News

7 matelas pour bébé sur 16 ne sont pas sûrs

07 décembre 2020

Sur les 16 matelas pour bébé testés, 7 obtiennent une mauvaise évaluation, principalement à cause d’éléments détachables ou de mousse trop facile à atteindre compromettant la sécurité du bébé. Heureusement, les autres matelas obtiennent de bien meilleurs scores.

Dors, l’enfant, dors… mais de préférence sur un matelas sûr, ce qui ne semble pas si évident. Lors de notre test de 16 matelas pour bébé de 80 x 120 cm, un peu plus de la moitié seulement ont obtenu une évaluation moyenne à bonne. Près de la moitié a, par contre, échoué aux tests. Les points sensibles se situent principalement au niveau de la sécurité.  

Le danger des éléments détachables

La tirette du matelas de Safeguard et de l’un des ABZ, peut trop facilement être détachée par un enfant et pour 7 matelas testés, c’est la mousse du matelas qu’il peut trop aisément atteindre. Autres éléments mis en cause, les étiquettes ou autocollants trop vite détachés sur trois matelas : Childhome, Kadolis et Safeguard, 

Par ailleurs, nous avons constaté un autre problème de sécurité avec le matelas de Jysk : il est deux centimètres trop court. Cela crée un petit espace entre le matelas et le lit dans lequel l’enfant peut se coincer. Alors que cinq des 16 matelas se sont, au contraire, révélés trop grands tant en longueur qu’en largeur, rendant leur mise à plat dans le lit difficile.

Perméabilité et absorption de l’humidité parfois trop faibles

Un matelas pour bébé doit lui apporter un soutien, mais rester suffisamment perméable à l’air pour qu’il puisse respirer correctement quand il est couché sur le ventre. Trois matelas ont une perméabilité à l’air insuffisante.

Les matelas de Safeguard, SwissSleep et Tediber n’absorbent pas suffisamment la transpiration de bébé quand il dort sur le ventre. Certains matelas de notre test sont équipés d’un protège-matelas ou « topper » étanche pour protéger le matelas en cas de petits accidents. En général, nous ne recommandons pas  les protège-matelas étanches, car avec eux, le matelas n’est plus suffisamment respirant et ils empêchent l’absorption de la sueur. Si vous souhaitez malgré tout une protection imperméable, mieux vaut la recouvrir d’une couche supplémentaire, bien ventilée, ce qui est déjà le cas de certains modèles.

La house doit être lavable à 60°C

La housse de près de la moitié des matelas testés ne peut être lavée qu’à 30 ou 40 °C, ce qui, selon nous, est trop peu pour un matelas de bébé. Même si vous utilisez un protège-matelas ou que vous l’enveloppez dans un drap, la housse d’un matelas doit pouvoir être lavée à 60°C pour éliminer correctement les acariens. C’est particulièrement important pour les bébés.

Un matelas pour bébé sûr n’est pas forcément coûteux

Si vous voulez choisir un matelas de qualité et sûr, basez-vous sur les résultats de notre test que vous retrouverez dans ce comparateur. Il est frappant de constater que les matelas d’Ikea sont les seuls, dans l’ensemble pour lesquels nous n’avons pas identifié de risque en matière de sécurité. On se réjouit donc de pouvoir conclure qu’un matelas permettant de faire dormir un bébé en toute sécurité n’est pas nécessairement cher.

Vers notre comparateur de matelas pour bébés

 
User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

Commentaires

Soyez le premier à commenter