News

Ryanair: une avancée sur les conditions générales

20 décembre 2018

20 décembre 2018
Enfin une bonne nouvelle sur le front Ryanair ! La compagnie aérienne low-cost a accepté que les consommateurs s'estimant lésés qui résident en Belgique puissent saisir les cours et tribunaux belges (et non plus irlandais). Nous espérons que cette décision marque le début d'une nouvelle politique commerciale plus soucieuse du consommateur.

Quand on parle de Ryanair dans nos "news", c'est le plus souvent pour aborder les (trop) nombreuses polémiques, et donc plaintes, concernant sa politique à l’égard des passagers. Alors, quand une bonne nouvelle arrive à propos de la compagnie low-cost, on en fait évidemment écho.

Juridictions belges compétentes

Lors d'un échange début novembre à Bruxelles, Ryanair a marqué son accord à notre demande de modification de sa clause de juridiction.

Pour rappel, les conditions générales de la compagnie obligeaient les passagers mécontents à entamer une procédure devant les cours et tribunaux irlandais, où se situe le siège social de Ryanair. Une clause que nous ne pouvions accepter vu l’accès très pénible à la justice que cette situation créait pour les passagers. On voyait en effet mal un client mécontent aller jusqu’à Dublin pour démarrer une procédure en justice !

A présent, les consommateurs résidant en Belgique peuvent saisir les cours et tribunaux belges afin de faire valoir leur mécontentement. L’attribution de juridiction se fait désormais au profit du lieu de résidence des consommateurs. Les conditions générales de Ryanair ont été adaptées en ce sens dans les différentes versions linguistiques disponibles sur son site web.

Il faut toutefois noter que cette modification est applicable uniquement aux demandes formulées par des consommateurs (par des non-professionnels). Par ailleurs, s’il s’agit d’une demande concernant l’indemnisation et l’assistance des passagers en cas de refus d'embarquement, d'annulation ou de retard important d'un vol, le consommateur doit, préalablement à l’introduction d’un recours en justice devant sa juridiction locale, avoir présenté sa réclamation auprès de Ryanair, ce qui peut se faire en ligne via son site web.

Tout est loin d'être réglé

Malgré ces restrictions, nous saluons l'avancée pour la protection des consommateurs et espérons qu'elle marque le début d'une nouvelle politique commerciale plus soucieuse de clientèle.

Car plusieurs griefs que nous adressons à la compagnie demeurent, eux, d'actualité.

Ainsi, nous déplorons la nouvelle politique de Ryanair au sujet des bagages en cabine. Pour rappel, depuis le 1er novembre 2018, tout bagage excédant 40x20x25cm n’est plus autorisé à bord (cela correspond à un sac à main ou un petit sac pour ordinateur portable), à moins de payer un supplément.

Par ailleurs, Ryanair maintient son refus d’indemniser les passagers suite aux annulations et retards de vols causés par des grèves internes à la compagnie au cours de l’été. Ceci est regrettable. Nous poursuivons donc nos actions, judiciaires notamment, afin d’obtenir un dédommagement pour les consommateurs lésés par les grèves.

Pour rappel, ces grèves ont engendré l'ouverture de près de 1400 dossiers au sein de notre organisation. Et plusieurs procédures ont été introduites fin août devant les justices de paix de Zaventem et de Charleroi.

Un dossier complet à votre disposition

Vous souhaitez plus d’informations sur vos droits à ce sujet ? Consultez notre dossier Grèves, retards et annulations des vols Ryanair: nous répondons à vos questions.

www.testachats.be/ryanair

Community

Famille & loisirs

Conversations liées