Etant donné que bien des additifs alimentaires considérés comme dangereux pour la santé sont quand même autorisés à être utilisés, pourquoi ne pas demander à l'Etat, voire l'Union Européenne, de préciser sur une liste les différents additifs et le risque que courent leurs consommateurs (selon 3 couleurs vert-orange-rouge) et d'imposer l'utilisation de ces codes de couleur sur l'étiquette, de façon lisible, même pour les personnes malvoyantes.
Ainsi, le consommateur pourrait au moins, s'il ignore les effets sur la santé des différentes substances utilisées, évaluer de façon très intuitive leur effet sur sa santé.
Et pourquoi pas préciser plus si les substances sont dangereuses pour les personnes à sensibilité plus élevées (femmes enceintes, enfants, diabétiques, troisième âge)?