News

L'actualité du monde numérique en bref

16 mai 2017
news

16 mai 2017
Retrouvez ici les dernières nouvelles du monde numérique, sélectionnées pour vous par l'équipe de Test Connect.
  • Les frais de roaming en Europe auront disparu, au plus tard, le 15 juin 2017. Cela signifie que passer un appel avec votre GSM depuis un autre pays de l’Union européenne ne vous coûtera pas plus cher qu’un appel local en Belgique. Il en va de même pour les SMS et les données 3G/4G. Nous vous avions déjà parlé de cette petite révolution dans Test Connect n°5 (juillet 2016). Elle est cependant ternie par certaines lacunes et aberrations du projet. Par exemple, si vous appelez la Belgique depuis Madrid, aucun problème : vous êtes en roaming ("itinérance") et bénéficiez de votre tarif national belge. Mais n’espérez pas qu’il en soit de même pour appeler Madrid depuis la Belgique. Cette situation reste considérée comme un "appel international" et ne tombe pas sous la régulation du roaming. Vous paierez donc le tarif habituel de votre opérateur pour cette destination. En somme, et malgré les avantages certains de l’arrêt des frais de roaming, les frontières européennes des télécoms sont loin d’être totalement abolies.
  • Les cartes SIM prépayées achetées en Belgique doivent obligatoirement avoir été enregistrées avant le 7 juin 2017. Il s’agit d’une conséquence de la loi "lutte contre le terrorisme". Environ 1,6 million d’utilisateurs de cartes prépayées n’ont pas encore lancé les démarches nécessaires auprès de leur opérateur, et risquent la suppression pure et simple de leur carte et numéro de téléphone. Un site internet officiel contient tous les détails de la procédure : www.identification-cartesprepayees.be. L’efficacité de cette mesure, en vigueur depuis décembre 2016, fait l’objet de sérieux doutes : par exemple, il restera possible d’utiliser des cartes prépayées achetées à l’étranger, et les personnes malintentionnées pourront encore échapper à la surveillance en se servant d’applications de messagerie instantanée comme WhatsApp ou Telegram, plutôt que des traditionnels appels ou SMS.
  • Windows 10 S est désormais disponible. Il s’agit d’une version allégée du système d’exploitation de Microsoft, conçue pour être utilisée sur des ordinateurs bon marché. Microsoft espère ainsi séduire les étudiants et le secteur de l’enseignement. Windows 10 S ressemble beaucoup aux versions "Home" et "Pro" de Windows 10. Cependant, il interdit l’installation d’applications hors du Windows Store. Il est donc impossible, sous Windows 10 S, de télécharger et installer des programmes depuis internet. Une stratégie commerciale que Microsoft justifie par le besoin de sécurité de ses utilisateurs. Notez que pour 50 €, il est possible de passer de Windows 10 S à la version complète de Windows 10.
  • Google et Facebook victimes de phishing : même les plus grandes entreprises technologiques peuvent tomber dans le panneau. C’est ce qui s’est produit, fin avril, quand Google et Facebook ont été chacun extorqués d’une somme de 100 millions de dollars en réglant de fausses factures. La cybercriminalité a malheureusement de beaux jours devant elle… Evitez de commettre les mêmes erreurs que les deux géants du web grâce à nos conseils anti-phishing dans Test Connect n°9 (mars 2017).
  • Le géoblocage dans l’Union européenne pourrait être interdit dès 2018, suite au récent vote du Parlement européen en faveur de cette mesure. La pratique du géoblocage permet au contenu d’un site web de différer d’un pays à l’autre, c’est-à-dire de bloquer ou modifier certains éléments du site en fonction de l’endroit auquel on y accède. Ainsi, les consommateurs européens ne devraient plus être témoins de variations soudaines des prix lorsqu’ils naviguent sur les différentes pages nationales de la même boutique en ligne. D’autre part, la disponibilité des produits "dématérialisés" et téléchargeables, comme les e-books, la musique ou les jeux vidéo, sera garantie à travers toute l’Union, sans exception. Le texte de loi va cependant souffrir d’une lacune importante : il ne s’appliquera pas aux services audiovisuels. Les internautes resteront donc confrontés au message "cette vidéo n’est pas disponible dans votre pays" s’ils tentent d’accéder à ce contenu depuis un endroit non autorisé. En revanche, les services de streaming tels que Netflix et Spotify tomberont bien sous le coup de la loi. Ils devront permettre à leurs abonnés de bénéficier de leur contenu habituel, quel que soit le pays de l’UE où ils se trouvent. 
  • Le développement des aptitudes numériques en Belgique est régulièrement encouragé par Alexander De Croo, ministre en charge de l’Agenda Numérique. C’est dans cette logique que s’inscrit le "digital skills fund", lancé début mai par le ministre et la Fondation Roi Baudoin. Il s’agit d’un fonds de 18 millions d’euros destiné à la formation en compétences numériques des enfants, jeunes et jeunes adultes défavorisés. L’objectif : les préparer à un marché du travail où, bientôt, neuf emplois sur dix nécessiteront des compétences numériques. Le fonds servira à financer diverses initiatives pendant une durée de trois ans. Les propositions de projets peuvent être déposées auprès de la Fondation Roi Baudouin jusqu'au 13 juin 2017. Dans un premier temps, la priorité sera accordée aux projets axés sur le codage de base et la sécurité en ligne. Cependant, des formations au web design ou à la maîtrise de langages informatiques plus complexes ne sont pas exclues. Les projets sélectionnés pourront être soutenus par une somme de 50.000 à 500.000 euros.

Imprimer Envoyer par e-mail