Guide d'achat

Acheter une caméra de surveillance : à quoi faut-il faire attention ?

24 septembre 2020
Acheter une caméra de surveillance : à quoi faut-il faire attention ?

Vous cherchez une caméra pour surveiller votre habitation à distance ? Les dernières caméras IP permettent de le faire très facilement, au moyen d’une application sur votre smartphone, qui vous avertit également lorsque du mouvement a été détecté. Mais à quoi devez-vous être attentif lors de l’achat ?

Conseils généraux pour l’achat

  1. Avant l’achat, déterminez où vous allez installer la caméra et vérifiez que vous pourrez l’alimenter en électricité et la connecter à votre réseau domestique :
    - Vous pouvez choisir une caméra fonctionnant sur batterie ou sur secteur. Certaines caméras offrent les deux possibilités d’alimentation.
    - La plupart des caméras actuelles ne fonctionnent qu'en wifi, mais certaines peuvent être connectées à votre routeur via ethernet. Les caméras qui prennent en charge le PoE (Power over Ethernet) sont également : vous n'avez alors besoin que d'un seul câble pour l'alimentation et les données.

  2. Si vous achetez une caméra d’extérieur, prêtez attention à sa résistance aux intempéries. Celle-ci s’exprime sous forme de score IP. Les caméras IP65, IP66 ou IP67 peuvent être installées dehors sans aucun problème. Les caméras avec un indice IP ’54’ sont également destinées à l'extérieur, mais une forte pluie pourrait causer des problèmes à certaines d’entre elles. Il est recommandé d’installer ce type de caméra sous un abri.
     
  3. Avant d'acheter, consultez le site web du fabricant pour savoir comment les enregistrements sont stockés (localement et/ou dans le cloud) et si un abonnement payant est requis à cet effet. Déterminez aussi quelles fonctions ne sont disponibles que moyennant paiement. Sur certaines caméras, par exemple, vous devrez payer pour pouvoir configurer des zones de détection ; avec d'autres, cette fonction est gratuite.

  4. Prêtez attention aux options supplémentaires, comme la détection de mouvement intelligente, la détection sonore et la reconnaissance faciale. Une sirène ou un projecteur intégré(e) peut également être utile pour dissuader un éventuel visiteur indésirable.

  5. Et enfin, la qualité de l’image est importante aussi. Achetez une caméra soutenant au moins la résolution Full HD. Nos tests démontrent que la qualité de l'image n'est vraiment optimale sur aucune caméra, même celles qui supportent la résolution 2K ou le 4K.
 
Installation
Les nouvelles caméras de surveillance IP s’installent très facilement. L’appli sur le smartphone vous guide dans le processus d’installation. L'application fonctionne par exemple avec un code QR, le bluetooth ou simplement en saisissant votre mot de passe wifi. Généralement, vous devez créer un compte pour bénéficier du service cloud correspondant.

Certaines caméras de sécurité fonctionnent uniquement sur secteur, tandis que d'autres sont alimentées par une batterie. Avec l’alimentation secteur, votre caméra ne peut en principe pas tomber sans courant, ce qui est un avantage. Une batterie est utile en cas de panne de courant ou s'il n'y a pas de ligne électrique sur le site d'installation. Mais évidemment, elle doit être rechargée ou remplacée de temps en temps. Certains fabricants prévoient une double alimentation. En cas de panne de courant, la caméra se rabat automatiquement sur la batterie, ce qui est très pratique.

Veuillez noter que le bon fonctionnement d'une caméra IP dépend totalement de la présence d’une bonne connexion wifi à l'endroit où vous placez la caméra. Déplacer votre routeur ou mettre en place un appareil supplémentaire, tel qu'un répéteur, une powerline ou un point d'accès, peut vous aider à étendre votre portée wifi si nécessaire.

