News

Le point sur les appels téléphoniques en vacances

17 juillet 2019

C’est les vacances ! Mais ce n’est pas une raison pour éteindre votre smartphone dès que vous quittez le sol belge. Le tout est de savoir quand vous êtes en roaming "comme à la maison" ou, au contraire, quand vous vous exposez à des frais supplémentaires. Faisons le point pour dissiper vos doutes et ménager votre facture téléphonique.
Bien qu'il y ait eu des efforts de communication sur le sujet, il existe encore des doutes autour du coût des appels téléphoniques à l’intérieur de l’Union européenne. Et ce n’est pas vraiment une surprise. Il faut avouer que la réglementation n’est pas toujours claire, ni logique. Notre récent dossier sur le roaming couvre tous les aspects de la loi. Mais ici, nous nous focalisons sur les appels. 

Seuls les appels internationaux engendrent des frais supplémentaires

C’est ce qu’il faut retenir en priorité. Quand on effectue un appel international, on paie des frais supplémentaires. Quand on fait du roaming (itinérance), on utilise son forfait national. L’important est de distinguer les deux. 

Appel national

C’est le cas le plus simple et le plus évident. Un abonné belge se trouvant en Belgique appelle un autre abonné belge se trouvant en Belgique. 

roaming_1

Appel international

Un appel international est le cas unique dans lequel l’abonné belge appelle depuis la Belgique vers un abonné d’un autre pays de l’UE. 

roaming_2

Exemple : un abonné belge appelle, depuis la Belgique, un abonné italien se trouvant dans n’importe quel pays de l’UE. Dans ce cas, l’abonné belge paiera un appel international en zone UE. Depuis le 15 mai 2019, cet appel est facturé maximum 0,23 €/min. 

Roaming

Le roaming concerne les deux autres cas. 

Cas 1 : un abonné belge, se trouvant dans un autre pays de l’UE, appelle un abonné d’un autre pays européen se situant dans n’importe quel pays de l’UE.

roaming_3 

  • Exemple 1 : l’abonné belge appelle, depuis l’Italie, un abonné italien.
  • Exemple 2 : l’abonné belge appelle, depuis la France, un abonné italien. Ceci illustre particulièrement le côté contre-intuitif (mais avantageux) de la réglementation : dès que l’abonné belge passe la frontière de la Belgique, il peut appeler n’importe quel numéro de l’UE avec son forfait national, parce qu’il est en roaming. Il est donc plus avantageux d’appeler son cousin en Italie lorsqu’on se trouve en dehors de la Belgique.

  • Exemple 3 : l’abonné belge appelle, depuis la France, un abonné belge se trouvant dans n’importe quel pays de l’UE.

Cas 2 : un abonné belge, se trouvant en Belgique, appelle un abonné belge se trouvant dans n’importe quel autre pays de l’UE

roaming_4

Pour conclure, n’oubliez pas que les règles sur les appels s’appliquent aussi aux SMS. Et que vous pouvez profiter de votre forfait de données mobiles partout dans l’UE sans frais supplémentaires, en prenant quelques précautions tout de même.