News

Nous exigeons que TikTok respecte les droits des consommateurs

16 février 2021
Test-Achats porte plainte contre TikTok

En association avec d'autres organisations de consommateurs, nous déposons plainte contre TikTok auprès de la Commission européenne. Nous demandons aussi à l'Inspection économique d'ouvrir une enquête sur les pratiques du géant chinois de l'Internet. Ce réseau social d'échanges de vidéos, ultra-populaire, doit respecter les droits des consommateurs - des plus jeunes, en particulier.

TikTok est devenu, en quelques années à peine, un des réseaux sociaux les plus populaires auprès de millions d'utilisateurs européens, en particulier des enfants et des ados. Une analyse du Bureau Européen des Unions de Consommateurs (BEUC), organisation européenne de consommateurs dont nous sommes membre, révèle malheureusement que cette plateforme viole pas mal de droits des consommateurs...

« Coins » et cadeaux virtuels

Les conditions d'utilisation de la plateforme chinoise sont non seulement ambiguës, mais aussi mal équilibrées, pénalisant systématiquement l'utilisateur. Les conditions de copyright, par exemple, donnent à TikTok le droit irrévocable d'utiliser, distribuer et reproduire les vidéos publiées, sans aucune compensation pour l'utilisateur qui les a partagées.

L'une des fonctionnalités les plus populaires de l'application permet aux utilisateurs d'acheter des pièces virtuelles (« Coins ») pour récompenser, sous forme de cadeaux, les célébrités de TikTok pour leurs créations. La politique des « cadeaux virtuels » mise en œuvre par TikTok, qui soutient cette fonctionnalité, contient toutefois des clauses illégales et des pratiques trompeuses. TikTok revendique par exemple le droit absolu de modifier le taux de change entre les pièces et les cadeaux, ce qui peut faire pencher la transaction financière en sa faveur.

Publicité cachée

Par ailleurs, TikTok ne protège pas suffisamment les enfants et les adolescents contre la publicité dissimulée. Les pratiques commerciales de TikTok vis-à-vis des entreprises qui veulent y faire de la pub contribuent à ce problème. Des influenceurs populaires encouragent ainsi les utilisateurs à participer à des concours de #hashtag pour créer des contenus spécifiques. Les intentions commerciales ne sont ni clairement énoncées, ni évidentes pour le public cible concerné.

Le traitement des données à caractère personnel est trompeur

Enfin, TikTok est trompeur quant au traitement des données à caractère personnel. La plateforme chinoise n'informe pas ses utilisateurs, qui plus est d'une manière compréhensible pour les enfants et les adolescents, sur les données personnelles qu'elle collecte ni sur ses fins. Ces pratiques sont contraires aux règles générales de protection des données (RGPD).

Nous avons notifié ces violations aux autorités de protection des données dans le cadre des enquêtes en cours sur l'entreprise.

Vers un 'meilleur' TikTok

Sur base de ces constats, en collaboration avec le BEUC et 16 autres organisations de défense des consommateurs, nous déposons plainte auprès de la Commission européenne et du réseau des autorités nationales de protection des consommateurs. Nous avons également alerté l'Inspection économique. Ces plaintes ont pour but de pousser les autorités à lancer une enquête approfondie sur les politiques et pratiques de TikTok, pour garantir que la plateforme respecte les droits des consommateurs de l'Union européenne.

Nous exigeons que les enfants et les adolescents puissent utiliser TikTok en toute sécurité, sans qu'ils ne soient confrontés à de la publicité cachée omniprésente, ni utilisés pour faire la pub d'une marque alors qu'ils ne font que s'amuser.