News

Une commande au Royaume-Uni me coûtera-t-elle plus cher ?

Avec le Brexit, et la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, les règles commerciales ont changé. Un achat en ligne sur un webshop britannique risque donc bien de vous coûter plus cher qu’auparavant.

29 janvier 2021

 

Désormais, en effet, le Royaume-Uni ne tombe plus sous le coup des règles commerciales liant les pays de l’UE entre eux, mais de celles qui régissent nos relations avec des « pays tiers ». Sans doute l’accord intervenu in extremis pendant les fêtes de décembre 2020 permet-il en partie de limiter les dégâts, mais quoi qu’il en soit, les choses ne seront plus « comme avant ». Depuis le 1er janvier, une frontière commerciale nous sépare et son impact est inévitable tant sur nos déplacements vers ce pays que sur nos achats sur des sites d’outre-Manche.

TVA, taxe de douane, etc.

À partir du moment où le Royaume-Uni est considéré comme un pays tiers – au même titre que les États-Unis, la Chine ou le Zimbabwe – tout produit qui en est importé est soumis à de la TVA,  aux droits de douane et d’importation ainsi qu'aux droits de déclaration en douane. 

Vous risquez donc de devoir payer : 

  • La TVA en plus du prix affiché. Jusqu’au 1er juillet 2021, cela ne sera pas nécessaire pour les produits d’une valeur inférieure ou égale à 22 €. Mais au-delà de cette date, cette TVA devra être acquittée sur tous les achats importés du RU vers l’UE. 
  • Des droits d’importation, sauf si votre achat coûte moins de 150 € ou si le produit est d’origine britannique (par ex. : fabriqué au Royaume-Uni), ce qui n’est pas le cas le plus fréquent.
  • Des frais de formalités douanières, de transport et de dédouanement.

Tous ces frais additionnés sont loin d’être négligeables et nul doute que cela aura un impact sur le prix final.

Si vous commandez sur un webshop britannique, vérifiez donc bien quels sont les frais déjà inclus dans le prix. Vous ne seriez pas le premier à recevoir une facture imprévue à honorer.

En savoir plus sur l’impact du Brexit ?

Nous avons compilé une série d’informations et de réponses à vos questions concernant les effets du Brexit tant sur vos déplacements vers ce pays que sur vos achats en ligne. N’hésitez pas à les consulter.

Vers notre dossier sur le Brexit

D’autres questions ?

N’hésitez pas à consulter nos experts en formant le 02 542 33 33, du lundi à vendredi  de 9 h à 12 h 30 et de 13 h à 17 h (vendredi à 16 h).

Appeler le 02 542 33 33

 
User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question

2 Commentaires

trier par :

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

03-02-2021

Le pire est que la TVA et droits sont calculés sur le prix du produit ET les frais d'expédition...
Le prélèvement de B-post pour "dédouaner" est excessif !
Ceci étant dit... beaucoup de colis passent à travers la taxation... entre autre car le plafond pour un envoi commercial (22€) est inférieur au plafond de particulier à particulier (44€)... et car les expéditeurs déclarent systématiquement une valeur inférieure à 22€...

Un autre problème est que les conventions accordent à la Chine un accès au services postaux international beaucoup moins cher qu'à nos pays : il y a donc une concurrence injuste entre Chine et Europe... financée par les pays qui payent plus cher ! De plus, les firmes chinoises exportent via des sociétés "écran"à Hong Kong, qui achètent au prix d'usine avant de prendre leur bénéfice, qui ne sont pas taxés à Hong Kong pour les exportations !
Il serait temps de mettre fin à ces injustices, qui sont toutes une concurrence déloyale !

Connectez-vous pour accéder à ce contenu.

02-02-2021

J'ai été choqué de recevoir une charge de 24 euros pour les formalités douanières de la part de B-post sur une commande amazonienne du Royaume-Uni sur laquelle la TVA réelle due était inférieure à 3 euros!