News

L'actualité du monde numérique en bref

07 mai 2018
L’actualité du monde numérique en bref

07 mai 2018
Retrouvez ici diverses nouvelles du monde numérique, sélectionnées pour vous par l'équipe de Test Connect.
  • Gmail fait peau neuve et se dote de nouvelles fonctions. La nouvelle version de la messagerie de Google permet p. ex. de mettre un e-mail en attente (c’est-à-dire d’activer un rappel à une date ultérieure) mais aussi de sélectionner des réponses automatiques comme "Merci" ou "Bien reçu". D’autres nouveautés devraient être disponibles très bientôt. Il s’agit notamment d’un mode hors-ligne (permettant de consulter vos messages des 90 derniers jours sans connexion) et d’un mode "confidentiel" grâce auquel vous pourrez donner à vos e-mails une date d’expiration, empêcher leur partage et même les protéger par mot de passe. Si la nouvelle interface de Gmail n’apparaît pas automatiquement chez vous, activez-la en ouvrant le menu des paramètres (la roue crantée en haut à droite de l’écran) puis en cliquant sur "Essayez la nouvelle version de Gmail".
  • Le mot de passe reste la maillon faible de la cybersécurité selon le World Wide Web Consortium (W3C), l’organisation qui conçoit les normes technologiques du web. C’est justement l’une de ces normes, nommée "WebAuthentication", qui permettrait à terme de se passer du traditionnel mot de passe. Elle le remplacerait p. ex. par les méthodes actuelles de la vérification en deux étapes : l’envoi d’un code sur smartphone ou l’utilisation d’une clé USB spécifique. Ces opérations permettent déjà aujourd’hui de combler en grande partie les lacunes de sécurité des mots de passe, souvent trop simples à pirater mais aussi trop complexes à retenir par leurs utilisateurs. 
  • Le SMS vit-il ses derniers instants ? Bien qu’il soit encore un peu tôt pour prédire sa disparition, 25 ans après sa naissance, le "Short Message Service" voit sa popularité diminuer inexorablement face aux messageries instantanées comme WhatsApp et Facebook Messenger. C’est pourquoi, depuis près d’une dizaine d’années, l’industrie télécom cherche à remplacer le SMS par le RCS ("Rich Communication Service"). Mais avant de devenir la nouvelle référence, cette norme doit être adoptée par un maximum d’opérateurs téléphoniques. C’est là qu’entre en jeu Google : le géant du web cherche actuellement, avec le soutien de 55 opérateurs, à développer une compatibilité RCS pour son application de SMS "Android Messages", installée par défaut sur la plupart des smartphones Android. Mais en attendant l’éventuelle adoption du RCS par les opérateurs belges (pas avant mi-2019), le SMS poursuit sa lente dégringolade. 
  • Le plus grand écran mobile du monde est belge. Il a été conçu par l’entreprise HD Ledshine à Denderleeuw. Sa surface de 144 mètres carrés sera mise à profit cet été à Anvers pour retransmettre des matchs de la Coupe du Monde de football. Les 6,2 millions de pixels LED de l’écran garantissent une définition d’image proche du 4K. 
  • Les pratiques sélectives des adblockers sont légales, d’après la justice allemande. Les adblockers sont des logiciels permettant de bloquer l’affichage des publicités sur le web. Cependant, certains d’entre eux, dont le célèbre Adblock Plus, intègrent par défaut un mode réservé aux "pubs acceptables". Cela signifie qu’ils laissent passer certaines pubs, sélectionnées sur base d’une série de critères (notamment le degré de gêne occasionné pour l’internaute) et moyennant, pour les grandes entreprises, le paiement d’une certaine somme. En 2015, le groupe de médias Axel Springer, estimant que cette pratique relevait de la concurrence déloyale, avait traîné AdBlock Plus devant la justice allemande. Cette dernière vient de rendre son jugement : il est tout à fait légal de bloquer certaines publicités sur internet et d’en laisser passer d’autres contre paiement. Les adblockers ont donc de beaux jours devant eux, comme le montre également leur intégration récente à des navigateurs comme Chrome et Opera. 
  • Opera met fin à son application VPN. Dans Test Connect n°16 (mai-juin 2018), nous avons mentionné "Opera VPN" dans notre liste des services VPN alternatifs. Entre temps, Opera a désactivé son application mobile VPN pour Android et iOS. Si vous l'utilisiez, vous pouvez désormais vous tourner vers l'un des services du développeur VPN SurfEasy, qui faisait autrefois partie d'Opera. Bien entendu, vous pouvez aussi opter pour un tout autre service. A noter que, pour l'instant, la version de bureau d'Opera VPN va continuer à exister.