News

Affaire du camping DeVillage: revers au pénal, mais poursuite de l'action au civil

26 février 2019
LogoDeVillage

26 février 2019

A notre grande déception, la Cour d'appel de Bruxelles a lavé Sun Reizen et la Fédération belge de Football de toute infraction pénale. Mais notre action au civil reste pendante. Nous exigeons toujours 800 000€ à titre de dommages pour les 206 supporters lésés que nous représentons.

Petit rappel des faits : lors de la coupe du Monde de football de 2014, beaucoup de supporters belges ont décidé se rendre au Brésil pour soutenir les Diables Rouges. Ceux-ci ont séjourné au « camping de luxe » DeVillage, un endroit mis en place par l'Union belge de Football (URBSFA) et Sun Reizen nv. Cependant, l’endroit était loin d’être le camping de luxe promis : trop peu de douches, absence d’eau chaude, toilettes sales, wi-fi déficient, manque d’électricité, petits déjeuners sans café avec pour unique choix du pain avec du fromage ou du jambon, plage qui n’avait de privé que le nom, etc.

Au pénal, un arrêt favorable à l’Union belge et à Sun Reizen

Certains supporters lésés ont donc introduit une plainte au pénal contre les organisateurs. Nous nous étions constitués partie civile au nom de plus de 200 supporters et le juge avait condamné, en première instance, les deux organisations à une amende de 3000 euros par organisation. Sun Reizen nv et l'Union belge devaient, en outre, rembourser les supporters qui avaient déposé plainte au pénal, ceci complété par une indemnisation morale.

Mais Sun Reizen nv et l'Union belge avaient aussitôt interjeté appel. Et aujourd’hui, la Cour d’appel de Bruxelles n'a, à notre grande déception, pas suivi le juge de Première instance. Elle a estimé que ni l'Union belge, ni Sun Reizen n'avaient commis d'infraction pénale. Nous devons encore examiner l’arrêt en détails avec nos conseils, mais nous allons poursuivre les procédures civiles déjà initiées.

Au civil, nous réclamons toujours 800 000 €

L'arrêt d'aujourd'hui laisse, en effet, intacte la question de la responsabilité civile pour les manquements dans l’exécution du contrat de voyage, conclu avec des centaines de supporters à l'occasion de la Coupe du Monde 2014. 

Au nom des 206 supporters lésés, nous réclamons donc toujours une indemnisation couvrant la totalité des coûts déboursés suite à leur désastreux séjour au Brésil.
Sur la base de preuves telles que les billets d'avion, les séjours à l'hôtel, les frais de téléphone, etc., un dossier de réclamation a été établi pour chaque supporter par nos représentants. Les demandes vont de 500 € à plus de 5000 €. Au total, les dommages s'élèvent à environ 800 000 €.

 Nous restons résolument optimiste quant à l’issue favorable de cette action, même si cela risque de prendre encore un peu de temps... Malheureusement.