Certaines caméras offrent l’option wifi ainsi qu'une connexion ethernet pour une installation câblée, mais de moins en moins de fabricants proposent cette option. Et c’est dommage, car ethernet offre toujours une connexion plus rapide et plus stable, qui est en outre plus sûre. Elle exclut tout risque de « brouillage wifi », une technique que les pirates utilisent pour neutraliser un appareil wifi par exemple. 
Qualité d'image

Vous souhaitez évidemment obtenir des images claires, montrant un maximum de détails. Alors, au moment de l’achat, prêtez attention aux éléments suivants :

  • Résolution : le plus souvent Full HD (1920 x 1080). Mais certaines caméras supportent déjà la résolution 2K (2560 x 1440) ou 4K (3840 x 2160).
  • Angle de vue : plus l’angle de vue est grand, plus la caméra peut voir de choses. Un grand angle de vue peut donc s’avérer pratique, mais en extérieur, vous obtiendrez peut-être un très grand nombre d’images pas forcément utiles.
  • Vision nocturne : la plupart des caméras sont équipées d’une fonction infrarouge afin de pouvoir filmer les visiteurs indésirables éventuels pendant la nuit aussi.

Mais sachez que la résolution ne fait pas tout. Nos tests montrent qu’aucune caméra n’offre une très bonne qualité d’image, malgré le fait qu'elles supportent toutes au moins la résolution Full HD. Car, la qualité de l'objectif, des capteurs présents sur l'appareil ou de la technique de traitement et de compression des images, notamment, jouent également un rôle majeur dans la netteté des images. Mais la qualité de l'image est importante, car vous voulez être en mesure de reconnaître clairement un cambrioleur, afin de pouvoir utiliser les images comme preuves pour la police. Les modèles de moindre qualité peuvent poser problème, car ils passent à côté de beaucoup de détails, même lorsqu'il fait clair. Et lorsqu’il fait sombre, la plupart des caméras donnent de mauvaises images. 

Alors réfléchissez bien au préalable où vous allez installer votre caméra de surveillance. Certaines caméras sont pratiquement impossibles à diriger. D'autres au contraire sont très flexibles, ou peuvent être orientées à distance (via ‘pan’ ou ‘tilt’).  

Placez de préférence la caméra suffisamment en hauteur, pour qu’elle soit hors de portée. Deux ou trois mètres au-dessus du sol est une hauteur idéale. La caméra ne sera ainsi pas trop facile à atteindre, mais vous donnera quand même une bonne image du visage de vos «visiteurs ».

 
Détection de mouvement et notifications
Toutes les caméras proposent la détection de mouvement. Vous obtenez alors une notification (push) sur votre smartphone lorsque la caméra enregistre un mouvement. 

Nos tests montrent que la détection fonctionne bien sur toutes les caméras lorsque quelque chose ou quelqu'un passe devant l'objectif jusqu'à quelques mètres de distance. Mais plus loin de l'objectif, à partir d'une dizaine de mètres, la plupart des caméras déclarent forfait. Parfois, augmenter la sensibilité de la détection peut aider, bien que vous augmentez aussi le risque de fausses alertes et donc de notifications inutiles de cette façon.

Généralement, il est possible de configurer ce que la caméra doit détecter. Il peut par exemple être utile d'exclure de la détection de mouvement de certaines parties en vue (branches qui bougent, voitures qui passent). Certaines caméras sont encore plus intelligentes et peuvent être réglées pour ne filmer que lorsqu'une personne traverse le champ. Vous évitez ainsi que la voiture ou le chat du voisin ne provoque de fausses alertes. Il existe même des caméras capables de reconnaître les visages. Au bout d’un certain temps, par exemple, elles reconnaîtront de mieux en mieux les membres de votre famille et ne donneront plus de fausses alertes. Décidez toutefois d'abord vous-même si vous acceptez que vos images soient analysées par les algorithmes du fabricant dans le cloud. 

Lorsqu’un mouvement est détecté, vous souhaitez recevoir un avertissement clair sur votre smartphone afin de pouvoir réagir rapidement si nécessaire. La plupart des caméras transmettent une notification claire, avec des informations suffisantes. Certaines envoient même une capture d’écran aussi. Mais il existe aussi des caméras qui se contentent de vous informer que vous avez un nouveau message, ce qui ne vous est pas d'une grande utilité. 
 
