News

iPhone5 au suivant

04 octobre 2012
iphone 5

04 octobre 2012

Plus fin, plus grand, plus léger, plus rapide. Voilà tout ce que vous saviez déjà au sujet de l’iPhone5. Voici à présent les résultats de nos tests.

Dire que l’iPhone 5 est un excellent smartphone, c’est enfoncer une porte ouverte. Il prendra à coup sûr place dans les sommets de notre classement. Nous voulions surtout savoir comment il se comporte par rapport à son prédécesseur, l’iPhone 4S, et à son principal concurrent, le Samsung Galaxy S III, le meilleur smartphone que nous ayons jamais testé.
 

Facilité d’emploi remarquable

La diagonale de l’écran de l’iPhone 5 est maintenant de 4 pouces. En comparaison avec le 4S (3,5 pouces), il s’est légèrement allongé (12,4 cm de hauteur contre 11,5 auparavant). La largeur, quant à elle, est restée identique : l’appareil tient donc toujours bien en main. L’agrandissement de l’écran apporte une plus grande facilité d’emploi, notamment lors de la composition de sms, la recherche de contacts ou la navigation dans les menus. La luminosité de l’écran a également augmenté par rapport à la version précédente de l’iPhone. Malgré sa plus grande taille, l’iPhone 5 a perdu du poids : il pèse 112 grammes, soit 28 de moins que son prédécesseur, et s’est également affiné.

Utilisation comme téléphone

En plus de l’écran, c’est également la qualité sonore qui a été améliorée par rapport aux versions précédentes de l’appareil. Ainsi, lorsque vous passerez un coup de téléphone dans un environnement bruyant, il vous sera dorénavant plus facile d’entendre votre interlocuteur. Sur ce point, l’iPhone 5 obtient d’ailleurs de meilleurs résultats que le Samsung Galaxy S III.

S’agissant de sensibilité au réseau, le nouveau-né d’Apple fait moins bien que son prédécesseur, mais mieux que son concurrent sud-coréen. En ce qui concerne l’autonomie de la batterie, on obtient le résultat inverse : si sa durée augmente par rapport à l’iPhone 4S, surtout lorsque que l’on utilise l’appareil en fonction téléphone (conversation et stand-by), elle reste cependant inférieure aux performances du Samsung Galaxy S III.

Excellent appareil photo

L’iPhone 5 est doté d’un appareil photo de 8 mégapixels et possède un mode spécifique pour réaliser des photos panoramiques. Si cette option existait déjà via des applications téléchargeables, elle a dorénavant été intégrée. Il suffit donc d’activer ce mode, de déplacer l’appareil face par exemple à un paysage à photographier, et celui-ci est reproduit en panoramique.

La caméra frontale (utilisée entre autres pour la vidéophonie) bénéficie d’une amélioration remarquable de sa résolution (1,2 mégapixels) par rapport à celle de l’iPhone 4S (0,3 mégapixels).

Nos tests ont montré que l’appareil photo de l’iPhone 5 donne des résultats remarquables. Dans ce domaine, le nouveau smartphone fait sans conteste mieux que son prédécesseur et que son principal concurrent. Le rendu des couleurs et la qualité générale des images sont en effet excellents. En ce qui concerne la qualité des enregistrements vidéo, on n’assiste pas à un réel bond en avant par rapport aux prestations de l’iPhone 4S, mais celles-ci étaient déjà très bonnes.

Télécharger : très énergivore

En ce qui concerne l’utilisation d’internet, les résultats des tests sont assurément meilleurs que ceux de l’iPhone précédent, aussi bien pour la rapidité de surf que l’autonomie de la batterie. Mais dans ce domaine, l’iPhone 5 reste dans l’ombre du Samsung Galaxy S III. Le talon d’Achille de l’iPhone 5 est effet l’autonomie de la batterie en cas de téléchargement de données. Alors que le smartphone de Samsung peut télécharger cinq heures durant avant de déclarer forfait, la batterie de l’iPhone 5 doit elle déjà être rechargée après trois heures. Il s’agit là d’un pas en arrière, puisque l’iPhone 4S pouvait télécharger durant un peu plus de trois heures trente.

L’application Maps n’est pas au point

Le récepteur GPS de l’iPhone 5 occasionne parfois des problèmes, mais fonctionne globalement correctement. Par contre, l’application Maps incorporée par Apple dans son iOS6 est très décevante. En effet, certaines cartes sont manquantes, d’autres sont en noir et blanc et il y en a même qui contiennent des erreurs.

Détail amusant : la base de données des endroits intéressants ("Yelp") fonctionne dorénavant comme un réseau social. Son succès va donc dépendre des ajouts des utilisateurs.

Nouvelle connexion

Le nouveau dock-connector de l’iPhone 5 se nomme « Lightning ». En plus d’être quatre fois plus petit que celui de son prédécesseur, il peut être branché pareillement des deux côtés ("face up" ou "face down").

Le point négatif est que, si vous voulez connecter des accessoires existants, comme une station d’accueil, il vous faudra acquérir un adaptateur (19€). Nous ne pouvons en outre pas encore savoir si ces accessoires offriront la même qualité lorsqu’ils seront branchés à cet adaptateur. Mais il s’agit peut-être là d’un nouvel exemple de l’obsolescence programmée des produits Apple.

Seul le prix est révolutionnaire

L’iPhone reste donc une référence, même si le Samsung Galaxy S III obtient de meilleurs résultats dans certains domaines.
Le prix de l’iPhone 5 laisse quant à lui toujours pantois : 699 € (16GB), 799 € (32GB) et 919 € (64GB).