News

Clause "No show"? No way! Nous entamons des démarches judiciaires

28 août 2017
voyage action vol refusé

28 août 2017
Parfois, des passagers n'ayant pas utilisé une partie de leur billet combiné se voient refuser l'embarquement. Et ce, sur base de la "clause de no-show" dans le contrat. Les compagnies aériennes imposent dès lors des frais inutiles à ces passagers. Cela doit cesser! Nous portons l’affaire en justice afin que cette pratique cesse. 

En septembre, nous défendrons vraisemblablement devant le tribunal un consommateur qui a été victime de la "clause de no-show". Cette clause est une pratique totalement inacceptable dont se rendent responsables les compagnies aériennes à l’égard de passagers en possession d’un billet combiné.

La “clause de no-show” est abusive

Vous réservez un voyage comprenant plusieurs trajets, incluant par exemple des vols, des déplacements en train vers les aéroports concernés ou simplement un vol aller-retour. Vous risquez la douche froide si la compagnie constate que, pour l’une ou l’autre raison, vous n’avez pas eu recours à la partie précédente de votre billet (vous avez manqué le vol, par exemple). Sur la base de la "clause de no-show", la compagnie peut décider que votre ticket n’est plus valable pour le reste du voyage. Alors même que vous avez payé pour l’ensemble du trajet.

La compagnie s’est octroyée le droit de revendre votre place à un client sur liste d’attente. Sans que vous récupériez votre argent.

En pareil cas, vous n’avez d’autre choix que de payer un coquet supplément, ou même d’acheter un nouveau billet. S’il reste de la place, vous pourrez encore voyager dans l’avion prévu au départ, mais il est aussi fort possible que vous ne trouviez qu’un vol ultérieur, avec obligation de passer une nuit à l’hôtel.

Il faut que cela cesse!

Nous avons décidé d’agir contre cette "clause de no-show". Dans ce but, dès septembre, nous allons vraisemblablement assister en justice un consommateur victime de cette pratique. Nous demanderons que cette clause soit invalidée et que le consommateur soit indemnisé pour tous les dommages qu’il a subis.

Nous emboîtons ainsi le pas à plusieurs Etats-membres de l’Union européenne. En effet, en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas, de grandes compagnies comme Lufthansa, British Airways et Iberia Airlines ont déjà été condamnées en raison de cette clause abusive.

Vous aussi avez été victime de cette clause? Alertez-nous grâce à notre module de plainte