Dossier

Les GPS indépendants pour voiture

03 juillet 2015
Guide d’achat des GPS indépendants pour voiture

03 juillet 2015

Les GPS sont très pratiques et de plus en plus abordables. Il existe déjà des modèles à moins de 100€. Ou peut-être avez-vous davantage d’intérêt pour une app GPS sur votre smartphone?

Fonctions annexes

Infos trafic en permanence. De nombreux GPS offrent actuellement des infos trafic via l’une de technologies décrites ci-dessous. Cette fonctionnalité peut être très pratique, sachant cependant que lorqu'un grand axe est encombré, les itinéraires de rechange sont très vite saturés également. Trois systèmes sont les plus répandus : TMC, DAB+ et une connexion internet.

TMC (Traffic Message Channel) est le plus ancien système sur le marché et fonctionne via le réseau radio FM. Cela signifie qu’un signal additionnel avec des infos trafic est envoyées par le biais du réseau radio. TMC fonctionne avec une antenne actuellement intégrée dans le câble de chargement de l’appareil. Parfois, un supplément est à payer pour cette antenne. La qualité de TMC n’est pas excellente et le système est uniquement pertinent sur les grands axes routiers. Les informations émanent des organismes publics, points de mesure le long des autoroutes et des informations livrées par les services de police. Les infos route sont actualisées toutes les 10 minutes environ. Cela peut poser problème en cas d’embarras de circulation en accordéon, car les informations sont déjà obsolètes lorsque le conducteur les reçoit. 

DAB+ (Digital Audio Broadcast) est la variante numérique du signal FM (cf. supra). Les données sont certes envoyées via une fréquence radio déterminée, mais chez DAB+, la densité d’informations est beaucoup plus élevée. Voilà pourquoi une mise à jour dure 2 minutes tout au plus. Ce système est alimenté par des sources additionnelles, comme Nokia Here. Les informations sont achetées et diffusées parmi les utilisateurs. 

Connexion internet. Les infos trafic les plus précises arrivent par le biais d’une connexion data (3G ou 4G). Cela fonctionne de deux manières. Dans l’une d’entre elles, une carte sim est intégrée dans le GPS et les infos trafic sont récupérées directement via un module 3G ou 4G. L’inconvénient de ce système est que vous devez constamment utiliser la connexion internet de votre smartphone. En outre, vous payez des frais de roaming dès que vous franchissez la frontière. 

Le système fonctionne dans les deux directions. Étant donné que votre position et votre vitesse sont communiquées au serveur, vous recevez uniquement les informations qui vous intéressent. En outre, vous contribuez ainsi à la précision des informations. 

L’avantage des infos trafic en temps réel n’est bien souvent que de nature théorique seulement : les appareils vous feront emprunter des routes alternatives qui à leur tour seront rapidement saturées.

Avertisseur de radars. La plupart des systèmes GPS détectent les radars. En France, en Suisse et en Allemagne, cette fonctionnalité est interdite et lourdement sanctionnée. Mais pas de panique : l’objectif est avant tout d’obliger les fabricants à ne plus fournir ces informations sur les nouveaux modèles. Sur de nombreux appareils, cette fonction peut être désactivée par pays. Certains abonnements proposent le service Coyote. Ce service indique les emplacements des radars mobiles rencontrés par les autres utilisateurs. 

Reconnaissance des commandes vocales. Certains modèles de GPS permettent de tout demander vocalement à partir de quelques mots-clés. Bien pratique quand on est en voiture, les mains sur le volant. Toutes les marques ne sont pas encore à la pointe, certaines disposants d’un taux de reconnaissance vocale assez faible dans un environnement bruyant, par exemple. TomTom propose également cette fonction, mais contrairement aux appareils tournant sous iOS ou Android, les commandes vocales ne sont pas traités et envoyées via le réseau. La reconnaissance vocale est effectuée sur l’appareil même, de sorte que le GPS est plus lent. Le fait que cette fonction n'utilise pas de connexion data constitue un atout.

Car-kit mains libres. Certains modèles de GPS (avec micro intégré) peuvent également fonctionner comme car-kit, par liaison Bluetooth avec le GSM (pour autant que celui-ci possède aussi la fonction Bluetooth). L’expérience montre que la qualité sonore n’est pas au rendez-vous, et que cette utilisation du navigateur ne peut être, au mieux, qu’occasionnelle.