News

30 ans de World Wide Web : chiffres et menaces

12 mars 2019

12 mars 2019
Ce 12 mars, le World Wide Web souffle ses 30 bougies. Avec plus d’1,6 milliard de sites et 4 milliards d’utilisateurs, le "www" est malheureusement aussi devenu un terrain de jeu pour les cybercriminels.

Le 12 mars 1989, l'informaticien Tim Berners-Lee a élaboré une proposition qui a servi de base à l'internet tel que nous le connaissons aujourd'hui. Voici un aperçu de quelques chiffres éloquents du World Wide Web, ainsi qu'une liste des principales menaces auxquelles ses utilisateurs sont actuellement confrontés.

Le web en chiffres

infographie

Les plus grandes menaces de 2019

Le web est une source d'information précieuse pour plus de 4 milliards d'internautes dans le monde mais il peut aussi être, malheureusement, un vivier de cybercriminalité. Au cours des 30 dernières années, le nombre et la diversité des menaces n'ont fait qu'augmenter. L'an dernier, par exemple, Febelfin a enregistré pas moins de 9747 cas de phishing, contre 3207 en 2017.

D’après le Forum économique mondial, voici les principales menaces pour les internautes en 2019.

  • Phishing : Que ce soit par e-mail, SMS ou message WhatsApp, le phishing reste l'un des moyens les plus efficaces pour les cybercriminels de découvrir les données sensibles et bancaires des internautes les moins méfiants. Selon les experts en sécurité, seuls 65 % de tous les liens web sont fiables ! Nous vous conseillons donc de ne jamais cliquer sans réfléchir, ni de partager vos données avec précipitation. 

  • Malwares mobiles : Les smartphones deviennent une cible de plus en plus intéressante pour les pirates informatiques. Par le biais de fausses applications, de sites web dangereux et de messages de phishing, ils tentent d'infecter l'appareil de leur victime et de voler des données sensibles. Protégez votre appareil et les données qu'il contient : faites des sauvegardes régulières, installez les mises à jour nécessaires, téléchargez uniquement vos applications sur les boutiques officielles et n'effectuez pas de transactions sensibles lorsque vous surfez sur un wifi public. 

  • Cryptojacking : Cela signifie que votre ordinateur ou appareil mobile est utilisé pour "miner" de l'argent virtuel (des cryptomonnaies) sans que vous vous en rendiez compte. Votre appareil est infecté lorsque vous visitez un site web contenant une publicité piratée : cette publicité peut contenir un code JavaScript qui consomme jusqu'à 80 % de la puissance de votre processeur. Le piratage cryptographique passe souvent inaperçu. Le seul effet perceptible est que votre ordinateur fonctionne un peu ou beaucoup plus lentement et produit plus de chaleur. Sur Cryptojackingtest.com, vous pouvez tester si votre ordinateur est infecté. Installez un programme antivirus et un adblocker pour surmonter cette menace (à cet effet, consultez notre comparateur d'antivirus).

Vers le comparateur d'antivirus

  • Piratage d’appareils connectés : D'ici fin 2020, il y aura plus de 7 milliards d'objets connectés. Malheureusement, la sécurité des appareils "intelligents" n'est pas encore totalement fiable, comme l'a montré l'une de nos enquêtes. Les pirates informatiques peuvent exploiter des failles pour accéder à vos appareils ou même à votre domicile. Munissez de mots de passe solides votre réseau wifi, vos comptes et vos appareils. Tenez-les aussi à jour pour empêcher les pirates d'entrer. 

Surfez en toute sécurité avec Cybersimple.be 

Bien que le danger vous guette à chaque coin du web, vous ne devez pas pour autant vous priver d’internet. Pour surfer l’esprit tranquille, lisez tous nos conseils sur Cybersimple.be.

Plus d'astuces sur Cybersimple.be