News

Test Achats pose 5 questions à Mark Zuckerberg

22 mai 2018

22 mai 2018
À ce jour, Facebook n’a toujours pas répondu de manière satisfaisante au contenu de la mise en demeure que nous lui avions adressée suite à l’affaire Cambridge Analytica. Alors que Mark Zuckerberg est auditionné ce mardi au Parlement européen, nous lui posons 5 questions sur la manière dont il compte indemniser les consommateurs et retrouver leur confiance.

Le 22 mars dernier, Test Achats (BE) ainsi que ses organisateurs sœurs Altro Consumo (Italie), Deco Proteste (Portugal), OCU (Espagne) et Proteste (Brésil) avaient envoyé une lettre de mise en demeure à Facebook.

À ce jour, Facebook n’a toujours pas répondu de manière satisfaisante au contenu de cette mise en demeure, malgré notre rencontre avec ses représentants à Bruxelles le 11 avril dernier. Désormais, nous attendons des réponses claires de Facebook aux questions suivantes.

Question 1

L’indemnisation des utilisateurs lésés est un point que nous avions déjà abordé dans notre mise en demeure. Et pour cause, le nombre de consommateurs touchés donne le vertige : 61 000 en Belgique, 214 000 en Italie, 63 000 au Portugal, 147 000 en Espagne.

  • Comment comptez-vous indemniser ces centaines de milliers de consommateurs pour l’utilisation abusive de leurs données ?

 

Question 2

Il semble de plus en plus évident que le scandale Cambridge Analytica ne représente que le sommet de l’iceberg. Le 14 mai, Facebook a en effet annoncé avoir suspendu plus de 200 applications qui auraient utilisé de manière abusive les données des utilisateurs du réseau social.

  • Pouvez-vous nous donner le dernier état des lieux de cette enquête interne et nous indiquer comment vous comptez indemniser ces autres victimes pour l’utilisation abusive de leurs données ?

 

Question 3

Ces différents évènements paraissent démontrer clairement que tous les utilisateurs de Facebook ont été victimes d’une utilisation abusive continue et massive de leurs données par Facebook ou par les applications opérant sur sa plateforme. Ce point de vue est renforcé par l’ouverture, par l’Autorité Italienne de la concurrence, d’un dossier contre Facebook pour pratiques commerciales déloyales.

  • Ne pensez-vous pas que tous les utilisateurs de Facebook ont droit à une indemnisation ?


Question 4

Ces derniers jours, Facebook annonce en grande pompe qu’elle serait désormais en parfaite conformité avec le nouveau règlement européen sur la protection des données (RGPD). On constate cependant que, quelques jours avant l’entrée en vigueur du RGPD, Facebook profite de la mise à jour de ses paramètres de confidentialité pour remettre sur la table sa fonctionnalité de reconnaissance faciale, abandonnée en 2012 suite aux critiques de la Commission Vie privée irlandaise. Et la manière dont Facebook obtient le consentement du consommateur pour cette reconnaissance faciale est tout sauf claire, alors même que le nouveau règlement requiert un consentement explicite et éclairé.

  • Comment les consommateurs peuvent-ils faire confiance aux déclarations de Facebook quant à son engagement à respecter leur vie privée si, encore aujourd’hui, certaines tactiques sont adoptées pour obtenir leur consentement implicite ?


Question 5

Les consommateurs doivent être en mesure de décider où, quand et avec qui ils souhaitent partager leurs données et à quel moment ils ne le souhaitent plus. Mais cela est-il compatible avec le modèle économique actuel de Facebook, financé majoritairement par la publicité ? Ce n’est pas pour rien que Facebook ne dit que très peu de choses sur la façon dont elle cible ses utilisateurs.

  • Comment comptez-vous faire en sorte que le modèle économique de Facebook soit compatible avec le droit au respect de la vie privée de ses utilisateurs ?


Faites entendre votre voix !

Vous avez d’autres questions à poser à Mark Zuckerberg ou souhaitez suivre l’avancement de nos actions dans ce dossier ? Faites-vous entendre sur notre page Facebook www.facebook.be/testachats avec les hashtags #MyDataisMine et #Mesdonneesmappartiennent.

Vers notre page Facebook