News

L'actualité du monde numérique en bref

17 mars 2019
L’actualité du monde numérique en bref

17 mars 2019
Retrouvez ici les dernières nouvelles du monde numérique, sélectionnées pour vous par l'équipe de Test Connect.
  • Vous avez un compte Google+ ? Attention, le réseau social de Google ferme ses portes le 2 avril 2019 ! Vous pouvez récupérer une archive de vos fichiers (contacts, photos, vidéos, etc.) mais il ne vous reste plus que quelques jours pour le faire. Consultez la marche à suivre à cette adresse. Il est recommandé de démarrer la procédure bien à l'avance, au cas où elle prendrait plus de temps que prévu. En effet, d'après Google, "la création d'archive peut prendre des heures, voire des jours entiers". L'opération peut toutefois être réglée en quelques secondes : tout dépend du volume de données que contient votre compte Google+.
  • Attention à la validation en deux étapes sur Facebook ! Depuis peu, le réseau social vous permet d’augmenter la sécurité de votre compte en activant la validation en deux étapes (rendez-vous sur cette page). Il s’agit d’une barrière supplémentaire contre les hackers, en complément de votre mot de passe. Deux méthodes sont disponibles : par SMS ou par application. C’est cette dernière que nous vous conseillons, car le fait de donner votre numéro de GSM à Facebook comporte un risque pour votre confidentialité. En effet, par défaut, le réseau social permet à tout utilisateur de vous trouver via ce numéro. Cette fonctionnalité très peu respectueuse de votre vie privée peut cependant être restreinte à vos amis uniquement (sur cette page). La validation en deux étapes reste la meilleure manière de protéger votre compte Facebook : ne vous en privez donc pas, mais prenez garde à ce qu’elle implique.
  • L’application itsme, qui sert p. ex. à se connecter à Tax-on-web et dont nous vous parlerons en détail dans Test Connect n°22 (mai-juin 2019), permet désormais de signer légalement des documents électroniques. Dans un premier temps, les applications compatibles avec cette nouvelle fonctionnalité seront plutôt axées sur l’environnement professionnel (Doccle, Connective, Luxtrust…). Mais, à terme, on peut envisager des utilisations plus pratiques pour le consommateur, d’un simple accusé de réception d’un recommandé à la signature d’un prêt hypothécaire.

  • Quel est le comble pour un adblocker ? C’est d’afficher lui-même des publicités ! L'adblocker Ghostery a commencé à mettre en pratique cette idée absurde, peu de temps après son rachat par une entreprise allemande proposant des offres promotionnelles sur le web. Le procédé consiste à montrer des publicités aux utilisateurs de Ghostery lorsque ceux-ci atterrissent sur un site partenaire. On a beau nous promettre que la vie privée de l’internaute est respectée, mieux vaut prévenir que guérir : pour désactiver ces publicités intempestives, rendez-vous dans les paramètres de Ghostery et décochez la case "Participer à Ghostery Rewards".

  • Kaspersky met un terme à Software Updater. Nous vous avions parlé de ce programme très pratique, qui permet d’automatiser vos mises à jour, dans Test Connect n°20 (janvier-février 2019, p. 36). Pour remplacer Software Updater, nous vous conseillons le logiciel gratuit FileHippo App Manager, à télécharger sur le site officiel de son développeur.

  • Un quart des (modems-)routeurs ne reçoivent pas de mises à jour. C’est le constat effectué par nos collègues néerlandais du Consumentenbond : sur 148 routeurs testés, 25 % d’entre eux tournent aujourd’hui sous une version obsolète de leur firmware (logiciel intégré), datant de 2017 ou auparavant. La situation est dangereuse pour le consommateur, qui se retrouve malgré lui exposé à des failles de sécurité parfois béantes. Nous joignons notre voix à celle du Consumentenbond pour inviter les fabricants de routeurs à une plus grande responsabilité. En effet, le routeur est la porte d’entrée virtuelle de votre domicile : il est essentiel qu’il soit protégé. Et pour cela, il doit être régulièrement mis à jour.
  • Et si votre enfant devenait un Cyber Héros ? Le 2 mai 2019, un atelier de sensibilisation à la sécurité en ligne des enfants est organisé à BeCentral (Bruxelles) avec Bibliothèques sans frontières. Cet atelier gratuit, riche en astuces et conseils pratiques, est destiné aux parents d’enfants de 7 à 11 ans. Pour y participer, inscrivez-vous en remplissant ce formulaire en ligne.