News

Droit des passagers: des infos sur les horaires de vol qui posent question…

11 octobre 2017
Tuyfly

11 octobre 2017
Des compagnies aériennes allongent-elles délibérément le temps de vol mentionné sur le billet d'avion pour éviter de devoir payer des compensations financières en cas de retard? Une première plainte a en tout cas été déposée en ce sens.

Quelque 80 passagers, représentés par la société Claim It, viennent de déposer plainte contre la compagnie TUIfly. Motif? Le panneau d'affichage de Brussels Airport indiquait que leur vol Punta Cana-Bruxelles avait 3 heures et 4 minutes de retard. Ce qui ouvre la porte à des indemnisations. Sauf que… Sur leurs billets, l'heure d'arrivée du vol était postposée de 40 minutes par rapport à celle affichée à l'aéroport.

Simple précaution ou volonté de se couvrir?

Pour ces passagers, TUIfly a intentionnellement allongé la durée du vol mentionnée sur les billets pour éviter de devoir verser des dédommagements en cas de retard. La compagnie réfute cette hypothèse, tout en reconnaissant que l'heure d'arrivée indiquée sur un billet tient compte d'un éventuel retard, surtout en période de vacances.
Dans ce cas-ci, les juges décideront si la "marge" de 40 minutes était trop importante.

Se laisser un petite marge, c'est normal

"Que les compagnies se réservent une certaine marge quant à l'heure d'arrivée d'un vol, cela semble normal", indique notre spécialiste en droit des passagers. "Cela explique d'ailleurs que nombre de vols atterrissent avant l'heure d'arrivée indiquée sur les billets, à la grande satisfaction des passagers. Affirmer que cette marge est intentionnellement augmentée pour éviter de devoir payer des indemnisations pour vol retardé, c'est autre chose. Cela me semble difficile à prouver, mais nous suivrons avec attention le jugement qui sera rendu dans cette affaire."

Comment réagir?

En attendant, on conseillera à ceux qui seraient confrontés à la même problématique d'introduire une plainte auprès de la compagnie aérienne incriminée en apportant le plus d'éléments possible au dossier (durée normale du vol, preuve de l'arrivée en retard…). S'il devait y avoir condamnation de TUIfly dans l'affaire décrite ci-dessus, leurs arguments seront sans doute davantage entendus à l'avenir.