News

L’Europe limite les tarifs pour les appels et SMS internationaux

06 juin 2018

06 juin 2018
L’an dernier, les frais de roaming pour vos appels, SMS et data mobiles ont été supprimés. Mais les tarifs d’appels internationaux ont, eux, considérablement augmenté. Le Parlement européen vient d’y mettre une limite.

Si vous voulez appeler à l’international au sein de l’Union européenne - par exemple au Royaume-Uni - il est moins coûteux de vous rendre aux Pays-Bas pour y passer votre appel que de le faire au départ de la Belgique. De fait, si les opérateurs européens ont bien dû supprimer leurs tarifs de roaming l’an dernier, les tarifs des appels internationaux ont, eux, fortement augmenté depuis lors. Le Parlement européen vient de mettre un terme à cette situation.

19 cent par minute

Notre récente analyse a montré que la différence entre les appels nationaux et internationaux (vers un autre pays de l’UE) pouvait atteindre jusqu’à 0,89 € par minute, en fonction de l’opérateur. Raison pour laquelle nous étions – Test Achats et l’organisation européenne des consommateurs BEUC - favorables à ce que les appels et internationaux (vers un autre pays de l’UE) soient facturés à un prix identique. Hier, le Parlement européen est arrivé à un accord fixant à 0,19 € le montant maximum par minute pour les appels internationaux au sein de l’UE. Un montant maximum qui ne s’applique qu’aux contrats des particuliers et aux appels vers lignes fixes et mobiles. Pour l’envoi d’un SMS depuis la Belgique vers un autre pays de l’UE, le montant maximum autorisé est de 0,06 € par SMS.

Une avancée, mais...

Ces nouveaux maximums ne seront d’application qu’à partir d’avril-mai 2019. Outre cela, certaines dispositions ont été ajoutées à la réglementation qui font que les opérateurs pourront toujours contourner les maximums imposés. Un opérateur pourra, par exemple, exiger des tarifs supérieurs aux montants maximums pour les appels internationaux tant que ses tarifs pour les appels nationaux restent très bas.

Les opérateurs pourront demander une exception

Les opérateurs peuvent également bénéficier d’une exception s’ils peuvent démontrer que la nouvelle réglementation a de lourdes conséquences financières pour l’entreprise et affecte leur position concurrentielle sur le marché. L’exception doit être approuvée par le régulateur national des télécommunications. En Belgique, une telle exception pourrait bien être demandée par un ou plusieurs opérateurs.

Comparez !

Les options pour téléphoner moins cher à l'international via une ligne fixe sont reprises dans notre comparateur tarifs internet, TV, GSM, téléphonie fixe.

Vers notre comparateur