News

Facebook et travail : un mélange à éviter

23 juillet 2012
Facebook et travail : un mélange à éviter

23 juillet 2012

Vous aimez surfer sur les sites de réseaux sociaux comme Facebook ? Prudence ! Votre employeur n'est pas sans défense.

Le succès des sites de réseaux sociaux comme Facebook ne se dément pas, mais il n'existe pas encore, à ce stade, de réglementation spécifique pour ces applications. Elles ne sont pourtant pas sans danger, surtout dans la sphère du travail. Le problème avec Facebook et d'autres sites identiques est double : il peut d'une part y avoir une utilisation excessive ou indésirable pendant les heures de travail et d'autre part, certains utilisent aussi ces sites pour critiquer leur employeur pendant leurs temps libres. Dans les deux cas, cela peut causer des dommages à la société et donc entraîner des sanctions pour le travailleur.

Comportement en ligne inadapté

C'est en premier lieu à l'employeur qu'il revient d'établir un cadre clair, avec un règlement fixant ce qui est autorisé ou non pendant les heures de travail. Il le fera du reste aussi de préférence pour toutes les autres formes d'utilisation d'internet. L'employeur a par exemple le droit d'interdire tout accès aux réseaux sociaux à son personnel sans devoir motiver cette décision.

Il n'a par contre aucun contrôle sur ce que font ses travailleurs en dehors des heures de travail. C'est dans ce cas au travailleur de faire preuve de bon sens. Concrètement, cela signifie ne pas tenir publiquement des propos dénigrants sur son employeur, définir des paramètres de confidentialité stricts de manière à éviter que tout le monde puisse voir ses informations privées et bien réfléchir à deux fois sur ce qu'il dévoile à ses collègues sur de tels sites.

Le pouvoir de l'employeur

La liberté d'expression a ses limites. Votre employeur pourra vous infliger des sanctions pour ce que vous direz ou ferez sur internet pendant vos temps libres si cela cause des dommages à la société. Si vous tenez des propos négatifs sur votre employeur ou ses clients par exemple. Vous devrez également vous montrer loyal envers votre employeur pendant vos temps libres.

Les informations privées sur votre profil pourront également être utilisées contre vous par votre employeur si elles ont un lien avec votre vie professionnelle. En ouvrant votre profil à des étrangers, vous dévoilerez volontairement en quelque sorte votre vie privée. Votre patron sera donc libre d'y jeter un œil et pourra prendre des sanctions s'il voit par exemple que vous avez passé une journée à la mer alors que vous étiez en congé maladie...