Dossier

Les applications GPS pour smartphone

27 janvier 2016
Smartphones

27 janvier 2016

Si vous avez un smartphone, inutile de s’encombrer d'un GPS monobloc supplémentaire. Les applications GPS sont la plupart du temps aussi satisfaisantes. Et les écrans de plus en plus grands des smartphones rendent les infos très lisibles.

Même si la vitesse de déchargement de la batterie est différente selon l’application, les applis GPS consomment énormément. Si vous désirez une batterie qui dure longtemps, pensez-y ! Sinon, vous pouvez toujours commander un câble de chargement (entre 10 et 20 euros) qui se branche sur l’allume-cigare de votre voiture.

Bien sûr, avoir une application GPS sur son téléphone comporte aussi des désavantages. Étrangement, la plupart des applications ne fonctionnent pas correctement avec la fonction téléphone de l’appareil. La plupart d’entre eux quittent l’application en cas d’appel entrant, de sorte que vous devez à nouveau relancer la navigation. Idem lors de l’envoi d’un sms. Enfin, sachez qu’un support pour votre smartphone constitue un must. Et il ne doit pas forcément s’agir du support commercialisé par le fabricant de votre téléphone: les supports universels sont meilleur marché. Comptez entre 15 et 40€.

Bien choisir l’application

Il faut bien choisir son application de navigation. Car, ne vous faites pas d’illusion, le logiciel de navigation n’est que très rarement fourni d’origine. Il existe deux grands types d’applications : celles qui nécessitent une connexion internet pour télécharger les cartes pendant l’utilisation et celles, généralement payantes, dont les cartes sont installées dans la mémoire du GSM et qui n’ont pas besoin de connexion internet. La connexion pourra cependant vous être utile si vous voulez profiter de certains services associés, comme par exemple de l’info trafic. Il peut donc être utile d’examiner si l’application de navigation doit être utilisée en ligne ou hors ligne. Pour faire votre choix, sachez aussi que même si les tarifs data au sein de l’UE sont revus à la baisse, la facture reste élevée. En cas d’utilisation offline, mieux vaut examiner la quantité de mémoire dont a besoin l’application mais aussi et surtout la carte sur votre téléphone. Si vous n’utilisez qu’une fois de temps en temps la fonction GPS et que vous avez une connexion de données active, vous pouvez utiliser Google Maps, Apple Map ou mieux encore : Waze (maintenant détenu par Google). Waze fonctionne très bien et offre aussi des infos trafic fiables.

L’application doit aussi être examinée si vous comptez utiliser votre GPS pour une utilisation pédestre. Cette utilisation est très pratique avec un smartphone, mais certaines applications tiennent compte des panneaux qui valent pour les automobilistes. Si vous choisissez une telle application vous pouvez toujours utiliser Google Maps, supporté par l’ensemble des appareils. Notez toutefois que Google Maps est encore et toujours une application en ligne: nous vous en déconseillons dès lors fortement l’utilisation à l’étranger (coût de connexion élevé) à moins que vous ne disposiez d’un pack roaming (Base, Mobistar, Proximus en proposent un, demandez à votre opérateur).

La consommation de données moins chère

Nous suivons la consommation de données des applis depuis des années déjà et nous constations auparavant que les applications en ligne, en particulier, grevaient le budget. Mais à présent moins. Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez voir la consommation de données moyenne de quelques applications en ligne populaires pendant un trajet de 120km. 

tableau