l’assurance solde restant dû pour les malades chroniques. Le Ministre A. De Croo, quant à lui, obtient un score « Satisfaisant », grâce à ses réponses régulières et son combat couronné de succès pour la suppression des frais d’itinérance (roaming) dans l’UE. Les Ministres M-C. Marghem et M. De Block échouent avec un misérable « Insuffisant ». La première prend la peine de répondre et accepte des rencontres occasionnelles mais les issues positives sont très rares. La seconde ne répond presque jamais aux courriers et ne manifeste aucune volonté de collaborer avec nous ni même d’écouter notre voix. Pour ne pas dire plus…

Bonne moyenne pour les ministres régionaux

Les 3 ministres régionaux en charge de l’environnement, à savoir Mesdames C. Fremault, J. Schauvliege et Monsieur C. Di Antonio, s’en sortent très honorablement avec des notes respectives de « Très bien », « Satisfaisant » et « Bien ». Outre des réponses très régulières et argumentées à nos courriers, ils se montrent ouverts à nos idées, nous rencontrent régulièrement et soutiennent nos actions.

Pas trop tard pour redresser la barre  

Impossible de ne pas être déçu vu le peu de réalisations en faveur des consommateurs depuis 2014. Tout n’est pas négatif bien-sûr. Parmi les points à mettre en exergue : l’ouverture du point de contact relatif à l’obsolescence programmée qui a obtenu le soutien de pas moins de 4 ministres. Souhaitons que d’ici à 2019, nous puissions féliciter les ministres pour les réalisations engrangées dans des dossiers importants tels que l’encadrement des clauses pénales ou l’interdiction de la publicité pour les médicaments sans prescription pour ne citer que ceux-là.

Imprimer Envoyer par e-mail