News

Marre des cookies ? Suivez nos conseils !

10 juillet 2018

10 juillet 2018
Depuis l’entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD), vous avez l’impression que votre navigation sur le web est interrompue sans arrêt. Sur chaque site, une fenêtre pop-up s’ouvre et vous demande d’accepter les cookies, c’est-à-dire le sort réservé à vos données privées. Comment bien réagir à ces sollicitations incessantes ?

Pourquoi et comment les fenêtres pop-up apparaissent-elles ?

Le RGPD est entré en vigueur le 25 mai dernier : les sites web sont donc en pleine phase d’adaptation pour tenter de répondre aux exigences de l’ambitieux texte de loi, qui prévoit des amendes pouvant grimper jusqu’à 20 millions d’euros en cas de non-respect des règles.

En vertu du RGPD, l’internaute qui entre sur un site doit en accepter ou refuser les conditions de confidentialité. D’où la stratégie actuelle de la plupart des propriétaires de sites web : ils érigent une fenêtre pop-up dès votre arrivée. Celle-ci vous donne l’illusion que vous devez donner votre consentement explicite pour entrer. Or, comme nous allons le voir, vous pouvez tout aussi bien formuler votre refus explicite.

Les cookies, c’est quoi ?

Les cookies sont des petits fichiers, stockés sur votre ordinateur pendant votre navigation, qui enregistrent vos habitudes et préférences de surf. C’est comme si vous laissiez des miettes derrière vous sur chaque site web où vous vous rendez. Ils constituent donc une forme de technologie très courante pour récolter vos données privées.

Vous pouvez accepter ces cookies en bloc (c’est ce que vous avez fait jusqu’ici, implicitement, depuis votre première utilisation d’un navigateur web) mais la nouvelle loi vous incite à réfléchir avant d’agir, et à observer l’envers du décor.

Un mal temporaire, ou presque

Pour beaucoup d’internautes, l’épidémie de pop-ups va disparaître progressivement, au fur et à mesure que leur navigateur préféré retiendra leurs préférences sur chaque site. En effet, quand vous donnez votre consentement (ou non) aux conditions de confidentialité d’un site web, votre ordinateur s’en souvient. Non sans ironie, ce consentement est enregistré… dans un cookie !

Mais cette méthode est loin d’être parfaite. Vous devez répéter la procédure de consentement pour chaque navigateur que vous utilisez, et la répéter à nouveau si vous effectuez un nettoyage des cookies dans ce navigateur (une opération vivement conseillée, à intervalles réguliers).

Il est donc tout à fait possible, et même très probable, que vous soyez amené à accepter ou refuser les cookies d’un même site plus d’une fois.

Pas de pop-up standardisé

Contrairement à ce qui se pratiquait largement avant l’entrée en vigueur du RGPD, le propriétaire d’un site web ne peut plus se contenter de votre acceptation générale de sa politique de confidentialité. La donne a changé : il faut que vous donniez un accord spécifique pour la finalité de chaque méthode de récolte de vos données.

Mais aucun outil standardisé n’existe pour recueillir cet accord. Alors, plutôt que de concevoir eux-mêmes un tel outil, la majorité des sites web ont décidé d’avoir recours à un "utilitaire de consentement" d’une société tierce, prêt à l’emploi. Et celui-ci prend souvent la forme d’une fenêtre pop-up.

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez reconnaître facilement un utilitaire de consentement commun à plusieurs sites, et ainsi y naviguer plus facilement. Dans la section suivante, nous vous expliquons comment procéder.