Comment nous testons

Comment nous testons les tablettes

04 mars 2020

Nous achetons les tablettes de manière anonyme et les envoyons dans un laboratoire international , indépendant et certifié. Les produits y passent une batterie de tests très précis, rigoureux... et coûteux. Au total, le laboratoire évalue pour nous pas moins de 278 caractéristiques. 

Ecran

Un test effectué de manière subjective par le labo et que vous pouvez réaliser pour vérifier si une tablette est de bonne qualité, c’est de regarder les bords de l’écran de biais en mettant un doigt à cet endroit. Vous aurez parfois l’impression que votre doigt flotte au-dessus de l’écran. Cela signifie que l’écran est immergé. Qu’il y a une distance entre le numériseur et le LCD. C’est inconfortable et n’existe que sur les mauvais appareils bon marché (sur la photo ci-dessous, à gauche). Cela entraîne aussi de moins bons résultats à nos tests de reflets.

Les reflets sur l’écran peuvent être très ennuyeux. Lors des tests, pour imiter la lumière du jour, le laboratoire n’utilise pas la lumière du jour, car elle pourrait varier d’un test à l’autre. Il emploie une lampe spéciale capable de simuler l’intensité de la lumière du jour. A cause de la grande puissance nécessaire, la batterie ne dure que 15 minutes.

Sur la photo ci-dessous, à gauche, les reflets sont particulièrement gênants.

Pour mesurer objectivement la luminosité des tablettes, le laboratoire utilise un instrument qui enregistre l’intensité lumineuse exacte en candelas par mètre carré cd/m²(aussi dits "nits"). 

La luminosité de l’écran est l’une des premières choses qu’on remarque en allumant une tablette, et elle varie fort selon les modèles (ci-dessous, à gauche, les icônes sont à peine visibles).

Quand le laboratoire évalue la qualité d’un écran, la densité de pixels (quantité de pixels présents à l’écran) est l’un des éléments importants. Le laboratoire a ici utilisé un microscope électronique numérique pour visualiser les pixels (visible sur la  1ère photo de l’article).

Ci-dessous, vous pouvez voir les pixels (RGB) d’un mauvais écran, et ceux d’une tablette haut de gamme, tous deux affichant la même image et avec le même zoom du microscope.