News

50% des magasins en ligne peuvent être hackés

27 octobre 2015
50% des magasins en ligne peuvent être hackés

27 octobre 2015

Dans notre nouveau magazine Test Connect, nous publions les résultats d’un test effectué sur 100 boutiques en ligne parmi les plus visitées en Belgique. La moitié d’entre elles présente des problèmes de sécurité! Nous réclamons des exigences de sécurité plus concrètes et un contrôle plus strict des autorités.

Grâce à Test Connect, le nouveau magazine de Test-Achats consacré aux nouvelles technologies, le monde numérique n’aura bientôt plus aucun secret pour vous.

Notre nouveau bimestriel a pour ambition de vous accompagner dans l'utilisation de vos outils numériques (ordinateurs, smartphones, tablettes...), bref de vous donner les clés pour être à l'aise dans cet univers en mutation permanente.

Au sommaire: les dernières nouveautés de la technologie digitale, des articles clairs, des résultats de tests comparatifs et des conseils avisés. Tout cela, en toute objectivité.

Des résultats d’enquête peu rassurants dans ce premier numéro

De plus en plus de Belges achètent sur internet et la protection de leurs données est pour nous une priorité évidente. Dans la pratique, c'est pourtant loin d'être le cas. Parmi les 100 boutiques en ligne testées, seule la moitié a réussi le test de sécurité. Une partie des sites concernés ne gère pas les mots de passe de manière sécurisée ou peut faire l'objet de phishing. Auprès de 33 sites, nous avons découvert une faille qui permet à des hackers d'installer des logiciels malveillants sur l'ordinateur des clients ou de prendre en main leur session. Chez certains, nous avons même trouvé un accès direct aux données des clients!

Nous demandons la fermeture des sites concernés

Le fait que ces failles de sécurité puissent avoir des implications sur la vie privée des acheteurs en ligne est incontestable. Nous avons contacté les enseignes concernées afin qu’elles prennent les mesures nécessaires. Une partie d’entre elles a procédé aux corrections nécessaires pour sécuriser leur site. Par contre, pour 4 pharmacies en ligne, ce n’est pas encore le cas. Nous avons dès lors demandé à la Commission Vie Privée d’ordonner la fermeture immédiate des quatre boutiques en ligne jusqu'à disparition des failles de sécurité.

Par ailleurs, nous exigeons un contrôle renforcé et plus concret de la sécurité des magasins en ligne. Le consommateur mérite une meilleure protection lorsqu'il fait ses achats en ligne!

Test et commentaires en vidéo :