Communiqué

Black Friday : Test Achats met en garde contre les cashbacks

30 novembre 2021

À la lumière de l'engouement annuel pour le "Black Friday", Test Achats a lancé "rate my deal", une plateforme en ligne sur laquelle les consommateurs peuvent vérifier si les offres du Black Friday sont vraiment intéressantes en termes de prix et de qualité. Depuis le lancement de cet outil en ligne il y a une semaine, l'organisation de consommateurs a constaté que les vendeurs aiment afficher des rabais importants mais qu'une partie de la réduction ne peut être obtenue que par le biais d'un "cashback". Celles-ci sont souvent trompeuses, lourdes et sources de frustration pour les consommateurs.

Un bon deal ?

Afin de savoir dans quelle mesure les rabais offerts par les vendeurs pendant la période du Black Friday sont des promotions réellement intéressantes, l'organisation de consommateurs Test Achats a lancé la plateforme "ratemydeal". Avec cet outil, accessible à tous, les experts en prix de l'organisation de consommateurs analysent des centaines de promotions Black Friday sur pas moins de 1945 produits présents sur 67 boutiques en ligne. Test Achats examine l'évolution du prix d'un produit depuis son introduction sur le marché, tant au sein d'un même magasin que chez d'autres fournisseurs. L'organisation teste également les produits qu'elle recommande en fonction des résultats des tests comparatifs qu'elle effectue, afin de vérifier s'ils passent le test de qualité. Il faut à la fois un prix intéressant et une qualité solide pour décrocher le label "bon deal", explique Test Achats.

 

Cashback

Après analyse via ratemydeal, Test Achats constate que de nombreuses réductions qui circulent aujourd'hui sont exagérées par de prétendus cashbacks. Ceux-ci permettent à l'acheteur de récupérer une partie du prix d'achat à une date ultérieure et d'obtenir ainsi une réduction supplémentaire en plus de la réduction de prix déjà offerte.  Cette façon de travailler est intéressante pour le vendeur car elle lui permet de recueillir des informations utiles sur ses clients. En effet, le vendeur n’est pas sans savoir que, dans le cas d'un cashback, les clients doivent d'abord renvoyer un coupon contenant leurs données personnelles, notamment leur adresse électronique. De cette manière, une marque peut constituer une base de données qualitative pour son propre usage ou pour la vendre.

 

Pratique trompeuse

Test Achats constate que certains vendeurs affichent le cashback séparément de la réduction offerte, ce qui est plus honnête, tandis que d'autres intègrent le cashback dans la réduction afin d'afficher une réduction encore plus importante. "Nous nous opposons à cette pratique peu claire et même trompeuse qui consiste à déduire le cashback du prix du produit (prix de référence barré) en même temps que l'opération Black Friday, car cela est en réalité trompeur et sert à gonfler la promotion. Ce n'est qu'au terme d'une lourde charge administrative ou d'une longue période d'attente que vous obtenez la totalité de la réduction", explique Julie Frère porte-parole de l'organisation de consommateurs. Test Achats souligne que la procédure pour obtenir un cashback peut finalement être assez lourde, via le remplissage d'un long questionnaire ou via le scan d'une preuve d'achat ou d'un code-barres. En outre, il peut s'écouler plusieurs mois avant que le montant promis ne soit effectivement versé sur le compte, précise-t-elle encore.

Accès presse

Pour avoir accès à tous les contenus en tant que journaliste, nous vous demandons de nous envoyer un e-mail.