Preuves

Imaginez que vous soyez victime d’un cambriolage. La possibilité de le voir se dérouler en direct ne vous sert pas à grand-chose. Ce que vous voulez, ce sont des images à partager avec la police par la suite. Les solutions les plus courantes pour ce faire sont le stockage local (une carte SD ou une clé USB) ou un service cloud lié, ou les deux :

  • Une carte SD. Généralement, vous devez l'acheter vous-même et parfois même ouvrir la caméra pour y insérer la carte. Avec une carte SD, vous n'avez pas d'abonnement à payer, mais vous courez le risque que votre carte SD soit volée en même temps que la caméra et que vos preuves disparaissent ainsi pour toujours. Le manuel ou l’emballage indique la capacité de stockage maximale supportée par la caméra (souvent 128 GB).
  • Une clé USB : certaines marques exigent que vous installiez une station de base supplémentaire à côté de votre caméra, à connecter à votre routeur. Souvent, une telle station de base dispose d'un port USB auquel vous pouvez connecter une clé USB ou un disque dur externe pour stocker les images de votre caméra. 
  • Le cloud : la plupart des caméras sont simplement connectées au cloud du fabricant. Le cloud vous permet de stocker vos vidéos sur un serveur sécurisé. Vous pouvez y accéder en toute sécurité grâce à un mot de passe complexe. De cette façon, vous seul avez accès aux images, mais souvent, ce stockage est payant. La facture peut monter jusqu'à 100 euros par an pour une caméra dont vous voulez conserver 30 jours d'historique vidéo. Certaines caméras permettent également de stocker des images sur des dispositifs tiers dans le cloud comme Dropbox ou Google Drive. L'inconvénient du stockage dans le cloud, c’est que vous êtes dépendant d'une connexion internet. Un stockage local auquel la caméra peut recourir en cas de dysfonctionnement de l'internet est donc certainement une option utile.

    D'autres options (comme un serveur ftp) sont parfois possibles, mais elles sont souvent moins faciles d’utilisation. 
 
Coûts d'abonnement

Si vous souhaitez stocker les images de votre caméra dans le cloud, des frais d'abonnement viennent généralement s’ajouter à la facture totale. Le plus souvent, l’abonnement au cloud est disponible en plusieurs versions. Plus vous souhaitez remonter dans le temps, plus l’abonnement sera coûteux. Le nombre de caméras dont vous disposez détermine souvent le prix de l’abonnement aussi.

Le tableau ci-dessous présente les prix d'abonnement pour les caméras extérieures de notre dernier test (octobre 2020).

Durée (en jours) de stockage sur le cloud

 

< 1

1

3

7

14

15

30

60

Arlo

 

 

 

 

 

 

33,48 € - 53,88 € (1) 107,88 € - 167,88 € (jusqu’à 5)

 

 

Blink

0 € (?)*

 

 

 

 

 

 

 

Cleverdog

 

 

 

40 $ (?)*

 

 

99 $ (?)*

 

D-Link

 

0 € (jusqu’à3)

 

24,99 € (jusqu’à 3)

49,99 € (jusqu’à 5)

 

99,99 € (jusqu’à 10)

 

Eminent

 

 

 

 

39,99 € (1)

 

89,99 € (1)

 

Eufy

 

 

 

 

 

 

29,99 € (1) 99,99 € (jusqu’à 10)

 

Ezviv

 

 

 

49,99 € (1) 74,99 € (jusqu’à 4)

 

 

99,99 € (1) 149,99 € (jusqu’à 4)

 

Foscam

 

 

39,99 € (illimité)

49,99 € (illimité)

 

79,99 € (illimité)

129,99 € (illimité)

 

Nest

0 € (illimité)

 

 

 

 

 

50 € (illimité)

100 € (illimité)

Ring

 

 

 

 

 

 

30 € (1) 100 € (illimité)

 

Somfy

 

0 € (30 sec. Clips)

 

59,88 € (?)*

 

 

119,88 € (?)*

 

Woox

 

 

 

 

39,99 € (1)

 

89,99 € (1)

 

Prix par an - Entre parenthèses, le nombre de caméras auquel s'applique l'abonnement.

