News

Dois-je déclarer ce que je gagne en vendant des affaires de seconde main ?

Non, normalement pas. Mais il est impossible de dire clairement à quel moment le fisc décidera que ça cesse d’être "normal".

30 juin 2021

Le marché de l’occasion est en plein boom. Peut-être revendez-vous occasionnellement, vous aussi ,l’une ou l’autre affaire de seconde main, sur internet ou plus classiquement à une brocante ou en garage sale. Cette revente peut vous procurer un supplément de revenus. On peut donc se demander si le rapport de ces ventes occasionnelles doit ou non être repris dans votre déclaration fiscale.

La réponse est : normalement non, car cela tombe dans ce  que  le fisc appelle "les opérations normales de gestion du patrimoine privé".

Mais tous les vendeurs particuliers n'échappent pas systématiquement à l’impôt. Supposons que vous vendiez très souvent. Le fisc pourrait considérer qu’on ne peut manifestement pas considérer qu’il s’agit là du cours normal des choses pour un patrimoine privé. Les gains obtenus avec ces ventes sera considéré comme revenu divers, voire comme revenu professionnel, et taxé en conséquence.

Il est impossible de déterminer à partir de quel moment cela cessera d’être "normal" aux yeux du fisc, et à quel  moment cela deviendra imposable. La fréquence des ventes joue certainement un rôle, mais aussi leur professionnalisme ou le fait qu’elles se situent dans le prolongement de votre activité principale. Revendre des vêtements que vous portiez la saison dernière ne devrait pas poser de problème. Mais si vous achetez systématiquement des vêtements pour les revendre, ce sera plus facilement considéré comme imposable.

Des questions ?

Peut-être avez-vous encore d’autres questions sur la vente d’affaires de seconde main. N’hésitez pas à consulter notre dossier sur la sécurité de vos achats/ventes de seconde main.

Pour vos questions d’ordre fiscal vous pouvez également contacter les  experts de notre Service conseils tous les jours ouvrables, de 9h à 12h30 et de 13h à 17h (16h le vendredi), au  02 542 33 96.

Appeler le 02 542 33 96

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter