News

Déjà 4200 signalements sur notre point de contact Trop vite usé

26 janvier 2017
trop vite usé

26 janvier 2017
Notre point de contact Trop vite usé a reçu, en à peine deux mois, presque 4200 signalements de produits n'ayant pas duré aussi longtemps que l’espérait le consommateur. Ce sont surtout des smartphones, des imprimantes et des machines à laver qui génèrent les plus grandes frustrations parmi les ménages belges. 

En novembre 2016, nous lancions sur notre site le point de contact Trop vite usé – également accessible via www.tropviteuse.be – pour y signaler les produits qui tombent trop vite en rade. 

Sur cette courte période, nous avons reçu 4200 signalements et d’ores et déjà remporté une première victoire. 

Bien entendu, vous pouvez toujours continuer à signaler vos problèmes et lutter avec nous pour des appareils plus durables et réparables, meilleurs tant pour le consommateur que pour l’environnement. 

Vers notre point de contact Trop vite usé

Smartphones, le numéro 1 absolu 

Notre point de contact a dévoilé quelques problèmes récurrents. 641 des 4200 signalements concernaient ainsi les smartphones: écran tactile défectueux, appareils qui s’éteignent continuellement et problèmes lors de l’installation de mise à jour du système d’exploitation. 

La plupart des plaintes concernent la batterie: elle se vide très vite et lache alors que les appareils sont toujours sous garantie. Parmi les témoignages recueillis, il s’avère que les vendeurs mettent la batterie des smartphones hors garantie, ce qui n’est pas légal. 

Frappant: dans 427 cas, il y a eu une tentative de réparer l’appareil. La réparation n’a réussi toutefois que dans 10% des cas. Souvent, la réparation était trop chère que pour être appliquée ou alors le problème réapparaissait par la suite. 

Imprimantes et machines à laver 

La plupart des imprimantes ont seulement deux ou trois ans lorsqu’elles déclarent forfait. La majorité des 287 plaintes concernaient les têtes d’imprimantes ou les cartouches d’encre. Seul un quart des problèmes a pu être résolu. 

Les machines à laver remportent aussi une palme avec 337 signalements. La plupart des défauts se manifestent après 3 ou 4 ans en moyenne, alors que la durée de vie raisonnable  d’une machine avoisine les 10 ans. Le gros des plaintes concernaient l’électroniqueet les roulements à billes. Vu le prix de tels appareils, la plupart des consommateurs optent pour la réparation, qui donne un résultat satisfaisant dans seulement un quart des cas. 

Du signalement à la solution 

Le point de contact a mis en lumière que dix consommateurs possédant une machine bien précise de la marque Samsung (WF 1124 ZAC) ont rencontré le même problème: le circuit imprimé tombait en panne suite à un défaut de fabrication. Nous avons pris contact avec Samsung pour trouver une solution. 

Au moins 99 consommateurs ont fait remplacer le circuit imprimé avant décembre 2016, hors garantie. A notre demande, Samsung va contacter ces personnes et estimera, au cas par cas, si elles ont droit à une compensation. 

Les 22 personnes qui n’ont pas fait réparer l’appareil peuvent également prétendre à une compensation. 

Si vous avez un tel appareil chez vous et que s’affiche une « error code 3 E », vous pouvez contacter le service client de Samsung.  Nous suivrons de près la procédure de compensation. 


Imprimer Envoyer par e-mail