News

Comment Julien Lapraille a rendu votre beurre plus cher

03 octobre 2017
beurre prix

03 octobre 2017
Ces douze derniers mois, le coût de la vie a de nouveau augmenté. Certains produits sont devenus hors de prix, pour différentes raisons. Dans bien des cas, vous pouvez toutefois réaliser des économies en optant pour une marque distributeur ou un produit premier prix.

Vous consommez beaucoup de beurre? Dans ce cas, les nouvelles ne sont pas bonnes: l’an dernier, le prix de ce produit a augmenté de pas moins de 25%. Le prix du poisson, de la viande et d’autres matières grasses aussi a grimpé en flèche.

Demande accrue pour le beurre

Même s’il nous semble parfois qu’une alimentation saine est devenue la norme, cette tendance semble ne pas se confirmer au niveau européen ni même mondial. Ces dernières années, nous avons utilisé pas moins de 7% de beurre en plus, soit une augmentation sensible. 

Les autres matières grasses aussi, comme les huiles, font l’objet d’une demande croissante. Au niveau des produits laitiers, nous constatons que les produits entiers plus gras, comme le yaourt entier et le yaourt grec, la crème et le fromage, gagnent en popularité. Les croissants, couques au beurre et autres sont eux aussi de plus en plus consommés au niveau mondial. 
Épinglons encore l’influence des chefs-coqs de renom, qui n’hésitent pas à faire fondre un généreux morceau de beurre dans la casserole... Julien Lapraille, si tu nous lis...

Grandes différences de prix

La demande croissante a entraîné une augmentation de pas moins de 25% du prix du beurre l’an dernier. Parmi les autres produits en forte augmentation, citons le poisson fumé et les fruits de mer, dont le prix a grimpé de 13%. Pour le poisson frais et surgelé aussi, nous devons payer bien plus qu’autrefois. Troisième catégorie dont le prix est en augmentation: l’huile d’olive et les autres huiles et matières grasses.

Nous observons toutefois d’importantes différences de prix entre des produits similaires. Chez Delhaize, nous voyons par exemple du beurre de marque distributeur affiché à 4,76€ par kilo, tandis qu’un peu plus loin, le beurre de Carlsbourg s’affiche quant à lui au prix de 17,20€ par kilo. Ce dernier est donc trois fois plus cher, même s’il existe naturellement d’autres produits à la place.Dans d’autres grandes surfaces aussi, nous observons que le consommateur peut économiser de 25% à 42%, respectivement pour une marque distributeur ou un produit premier prix. 

Dans le magazine Test-Achat de novembre, nous allons approfondir ces hausses et différences de prix.

Diesel plus cher, téléphonie et électronique moins chères

En ce qui concerne les produits non-alimentaires, nous constatons que la tendance amorcée ces dernières années se poursuit. Le pétrole, le diesel et, dans une moindre mesure, l’essence sont devenus plus chers, tandis que les abonnements de téléphonie sont quant à eux devenus plus abordables. Le prix des smartphones et des ordinateurs aussi semble diminuer. Au total, le coût de la vie est aujourd’hui près de 2% plus élevé par rapport à l’an dernier.  

Economisez grâce à nos comparateurs