Dossier

Téléphoner vers l'étranger sans se ruiner

21 octobre 2013
gsm à l'étranger

21 octobre 2013

Le prix d’un appel à partir de la Belgique vers l’étranger peut varier du simple au décuple ! Et vers les USA, c’est pire encore puisque certains opérateurs offrent d’appeler gratuitement! Si vous téléphonez régulièrement au-delà de nos frontière, les comparaisons s’imposent.

Via poste fixe ou GSM, 10 % des appels passés en Belgique partent vers l’étranger. Les euros quittent, quant à eux, notre portefeuille à volume variable, en fonction des offres extrêmement nombreuses et parfois très onéreuses des opérateurs.

Les grands opérateurs de téléphonie fixe et mobile

Les premiers optent généralement pour des tarifs de base prohibitifs. En tablant sur le fait que le triple play (offre couvrant télé - téléphone et internet) à laquelle un million de Belges ont déjà souscrit ) dissuadera les clients d’aller voir ailleurs. Ce qui ne les empêche pas de proposer des formules adaptées aux grands consommateurs de communications internationales. Avec des chutes de prix parfois conséquentes.

Les opérateurs mobiles sont quant à eux rarement financièrement avantageux. Leur atout, c’est la mobilité : pouvoir entrer en contact avec ses interlocuteurs n’importe où n’importe quand.

Téléphoner via internet

A l’ère du net, le « Voice over IP », qui transmet les coups de fil via la toile, s’impose comme un acteur de plus en plus important dans nos échanges vocaux avec l’extérieur. A condition d’avoir du crédit d’appel en réserve. En effet, tout n’est pas nécessairement gratuit, mais cela l’est quand même parfois et la concurrence fait rage. A vous d’en profiter.

Les opérateurs alternatifs

Les prix plancher pratiqués par certains constituent leur meilleur atout. A condition de bien décrypter leurs offres, ils sont souvent les plus intéressants.
Attention, certains proposent des tarifs standards un peu moins élevés mais pas d’option internationale. D’autres oui… mais pas pour toutes les zones mondiales. Et leur offre n’est pas nécessairement disponible partout en Belgique.
En outre, de nombreuses firmes de téléphonie fixe fonctionnent sous CPS (un code à 4 chiffres à encoder avant d’appeler, qui ne fonctionne qu’avec une ligne Belgacom).

Les cartes d’appel internationales

Sur les publicités, les cartes prépayées semblent attractives. Elles permettent d’appeler en introduisant un numéro de code avant le numéro d’appel de son interlocuteur pour un coût censé être faible. Mais c’est difficile à vérifier. Les tarifs varient en fonction du type de téléphone utilisé (fixe ou GSM) et de la destination. Ce n’est donc souvent qu’au moment de passer le coup de fil que l’on découvre de combien de temps on dispose pour l’argent dépensé. Ce système est tellement peu transparent qu’il nous est difficile de le conseiller.