News

Grève et service minimum à la SNCB: les compensations s’appliquent

11 juillet 2018
sncb accord

11 juillet 2018
Le service minimum améliore incontestablement la situation lors des grèves mais ne comble forcément pas l’ensemble des navetteurs. Les victimes de retards conservent leur droit aux compensations.

Service minimum, retards et compensations

A l’aune des commentaires sur les réseaux sociaux et des résultats de sondages mis en ligne, notamment par navetteurs.be, vous êtes plutôt satisfaits du service minimum mis en place par la SNCB à l’occasion des dernières grèves.

Mais la circulation d’un train sur trois - en moyenne - ne reflète évidemment pas l’offre réelle sur l’ensemble du réseau. Selon les lignes, les gares et l’horaire considérés, tous les utilisateurs du rail ne vivent pas les choses de la même manière…

Service minimum: quels bémols ? 

Parmi les soucis les plus fréquemment pointés par les navetteurs: les incohérences entre les trains planifiés et la réalité, le manque de trains en circulation, l’absence de train dans la gare de départ et le temps de parcours allongé.

Avec les étudiants en congé et nombre de travailleurs déjà en vacances, la période est en outre particulière. Il faudra dès lors vivre d’autres expériences avant de tirer des conclusions définitives.

Les compensations d’application

Pour rappel, si vous subissez un retard de 60 minutes ou plus par rapport à l'horaire d'un train confirmé, vous êtes en droit de réclamer le remboursement intégral de votre trajet auprès de la SNCB. Sauf si vous étiez informé d'un retard éventuel avant l'achat du titre de transport ou que vous avez voyagé à bord d'un autre train. N’oubliez pas d’introduire votre demande dans les 30 jours calendrier du retard.

Une compensation partielle est aussi possible pour des retards d’au moins 15 ou 30 minutes, mais ceux-ci doivent se produire à plusieurs reprises. Dans ce cas, vous pouvez introduire votre demande dans les 6 mois à dater de votre premier retard.

Détails et formulaires sont disponibles sur le site de la SNCB.

Des soucis pour être indemnisé?

  • Si vous êtes abonné, n’hésitez pas à contacter l’un de nos avocats au 02 542 35 89
  • Chacun peut également introduire une plainte à l'encontre de la SNCB via notre module en ligne.

Vers notre page plainte


Imprimer Envoyer par e-mail