Alerte

Diamants: attention à l’arnaque aux placements

30 mars 2017
Pince avec diamant

30 mars 2017
En matière de placements financiers, les propositions aguichantes foisonnent sur le web et les réseaux sociaux. En ce moment, ce sont les diamants. Attention, vous risquez de ne jamais revoir la couleur de vos économies. Mises en garde et conseils. 

On vous vante les vertus d’un placement atypique, en l’occurrence les diamants, pour vous appâter via Internet d’abord et téléphone ensuite? Méfiance! 

Les professionnels de l’escroquerie financière débordent d’imagination et certains épargnants succombent d’autant plus facilement aux promesses de gains juteux que les rendements des placements traditionnels sont faibles. Après un premier versement, la victime ne parvient plus à joindre son pseudo-banquier et ne revoit jamais la couleur de ses économies.

Quels signaux doivent mettre vos sens en éveil?  

  • Vous ne savez pas trop qui se cache derrière le site ou la page Facebook.
  • Le site n’est pas agréé par une autorité financière.
  • Il faut laisser une adresse e-mail et un numéro de téléphone pour être recontacté. 
    Notez que des escrocs peuvent éventuellement déjà disposer de vos numéros de téléphone et d’adresses piratés sur des sites spécialisés ou le plus souvent échangés ou revendus. Méfiez-vous donc des démarchages par téléphone en matière d’investissements!
  • Le site adopte une posture d’honorabilité pour rassurer les visiteurs, publie des articles de presse, des reportages censés donner du poids à ses arguments. 

Nos conseils  

  • Vous avez un doute? Passez votre chemin! Ne donnez pas suite aux sollicitations, ne les relayez pas auprès de tiers. 
  • Quitte à faire appel à un intermédiaire financier, préférez les organismes ayant pignon sur rue/web, dont vous êtes totalement sûr.
  • Investissez votre argent dans ce que vous connaissez et comprenez.
  • N’investissez pas dans une seule valeur, diversifiez vos placements.  Si l’un d’entre eux baisse fortement, cela n’affectera qu’une toute petite partie du portefeuille.

Vous vous êtes laissé surprendre? 

 contactez nos avocats

 

 

Imprimer Envoyer par e-mail