News

L'actualité numérique en bref

16 janvier 2019
L’actualité du monde numérique en bref

16 janvier 2019
Retrouvez ici les dernières nouvelles du monde numérique, sélectionnées pour vous par l'équipe de Test Connect.
  • Le site No More Ransom continue à mettre en échec les rançonneurs. En tout, il est déjà venu en aide à près de 72.000 victimes de ransomware. No More Ransom propose – lorsque c’est possible – des clés de décryptage afin de récupérer les données verrouillées sans payer de rançon.

     

  • Même les applications disponibles sur le Play Store peuvent contenir des virus. Récemment, une demi-douzaine d'applis Android infectées par des spywares (logiciels espions) ont été téléchargées au moins 100.000 fois avant leur suppression par Google. De même, une dizaine d’applis contenant des adwares (logiciels de publicité) ont été téléchargées 8 millions de fois avant d’être expulsées du Play Store. N'oubliez jamais de bien vérifier d’où proviennent les applis que vous téléchargez, y compris sur une boutique officielle. Retrouvez tous nos conseils à ce sujet dans Test Connect n°20 (janvier 2019).

     

  • Les publicités sur le web peuvent, elles aussi, véhiculer des malwares. Des chercheurs ont découvert des publicités qui peuvent, lorsqu’on clique dessus, à la fois subtiliser les mots de passe d'un internaute et installer un ransomware sur son ordinateur. Elles exploitent des failles d'Internet Explorer et d'Adobe Flash Player. Si vous n'utilisez pas ces logiciels, ou que vous les tenez bien à jour, vous n'avez donc rien à craindre. Une autre solution est d'installer un bloqueur de pubs sur votre ordinateur, comme par exemple Disconnect, Ghostery ou uBlock.

     

  • Nous poursuivons le combat contre les boutiques en ligne malhonnêtes : le 14 décembre, nous avons fourni à DNS Belgium et au SPF Economie une nouvelle liste de 160 boutiques en ligne qui usurpent des noms de domaine en ".be". Nos interlocuteurs nous ont fait savoir qu'ils prendraient les mesures nécessaires. De leur côté, nos collègues néerlandais du Consumentenbond ont fait fermer 2 700 nouvelles boutiques en ligne malhonnêtes aux Pays-Bas.

     

  • Le format USB-C va bientôt gagner en sécurité, en permettant aux utilisateurs de vérifier si le câble branché à leur appareil n’est pas défectueux ou mal sécurisé. Cette nouvelle norme devrait conduire à une meilleure protection des consommateurs contre les attaques de malware (dans le cas d’un transfert de données par USB) et contre les chargeurs dangereux, comme ceux que nous avons identifié dans Test Connect n°15 (mars 2018) : la moitié des chargeurs de notre test présentaient des problèmes de sécurité pouvant mener à une électrocution ou combustion.

     

  • Windows 10 est désormais plus utilisé que Windows 7. Il aura fallu attendre trois ans pour que la tendance s’inverse, d’après les chiffres de Net Marketshare. Ce délai est notamment dû à la popularité constante de Windows 7 qui, depuis sa sortie il y a dix ans, a remporté les faveurs des utilisateurs face à Windows 8 et Vista. Attention : puisque Windows 7 est sur le point de fêter ses dix ans, 2019 sera sa dernière année de support gratuit. Il est donc temps de dire adieu à cette version du système d’exploitation, comme nous vous l’expliquons dans notre article "La vie après Windows 7" (Test Connect n°19, novembre 2018).

  • Des millions d'adresses email et de mots de passe sont accessibles en ligne depuis la mi-décembre 2018. C'est ce que Troy Hunt, chercheur en cybersécurité, a découvert récemment. L'atteinte à la protection des données porte le nom de Collection #1 et, selon lui, il s'agit de la plus importante fuite de ce type découverte à ce jour. Si vous voulez savoir si vos données sont concernées, visitez le site Have I Been Pwned et entrez votre ou vos adresse(s) email. Si l'un de vos comptes apparaît en rouge et indique "Collection #1", il est impliqué dans la fuite la plus récente. Changez immédiatement votre ou vos mots de passe pour chaque compte concerné ! Faites de même pour tout autre compte qui devient rouge à la suite d'une fuite découverte plus tôt.

  • La "Journée pour un internet plus sûr" aura lieu le 5 février. Ce rendez-vous annuel est organisé dans 140 pays par les entreprises, organisations locales, parents et enseignants. La Journée pour un internet plus sûr invite les créateurs et utilisateurs de sites et d'applications en ligne à améliorer le web par un comportement sûr et responsable, avec une attention particulière pour les plus jeunes utilisateurs. Le thème de cette année est "Ensemble pour un meilleur internet", mais la mise en œuvre concrète de ce slogan ne sera annoncée que le 5 février. Plus d'informations sur le site officiel de l'évènement.