News

L'accès aux sites en ligne européens se libère ! Mais notre combat se poursuit...

09 février 2018
geoblocking

09 février 2018
Dorénavant, les webshops européens ne pourront plus refuser l'accès à leurs produits et services sur base de la localisation du consommateur. Mais l'interdiction ne concerne pas, pour le moment, le contenu audiovisuel et les produits soumis à droit d'auteur. Nous poursuivrons donc le combat.

Jusqu'ici, de nombreux sites européens pratiquaient le géoblocage. Entendez qu'ils refusaient l’accès des consommateurs à leur produits ou leurs services sur base de la localisation de ces consommateurs, ou les redirigeaient vers un site adapté (belge par exemple) où le prix était "comme par hasard" différent.

Un exemple: un magasin de vêtements en ligne propose des réductions sur son site web britannique, lequel reste inaccessible pour le client belge qui est renvoyé vers la version belge du site.

De la pure discrimination

Avec l’association de consommateurs européenne BEUC, nous sommes montés au créneau pour dénoncer cet état de fait. Et nous avons obtenu gain de cause !

Le Parlement européen vient en effet de se prononcer pour l'interdiction du géoblocage. La loi entrera en vigueur cette année et mettra fin à cette discrimination sur base de la nationalité ou du pays de résidence du consommateur. Mais ce n'est qu'une première étape…

Le combat n'est pas terminé

Pour l'heure, l'interdiction du géoblocage décidée par le Parlement européen exclut en effet les produits soumis à des droits d’auteur (livres électroniques, services de streaming musical…) et le contenu audiovisuel (films, compétitions sportives, séries télévisées…).

Le législateur a néanmoins décidé de revoir cette exemption endéans les deux ans. D'ici là, nous poursuivrons donc notre action de lobbying afin d'inclure tous les produits et services dans l'interdiction.

Les consommateurs doivent pouvoir profiter d’un marché européen unique. Dans le monde réel, nous n’accepterions jamais de devoir montrer notre passeport pour pouvoir acheter quelque chose dans un autre pays européen, ou de devoir payer un autre prix que la population locale!

Livraison des produits

Par ailleurs, les nouvelles règles européennes n’imposeront pas aux vendeurs de livrer les biens chez les consommateurs qui vivent dans un autre pays.

Par conséquent, nous plaidons pour que le prix des envois internationaux soit revu à la baisse et que l'envoi d'un colis à un consommateur basé à l’étranger soit facilité.

Un comparateur boutiques en ligne à votre disposition

En attendant l'entrée en application de la nouvelle réglementation, et pour vous aider à réaliser vos achats en ligne, rappelons qu'un comparateur de boutiques en ligne est disponible sur notre site. Il permet de comparer 116 enseignes, sur base de leur fonctionnement et de vos attentes.

Accédez ici au comparateur boutiques en ligne