* On ne sait pas exactement à combien de caméras s'applique l'abonnement au cloud.

Sécurité

Une caméra de surveillance IP est pratique, mais c'est aussi un appareil qui vous connecte à l'internet. Ce qui signifie qu’une telle caméra peut être piratée si elle n’est pas suffisamment protégée. Des caméras peu sûres peuvent permettent à des étrangers d’accéder à vos images, à votre insu. Ou pire : elles peuvent être utilisées pour accéder à d’autres appareils de votre réseau domestique. 

Une sécurité à 100% ne peut être garantie et lorsque vous êtes devant une caméra dans le magasin, l'emballage ne vous dit pas si la caméra a une bonne sécurité de base ou non. Par conséquent, n'oubliez pas de consulter notre comparateur au préalable, car notre test nous a quand même permis de nous faire une idée de l'attention que le fabricant a accordée à la sécurité.

Vous pouvez toutefois faire un certain nombre de choses vous-même pour réduire le risque :

  1. Choisissez un mot de passe unique et sûr pour votre compte. Les meilleures marques ne permettent tout simplement pas de choisir un mot de passe trop facile.

  2. Installez aussi vite que possible les mises à jour de sécurité. De nombreux fabricants le font automatiquement, mais il existe encore des marques pour lesquelles vous devez vous-même surveiller les mises à jour.

  3. Évitez les marques inconnues ou floues. Si vous faites des recherches sur Amazon, par exemple, vous obtiendrez des milliers de résultats. Mais il s'agit souvent de « produits blancs » vendus sous des noms divers et dont la sécurité n'a généralement pas fait l'objet d'une grande attention.

  4. Évitez d’utiliser des fonctions telles que UPnP : il s'agit d'une technique de réseau plus ancienne qui vous permet d'atteindre à distance un appareil de votre réseau domestique, mais qui présente en même temps des risques pour la sécurité. Certaines caméras utilisent encore cette fonction par défaut. Si vous voyez dans les paramètres de l'appareil que la fonction UPnP est active, désactivez-la de préférence. Faites-en de même pour le routeur de votre fournisseur d’internet (découvrez ici où se trouvent ces paramètres). Mais certains routeurs ont la fonction UPnP active par défaut, sans possibilité de la désactiver.
 
Législation

Quelqu’un d’un peu habile peut facilement installer une caméra. Avant de vous mettre au travail, sachez qu’il y a quelques règles à suivre, surtout pour une caméra d'extérieur.

- Si vous installez une caméra en extérieur, vous devez l'enregistrer en ligne auprès des services de police. Vous pouvez le faire via  www.declarationcamera.be

- En tant que propriétaire d'une caméra placée à l'extérieur, vous devez tenir un registre des activités de la caméra et le mettre à la disposition de l'Autorité de protection des données et de la police sur demande.

- Vous ne pouvez filmer que dans votre domaine privé. Si la caméra montre (même partiellement) un lieu accessible au public, les enregistrements de ces images doivent être limités au strict minimum.

- Vous pouvez conserver les images de la caméra maximum 1 mois. Chez Nest, vous pouvez faire conserver vos vidéos 60 jours, mais en Belgique, c’est interdit.

- Vous devez afficher dans un endroit bien visible un pictogramme qui attire l'attention sur votre caméra.

 

Après avoir lu ce guide d'achat, trouvez la caméra de sécurité la plus adaptée grâce à notre comparateur.

VERS NOTRE COMPARATEUR DES CAMERAS DE SURVEILLANCE

 

User name

Participer à la conversation

Participez en postant un commentaire ou une question.

Commentaires

Soyez le premier à commenter