Première impression

Windows 8: nos premières impressions

15 mars 2012
Windows 8

15 mars 2012

Le nouvel OS de Microsoft ne sera lancé sur le marché qu’à la fin de l’année. Mais, voici déjà nos premières impressions sur le successeur de Windows 7.

Présenté dans une version quasi-définitive au Mobile World Congres de Barcelone, nous avons pu constater que l’innovation la plus importante dans Windows 8 est sa nouvelle interface-utilisateur unifiée appelée Metro.

Elle se comporte de manière identique sur un PC habituel muni de son clavier et de sa souris qu’avec un écran tactile, comme celui des tablettes.

Il s’agit donc clairement pour Microsoft de procurer à l’utilisateur une expérience identique quel que soit l’appareil sur lequel il travaille.

Ce mouvement indique également le désir de Microsoft de devenir un acteur actif dans le secteur des tablettes qui lui échappait jusqu’à présent.

L’interface-utilisateur Metro

Cette interface représente le nouveau langage graphique qui sera adopté pour toutes les applications tablettes sous Windows ainsi que pour de nombreux logiciels pour PC.

Le nouvel écran de démarrage (que l’on fait apparaître via le bouton « Windows » du clavier) remplace totalement l’ancien "bureau". Il est possible de le faire défiler (à l’aide de la souris ou du doigt pour les écrans tactiles) de gauche à droite, afin de faire apparaître les applications réparties sur plusieurs écrans.

 

La nouvelle interface donne accès aux programmes, au panneau de contrôle ainsi qu’à l’ancien explorateur de fichier ou encore au «Microsoft Store».

Lorsque vous tapez les premières lettres d’un nom de programme, un menu dans lequel vous pouvez sélectionner rapidement l'application désirée apparraît. En déplaçant le pointeur de la souris à l’endroit où se trouvait l’ancien bouton Start, un mini-menu apparaît. Il permet l’accès rapide à toute une série d’actions ou de réglages souvent utilisés. Le panneau de commande connaît également un relooking afin de le rendre plus agréable à utiliser sur tablette.

Enfin, dans le but de conserver les réflexes acquis sur les versions Windows antérieures, il est possible de lancer les programmes ou de gérer les fichiers de la même manière qu’avec les versions XP/VISTA/Windows7.


Pas de grandes nouveautés

Nous n'avons éprouvé aucune difficulté à installer Windows 8 et les périphériques présents ont été correctement reconnus. Le temps de démarrage est nettement raccourci par rapport à Windows 7 et le système répond bien, même quand plusieurs applications tournent simultanément. D’un point de vue technique, Windows 8 ne représente pas une réécriture fondamentale par rapport à Windows 7. Il s’agit plutôt d’une mise à jour assortie de nouvelles fonctionnalités. A ce titre, ses exigences matérielles sont grosso-modo identiques à celles requises par Windows 7.

Bref, pour un utilisateur de PC, ce premier contact avec Windows 8 ne révèle pas de nouveautés sensationnelles. Sa nouvelle interface est, de toute évidence, pensée en premier lieu pour les tablettes. Il se pourrait qu’elle réponde adéquatement à cet usage et que les efforts de Microsoft pour s’introduire dans ce domaine dominé par iOS et Android soient couronnés de succès. Mais, sur un PC, cette interface hyper-dépouillée demande parfois beaucoup d’actions inutiles au clavier ou à la souris.

L’avenir nous dira si cette approche unifiée PC/tablettes séduira les deux types d’utilisateurs ou si celui qui travaillera sur PC fera usage de la possibilité (actuellement bien cachée) de reconfigurer le système de façon à occulter l’interface Metro en faisant réapparaître le menu de démarrage familier depuis XP. Il sera aidé en cela par la subsistance de la plupart les raccourcis claviers usuels.